La Tribune

Epargnissimo : un nouveau venu dans l'assurance-vie internet

latribune.fr  |   -  347  mots
Depuis quelques années, les nouveaux contrats d'assurance-vie 100% internet qui apparaissaient régulièrement avaient une fâcheuse tendance à se ressembler. Cette fois, ce n'est pas le cas. Le multisupport Croissance vie, géré par ACMN vie et commercialisé par la société Epargnissimo, innove sur plusieurs points. D'abord, Croissance vie propose une option privilège pour ceux qui souhaitent être aidés dans la gestion de leur contrat. Le principe? Vous commencez par définir la proportion du capital investie dans le fonds en euros. Ensuite, vous aurez le choix entre quatre sociétés de gestion différentes (Edmond de Rothschild Asset Management, Invesco Assect Management, Européenne de gestion privée et GSD gestion) pour s'occuper d'arbitrer entre les unités de compte à votre place. Et les sommes seront en permanence rééquilibrées afin de conserver les proportions définies au départ. Une véritable aide pour les néophytes qui peinent à faire leur sélection parmi les centaines de supports disponibles sur le contrat (fonds actions, obligataires, monétaires, etc.). Ensuite, Epargnissimo mise sur la pédagogie. Issue du cabinet du Centre Toulousain du Patrimoine (gestion de patrimoine) et d'Andil (formation en ligne), la société a développé un ensemble de fiches, vidéos, et aides en ligne pour aider pas-à-pas l'internaute dans la souscription. Pour les cas particuliers, les assurés peuvent poser des questions à des experts par mail, chat ou même en visioconférence par webcam. Enfin, ACMN Vie va inaugurer à l'occasion du lancement de Croissance Vie un nouveau fonds en euros qui sera disponible sur tous ses contrats internet (Altaprofits, LinXea, Empruntis, Hedios...). L'épargnant aura donc le choix entre Sélection rendement, un fonds en euros très stable, et Internet Opportunités qui pourra être plus dynamique et plus réactif grâce à son encours plus faible. Côté frais, Croissance se situe à peu près au même niveau que ses concurrents en ligne: pas de frais d'entrée ni d'arbitrages, et 0,85% de frais de gestion annuel en option privilège (0,60% sinon).
Réagir