Réélection de Merkel : chance ou malédiction pour l’Europe ?

 |   |  150  mots
[Replay 28'] La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, Merkel est-elle une chance ou une malédiction pour l’Europe ?

Les résultats des élections législatives allemandes apparaissent comme une victoire en demi-teinte pour la chancelière Angela Merkel et les conservateurs. Bien qu'elle brigue un quatrième mandat, son parti n'a pas dépassé la barre des 33%. Le SPD réalise quant à lui son pire score depuis la Seconde guerre mondiale : 20,5%. L'AfD (Alternative für Deutschland) est quant à lui sans conteste le grand vainqueur de ces législatives : ils font leur entrée au Bundestag avec 94 sièges. Le parti d'extrême-droite représente dorénavant la troisième force du pays.

Comment va s'organiser la politique allemande ? La réélection d'Angela Merkel est-elle une chance ou une malédiction pour l'Europe ?

Pour analyser la situation, nous recevons la correspondante à Paris du Frankfurter Allgemeine Zeitung Michaela Wiegel, le correspondant de Libération à Bruxelles Jean Quatremer et l'économiste et maître de conférences à l'Université d'Angers David Cayla.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/09/2017 à 9:43 :
Une europe agonisante, une allemagne qui se paupérise, une extrême droite qui fait son grand retour au pouvoir, c'est définitivement le résultat de la politique de Merkel.

Une chance pour les possédants, une malédiction pour les peuples européens tout dépend d'où l'on regarde, les médias ayant la mauvaise habitude de regarder toujours du côté de leurs possédants.
a écrit le 26/09/2017 à 9:29 :
dans ces conditions cela ne présage rien de bon car le SPD s'écroule. Elle aura la pression des groupes encore moins européens que la CDU.
Espérons qu'elle parviennent à mettre bon ordre. Le projet européen est constamment bloqué par les agendas nationaux ... aux europhobes en tout genre voici la preuve que nous sommes bien dans la configuration qu'ils appellent de leur voeux avec la plus grande des mauvaises fois i.e la dite Europe des Nations. On y est : quand l'allemagne est en election rien ne se passe, quand la France est en election rien ne se passe, etc etc et après on dit "l'europe l'europe l'europe". Et bien voila l'Europe d'aujourd'hui n'est que l'expression de la voix des gouvernements des pays qui la compose. Il est temps de donner passer à une europe fédérale avec un parlement européen qui décide, une commission qui exécute, et une banque centrale - il n'y a bien que cela qui marche aujourd'hui - qui gère notre monnaie dans L’intérêt de tous les européens

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :