Brexit : faut-il punir la Grande-Bretagne ?

 |   |  157  mots
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, faut-il punir la Grande-Bretagne du Brexit ?

La Grande-Bretagne déclenche ce mercredi 29 mars l'article 50 du traité de Lisbonne : le pays conclut officiellement sa volonté de quitter l'Union européenne. Une période de négociation complexe débute donc : finance, accords de sécurité, industrie automobile, nucléaire... Quarante-quatre années de législations, dix-neuf mille lois européennes en vigueur : point par point, il faut prévoir comment les Britanniques vont nous quitter. L'Union européenne ne peut laisser la Grande-Bretagne diviser ses vingt-sept pays, faire diverger les intérêts des uns et des autres, accentuer les discordes en préservant les avantages de chacun... En face, le gouvernement britannique redoute de perdre beaucoup dans ce long bras de fer. Alors faut-il punir la Grande-Bretagne de son départ ?

Pour en débattre, Jeremy Stubbs, président du Parti conservateur britannique à Paris, Florence Faucher, professeure à Sciences Po, spécialiste de la Grande-Bretagne et Pascal Lamy, ancien commissaire européen au Commerce.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/03/2017 à 15:33 :
"« Brexit », les raisons de la colère" http://www.monde-diplomatique.fr/2016/08/MASON/56082 (article gratuit)

Au cas où vous auriez envie d'ouvrir les yeux.
Réponse de le 01/04/2017 à 20:15 :
Le Brexit a plus ou moins les mêmes causes que le vote FN. Le problème c''est que la "solution" qu'ont cru trouver les électeurs n'arrangera strictement rien, bien au contraire.
Réponse de le 02/04/2017 à 11:46 :
"Le Brexit a plus ou moins les mêmes causes que le vote FN"

Et en quoi svp ? Pourriez vous vous expliquer de temps en temps ou bien c'est seulement une fois de plus pour coller à mon commentaire ?

"Le problème c''est que la "solution" qu'ont cru trouver les électeurs n'arrangera strictement rien, bien au contraire. "

Et ben non nous le saurons jamais encore un commentaire creux du défenseur des riches. Vous ne donnez vraiment pas envie qu'on lise vos commentaires et ça tombe très bien.

bruno bla bla
a écrit le 31/03/2017 à 15:10 :
Etant donné que les pays restant dans l'union vont être pénalisés, sans avoir rien demandé à personne, je pense suicidaire (et pas juste pour l'union, pour les pays qui la composent) d'accorder ce qu'ils veulent aux populistes anglais sans les contreparties qui s'imposent. Que ceux qui le souhaitent appellent ça une punition si ça leur chante, à mes yeux c'est de la justice.
a écrit le 31/03/2017 à 10:35 :
Il n'est pas question de punir la GB, ça c'est le discours que cette dernière va développer dans les prochains mois pour se victimiser et obtenir ce qu'elle veut dans les négociations. Non, il s'agit simplement pour les pays de l'UE de ne pas être les dindons de la farce. Rien de plus.
a écrit le 31/03/2017 à 10:31 :
Bruxelles est toujours dans cette logique idiote de punition, que ce soit vis-à-vis d'états membres ou de UK. Il serait temps d'envisager les choses de manière positive, pour construire un avenir meilleur
a écrit le 31/03/2017 à 9:53 :
C'est l'UE de Bruxelles, simple zone administrative, qui n'a pas su convaincre de son efficacité qui veut punir le sortant? On veut abattre "le messager" de son incapacité?
a écrit le 31/03/2017 à 9:34 :
Il ne faut pas punir la GB mais discuter en gardant à l'esprit : "L'UE d'abord". Après tout c'est la GB qui a décidé de sortir du système solidaire de l'UE. Pas de punition mais pas de cadeau non plus. Du donnant-donnant.
a écrit le 31/03/2017 à 9:31 :
Se poser la question est déjà caractéristique d'un ressentiment or la peur est définitivement mauvaise conseillère.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :