Pour que la France tire son épingle du jeu sur le marché de l'art

 |   |  712  mots
(Crédits : DR)
Le marché mondial de l'art explose. La France s'est laissée distancer. Mais elle a des cartes à jouer. Par Robert Bartoux fondateur des galeries Bartoux - L'Art à la française

A l'heure de l'explosion mondiale du marché de l'art contemporain : L'Art à la française a t-il toujours la cote ?
Les ventes d'art contemporain représentent 43 milliards d'euros par an dans le monde, contre 13 milliards pour la musique et 34 milliards pour le cinéma. C'est un marché qui en l'espace de 20 ans est passé de 500.000 à 70 millions de collectionneurs et plus de 270 millions de consommateurs d'art. L'art d'aujourd'hui est devenu un enjeu politique et économique dans une période de mutations profondes de notre société. La France contrairement aux premières puissances sur le marché international n'a pas pris la mesure des enjeux géopolitiques de l'art.
Elle est désormais classée quatrième derrière les États-Unis, la Chine et le Royaume-Uni.
Trop peu d'artistes français ont une visibilité internationale et les prix de vente de leurs œuvres souffrent du « syndrome du zéro manquant ».
Cette baisse de régime du marché de l'art français a de quoi inquiéter car jamais dans le monde nous avons eu autant soif d'Art car l'Art est : liberté. Il permet d'exprimer et surtout de faire partager sous n'importe qu'elle forme un sentiment, une impression, une idée. Une oeuvre est une éponge à sentiment, elle n'est pas seulement cathartique pour son auteur mais aussi pour tout ceux qui l'observe et tente de la comprendre.  L'art c'est capter l'instantanée et lui offrir une éternité.

Redonner à l'art contemporain français ses lettres de noblesses ?

Comment faire face et redonner à l'art contemporain français ses lettres de noblesses ?
Nous avons besoin de repères pour nous rappeler qui nous sommes. Ce 11 janvier 2015 a été l'un des témoins de l'importance de l'art et de la liberté d'expression : "Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'à la mort pour que vous ayez le droit de le dire" comme Voltaire, le monde entier s'est soulevé pour défendre l'essence même de l'art : la liberté.
Les galeristes sont « les promoteurs des artistes de notre temps ». ils se doivent de défendre la liberté et de démocratiser l'Art afin de le rendre accessible à tous, pour tous, partout, tout le temps.
L'Art nous rassemble et chacun d'entre nous doit pouvoir y avoir accès. Il est important d'emmener à travers le monde les œuvres des artistes contemporain et les placer dans les rues, les espaces publiques et les lieux passant afin qu'elles n'échappent à l'oeil de personne. Il faut contribuer à donner l'accès à de nouvelles valeurs culturelles et soutenir la création contemporaine afin de voir des nouvelles œuvres trouver leur place dans des institutions privées ou publiques, françaises ou étrangères ; les musées les entreprises . Les galeries doivent être des espaces ouverts pour les acheteurs et les visiteurs et êtres un lieu d'échange et de rencontre vers d'autres cultures. Il ne s'agit pas de faire du « cocorico » mais il est important que l'art français puisse voyager et se faire connaitre internationalement.

Les atouts de la "French Touch"

Dans ce contexte, il faut que « La French Touch » puisse faire la différence. Comment?
Le marché de l'art en France ne pèse pas très lourd face aux géants chinois et américain. Cependant, la « French Touch » a de quoi se défendre car l'art français n'est pas qu'une question de gros sous mais de sensibilité. À la différence des galeries américaines qui mélangent «un peu tout», nous ne vendons pas de l'art en vrac . On recherche «comme en cuisine», une certaine «cohésion», un respect des sensibilités. Nous sommes des marchants d'art «coup de cœur». Si la gastronomie est l'un de nos points fort, c'est bien parceque nous savons allier les différentes saveurs pour en faire des plats d'exception. En Art, comme en cuisine, les artistes français connaissent la recette magique pour rendre leurs oeuvres accessibles et inoubliables.

Le marché de l'art explose et se démocratise un peu partout dans le monde. Il est donc nécessaire que l'art contemporain français sorte de ses cuisines et s'exporte afin de propager ses idées à travers le monde. Depuis toujours, l'art à la française, c'est la liberté et la liberté n'a pas dit son dernier mot.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :