L'explosion des VTC, en Asie aussi

 |   |  688  mots
(Crédits : DR)
En Asie du Sud Est, le marché explose, et de jeunes sociétés affichent des levées de fonds record. Par Hervé Fauvin, Snapcar

Comme en Europe ou aux Etats-Unis, l'industrie du transport traditionnel en Asie n'a pas échappé à l'émergence de nouveaux acteurs qui révolutionnent tous les jours le parcours du combattant urbain.

Mieux (ou pire) encore, en Asie du Sud-Est où l'arrivée des nouvelles technologies s'apparente à un véritable tsunami digital, le business de la réservation en ligne de voitures avec chauffeurs, ou plus simplement ce que l'on a coutume d'appeler chez nous le business des VTC explose littéralement. Rien ne saura plus jamais y résister, une certitude est née : la mutation est « en marche ». Doux euphémisme vu la vitesse avec laquelle cette industrie s'organise. N'en déplaise en effet aux quelques 260 millions d'internautes recensés en 2015 - 480 prévus en 2020 dont quelques 215 uniquement sur un seul pays : l'Indonésie - dans cette région qui regroupe la Thaïlande, l'Indonésie, Singapour, les Philippines, le Vietnam, la Malaisie, le Myanmar (ex-Birmanie) etc.

 Le business des VTC a de beaux jours devant lui

Il manque une partie sur les besoins en termes de VTC des asiatiques ou des touristes qui se déplacent en Asie. Le lien entre le nombre d'internaute qui est constante évolution sur le continent et le développement des VTC en Asie manque de précisions. C'est donc assez logiquement que le business de la réservation en ligne de voitures avec chauffeurs a de beaux jours devant lui. Il devrait peser à lui seul quelques 13 milliards, représentant le chiffre colossal de 28,7 millions d'utilisateurs actifs tous les mois, selon l'étude publiée par Google en juillet 2016  !

Avec ses 5,6 milliards de dollars potentiels et 22% de croissance moyenne par an, l'Indonésie représente naturellement le fer de lance régional devant la Thaïlande et les Philippines avec leurs (seulement) 2 milliards l'un et l'autre. Et pourtant la vie des acteurs émergents n'est pas qu'un long fleuve tranquille : hostilités de la part des professionnels, levées de boucliers des autorités locales, rivalités à couteaux tirés à coups de millions de dollars...

 750 millions de dollars de levée de fonds

 Le dernier à avoir « dégainé » s'appelle Grab. Inconnue en Europe, la société originaire de Malaisie a annoncé en septembre dernier qu'elle avait levé auprès de SoftBank la somme record de 750 millions de dollars. La société créée en 2012 est désormais valorisée à 3 milliards de dollars. Avec un chiffre d'affaires de 31 millions de dollars en 2015, la société a prévu une croissance fulgurante : 193 millions en 2016 et 526 millions en 2017 avec respectivement 400.000 et 3,5 millions de courses par jour ! Dans le même temps, la société « brûle » quasiment 35 millions de dollars par mois. Grab qui revendique 400.000 chauffeurs et 21 millions de téléchargements de son application exerce ses activités en Malaysie, aux Philippines, à Singapour, en Thaïlande, au Viet-Nam et en Indonésie.

 L'Indonésie, quatrième pays le plus peuplé du monde et plus grande économie de l'Asie du Sud-Est, est devenue clairement l'un des enjeux majeurs de la société. Anthony Tan, son président-fondateur déclarait récemment : « l'Indonésie représente à elle-seule un marché annuel de 15 milliards de dollars si l'on ajoute au business traditionnel des taxis et taxis-motos des services complémentaires comme la livraison de nourriture, la logistique... »

Marché qui explose

Grab rivalise avec d'autres acteurs locaux parmi lesquels GoJek, un service de taxi-motos à la demande. Avec ses 200.000 chauffeurs, GoJek, société créée en 2010, annonce recevoir plus de 20 millions de réservations par mois, soit 667.000 par jour et servir près de 256.000 courses par jour, soit environ 38% seulement.

GoJek a elle aussi réussi l'été dernier une levée de fonds à la hauteur des enjeux puisque la société a capté 550 millions de dollars auprès de KKR et Warburg valorisant la société à 1,3 milliard de dollars.

Marché qui explose, investissements démesurés, levées de fonds records malgré un retour sur investissement qui reste à démontrer, le business de la réservation de véhicules avec chauffeurs en Asie du Sud-Est tout particulièrement est un marché fascinant pour les observateurs dont nous faisons partie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :