Faut-il laisser les Britanniques sortir de l'Union ?

 |   |  185  mots
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, faut-il laisser les Britanniques sortir de l'Union ?

Après François Hollande lundi, c'est le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker qui a reçu David Cameron hier à Bruxelles. Au menu : la possibilité pour la Grande-Bretagne de quitter l'Union européenne, de faire son "brexit".

Le Premier ministre britannique a en effet promis à ses électeurs de mettre en place un référendum sur la question. Les Anglais souhaitent ne pas transiger sur leur souveraineté politique et économique. En attendant, les discussions vont bon train entre l'Europe et Londres pour tenter d'éviter la rupture. Selon Donald Tusk, le président du Conseil européen, l'Union est à "un moment crucial".

"Le risque d'un éclatement est réel, a-t-il souligné, ce qui se casse ne peut être réparé".

Un sommet est prévu sur le sujet jeudi et vendredi à Bruxelles.

Pour en débattre, Denis MacShane, ministre britannique des Affaires européennes de 2002 à 2005, l'économiste Benjamin Coriat et Florence Faucher, directrice de recherche au Centre d'études européennes de Sciences Po.

_____

>>> Suivez 28 minutes sur le site de l'émission
sur Twitter @28minutes et sur Facebook

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/02/2016 à 11:35 :
///HUMOUR/// M R MELECHON AURAIS DIT QU ILS S E CASSENT?/// PROVERBE/// ON NE PEUT AVOIR LE BEURRE ET L ARGENT DU BEURRE? ET EUX A FORCE DE CONSETION ILS VEULENT LA CREMIERE EN PLUS???
a écrit le 19/02/2016 à 16:52 :
17 juin 1429 Reddition anglaise de Beaugency , 18 JUIN 1429 victoire française sur les anglais à Patay !!! Même si les données actuelles ne sont plus du tout les mêmes, qu' à l' époque où notre grand visionnaire avait compris que l' Angleterre n' entrerait dans l' Union Européenne que pour la couler ..., il serait temps de se souvenir de cette conviction. L' Angleterre , et ses habitants ne CONNAISSENT viscéralement qu ´ eux mêmes . Ne pouvons-nous donc vivre sans l' Angleterre ?
a écrit le 17/02/2016 à 15:55 :
Les conditions dictées par Cameron sont inacceptables. Les accepter serait une idiotie et porteraient le germe d'une dissolution de toute l'Europe.

Il est temps que les anglais sortent de l’ambiguïté, soit ils intègrent la zone Euro, soit ils quittent l'Europe, et ses avantages en matière d'accès aux marché financier et économique européen et de circulation.

On va leur remettre des taxes à l'import, restreindre leurs marges de manœuvre sur les marchés et demander les visas, bref, les traiter comme le Zimbabwe et la Mongolie... ni plus, ni moins.

Cameron est un gros balourd, l'Ecosse est passé à ceux doigts de la secession, et si le Royaume Unis sort de l'UE, l'Ecosse va probablement revenir sur son vote...
Il a voulu donner des gages à l'extrême droite, qu'il assume!
a écrit le 17/02/2016 à 14:36 :
Voilà un commentaire très intéressant de ce que beaucoup d'allemand pensent:

http://www.nzz.ch/meinung/kommentare/europaeische-wirtschaftspolitik-berlin-sollte-staerker-nach-london-schauen-ld.5417
a écrit le 17/02/2016 à 14:07 :
Poser ainsi la question révèle bien la manière de penser des européistes à la manoeuvre.
De quel droit devrions nous intervenir sur une question qui ne regarde que les citoyens britanniques? Aucune mention par ailleurs de ce qui pourrait bien être fait au niveau européen pour rendre l'UE compatible avec les volontés populaires, dont la britannique.
a écrit le 17/02/2016 à 13:39 :
Oui.
Ils votent pour une mèdecine ultralibérale et ensuite ils viennent se faire soigner gratosses chez nous.
De plus , leur cuisine est infecte.
Qu'ils partent.
Bon vent !!!
a écrit le 17/02/2016 à 11:12 :
Si l'on a pas la liberté de partir, on est pas heureux de rester! C'est visiblement le cas pour tout les pays de l'UE! Et, chacun se désagrège a leur manière de l'intérieur!
a écrit le 17/02/2016 à 9:38 :
Débat à sens unique car les intervenants sont tous porteurs de la même opinion europhile.
Aucun intérêt.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :