Daech menace-t-il la présidentielle ?

 |   |  257  mots
(Crédits : CHRISTIAN HARTMANN)
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, Daech menace-t-il la présidentielle ?

Deux policiers ont été tués et un autre a été blessé dans une fusillade qui a éclaté jeudi soir sur l'avenue des Champs-Elysées, à Paris, a-t-on appris auprès d'un porte-parole du ministère de l'Intérieur. L'auteur des coups de feux a également été tué, a-t-on précisé. Il fait l'objet d'une "fiche S" des services de renseignements, selon une source policière, qui fait état d'un complice en fuite.

La section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie et l'enquête confiée à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ainsi qu'à la section antiterroriste de la brigade criminelle de Paris, a-t-on déclaré de source judiciaire.

En début de semaine, deux hommes ont été interpellés à Marseille par la DGSI. Âgés de 23 et 29 ans, les deux hommes, fichés S, étaient filés dans le cadre d'affaires distinctes, jusqu'à la découverte de photographies d'armes, et d'une vidéo d'allégeance à Daech.

La menace terroriste avait été identifiée depuis presque une semaine : un projet d'attentat « imminent » dans la dernière ligne droite de la campagne présidentielle. Les équipes de campagne ont été alertées et des mesures exceptionnelles ont été prises pour renforcer la sécurité des évènements électoraux. Daech peut-il menacer la présidentielle ?

Pour en débattre, Ouisa Kies, sociologue à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales, Jean-Pierre Pochon, ancien directeur des services de renseignement français et Stéphane Rozès, politologue et enseignant à Sciences Po et HEC.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/04/2017 à 12:13 :
Et ces trois hommes qui pretendent a la fonction supreme se mettent a l'abri. Mais que risquent-ils ? Rien. Ils ont tous trois des gardes du corps ( aux frais des francais). Ceux qui risquent lourd, ce sont tjrs les memes. Les policiers. Les militaires du plan machin.
Des couards, des pleutres et se planquent derriere des pretextes fallacieux. De Gaulle serait, lui monte au creneau, mais lui c'etait un chef d'Etat, pas un politicard, la nuance est de taille.
Pauvres francais, vous etes tombes bien bas.
a écrit le 21/04/2017 à 9:53 :
C'est la médiatisation de la peur qui menace les présidentielles!
a écrit le 21/04/2017 à 8:23 :
fillon le pen et macron ne risquent rien, pas de souci, rassurez vous.
a écrit le 21/04/2017 à 7:15 :
Daech ? Ou plutôt ce qui fonde son projet politique et religieux ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :