Existe-t-il réellement un marché de la réalité virtuelle ?

 |   |  404  mots
Xerfi Canal
La Tribune publie chaque jour des extraits issus des analyses diffusées sur Xerfi Canal. Aujourd'hui, le marché de la réalité augmentée et virtuelle

La réalité augmentée et virtuelle ne sera pas l'eldorado de la high-tech à court terme. Les experts de Xerfi annoncent d'emblée la couleur dans leur étude consacrée à ce marché. Alors c'est vrai, les Google glass aux Etats-Unis et autres casques immersifs, comme l'Oculus Rift de la société Oculus VR, ont défrayé la chronique mondiale. D'ailleurs, la France n'est pas en reste avec son vivier de « jeunes pousses » à fort potentiel. Les experts de Xerfi ont ainsi identifié une trentaine de start-up - comme Diotasoft, Laster ou encore Artefacto, qui ont généré ensemble près de 50 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Le BtoB est le débouché le plus porteur à court terme

Il faut dire qu'avec la baisse du coût des technologies, les entreprises clientes vont pouvoir dégager des gains de productivité et mettre en place des dispositifs innovants. Je pense par exemple aux lunettes de réalité augmentée utilisées par Airbus et Accenture dans le cadre de l'installation des sièges passagers. Il s'agit également d'un outil commercial qui permet de stimuler les ventes et de drainer davantage de clients. Au-delà, la réalité augmentée c'est aussi un vecteur de communication différenciant. Je veux parler du fameux « effet waouh ». L'émergence de nouveaux usages de ces technologies ou le dynamisme du marché des jeux vidéo stimulent également le marché de la réalité augmentée et virtuelle.

 ... et le B2C ?

Malgré leurs efforts, les acteurs peinent pourtant à séduire le grand public. Il suffit pour s'en convaincre de penser au succès relatif de la télévision 3D. Face à la multitude de solutions proposées, le risque de confusion et le rejet de l'innovation augmentent. Ces solutions sont également considérées comme des gadgets à faible valeur ajoutée. Et elles soulèvent des interrogations sur le respect de la vie privée et l'appropriation des données. Les experts de Xerfi proposent quelques pistes pour emporter l'adhésion des particuliers aux solutions de réalité augmentée et virtuelle à moyen terme. D'abord, investir en marketing et communication pour se doter d'une marque forte. Ensuite, penser à des solutions faciles d'utilisation et innovantes. Enfin, la structuration du marché autour d'une ou deux technologies doit permettre de faciliter la compréhension du grand public.

>> Plus de vidéos sur le site Xerfi Canal, le médiateur du monde économique

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :