Des solutions existent pour le recyclage du PET opaque

 |   |  610  mots
(Crédits : DR)
Une réponse aux messages alarmistes sur les bouteilles en plastique opaque. Par Carlos de los Llanos, Directeur recyclage – Eco-Emballages

Depuis plusieurs semaines circulent des messages alarmistes sur le PET opaque, un plastique de plus en plus utilisé pour les bouteilles de lait longue conservation. Certains s'émeuvent du fait que le choix de ce nouveau type de matériau rendrait les bouteilles non recyclables et dénoncent une régression par rapport à l'autre type de bouteille en plastique (PEHD) utilisé jusqu'à maintenant. La vérité est différente.

 Le PET opaque se recycle, et son recyclage se fait majoritairement en France, notamment dans la fabrication de fibres textiles industrielles utilisées pour l'isolation des bâtiments. Toutefois, les matériaux opacifiants utilisés pour que la bouteille protège effectivement le lait de la lumière et de l'oxygène ne permettent pas de réutiliser le PET opaque dans n'importe quelle proportion : le taux ne doit pas dépasser 15%. La moyenne se situe aujourd'hui à 12% mais avec des pointes allant au-delà de ce seuil. L'enjeu est donc de trouver des solutions techniques pour minimiser le taux d'opacifiants minéraux dans les emballages, et de développer de nouveaux débouchés propres au PET opaque afin d'accompagner sa croissance.

 Et c'est bien cet enjeu qui nécessite une mobilisation de tous les acteurs de la filière, entreprises, recycleurs, collectivités et éco-organismes. Eco-Emballages et le COTREP (Comité Technique pour le Recyclage des Emballages Plastiques) travaillent depuis 18 mois sur cette question. Eco-Emballages investira 1,5 million d'euros en 2017 pour développer des solutions d'éco-conception, de process de régénération et de recyclage et de nouveaux débouchés.

 Ne bridons pas l'innovation !

 Voilà pour les enjeux. Revenons maintenant aux origines car il est facile de s'indigner, moins de chercher à comprendre. Aujourd'hui, à peine 3 bouteilles en plastique sur 100 sont en PET opaque. C'est très peu et l'enjeu actuel est donc limité, mais les quantités augmentent rapidement. Comment expliquer la croissance de ce matériau depuis quelques années ?

 Contrairement aux diverses affirmations, la bouteille en PET opaque est une innovation qui présente de nombreux atouts. Elle est 25% plus légère que la bouteille en PEHD, et cette différence de poids est autant de réduction de la quantité de plastique vierge utilisé. Elle n'a pas besoin d'un opercule en aluminium, son bouchon garantissant l'étanchéité. Sa fabrication et son remplissage utilisent une technologie plus efficace que les anciennes bouteilles, ce qui permet une hausse des cadences de production mais aussi une baisse de 20% de la consommation d'eau et de 13% de la quantité d'énergie utilisée dans les processus de fabrication. Tous ces éléments ont une contribution positive à la protection de l'environnement et rentrent dans l'effort de prévention qui, avant même le recyclage, est la première priorité en matière de gestion des déchets.

 Le geste de tri est précieux

Faut-il abandonner ces avantages ? Certainement pas. Il y a 20 ans, on ne recyclait pas les bouteilles d'eau. Aujourd'hui on en fait des couettes, des peluches et des nouvelles bouteilles. Il est possible d'innover et de recycler : parions plutôt sur le développement en cours de nouvelles technologies de recyclage et sur l'évolution de la filière plutôt que de propager des discours défaitistes. Le geste de tri est précieux, alors ne décourageons pas les consommateurs par de mauvais signaux et de fausses informations.

 Car après tout, les difficultés d'aujourd'hui, sont les innovations de demain. Gardons-nous de nous retrancher derrière des raisonnements qui ne veulent rien changer, dans des domaines où le progrès est parfaitement accessible. Et chacun à notre échelle continuons à nous mobiliser autour du tri et du recyclage !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/02/2017 à 16:43 :
Le verre ça ne coute rien, ça ne pollue pas et suffit juste de le chauffer pour le recycler, pourquoi tant de haine envers cette matière première pourtant si saine ?

(Bon j'avoue que c'est le "PET opaque" qui m'a fait venir ici, j'ai de suite senti un truc bizarre... )

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :