La Tribune

Retraites : ce qui change vraiment cette année

latribune.fr  |   -  334  mots
Retraites : ce qui change vraiment cette année La Tribune.fr - 10/04/2009 | 07:07 - 285 mots Boite à outils de l'article : Boite a outils de l'article :    Enregistrer au format mp3 Le point complet sur les nouvelles règles de la retraite en 2009 Copyright: Laurent Taudin www.unsitesurinternet.fr Entre les conséquences de la loi Fillon de 2003, les changements dus à la loi de finances pour 2009 et les négociations entre l'Arrco et l'Agirc de mars dernier, les Français ont bien du mal à s'y retrouver. La Tribune passe en revue pour vous tous les changements qui risquent d'affecter votre future retraite. Premier constat : les salariés qui partiront à la retraite avant le 31 décembre 2010 peuvent remercier les partenaires sociaux d'avoir reconduit en mars dernier les accords entre l'Agirc et l'Arrco. Comme vous le verrez dans ce dossier, le rachat de trimestres peut s'avérer intéressant pour eux, et en particulier pour les cadres. Pour les autres, en revanche, la pilule risque d'être amère. Suite à la réforme Fillon et au rendez-vous sur les retraites de Xavier Bertrand, il faut désormais travailler plus de 40 ans. Les simulations que nous avons demandées à nos experts le prouvent : partir à 60 ans sera de plus en plus pénalisant (cliquer ici pour accéder à nos simulations). Vous le verrez, d'autres mauvaises nouvelles sont au rendez-vous... Seuls ceux qui souhaitent poursuivre leur activité alors qu'ils ont suffisamment cotisé obtiendront un bonus. Le fameux « travailler plus pour gagner plus » s'applique aussi après 60 ans... Pour accéder à l'ensemble des articles de ce dossier, cliquer sur les liens ci-dessous. - Accords Arrco-Agirc : un "ouf" de soulagement - Racheter des trimestres : peut-être, mais lesquels ? - Interview: "Racheter des trimestres répond à un projet de vie" - Durée de cotisation : il faut travailler plus de 40 ans - Pension de réversion : le gouvernement est revenu sur ses promesses - Des incitations pour continuer de travailler après 60 ans Pour revenir à l'actualité sur la remise en cause des avantages familiaux, cliquez ici
Réagir