La Tribune

Marketing : Snapp s'intronise champion européen des cartes de fidélité dématérialisées

Fid Me, application téléchargeable sur tous les types de téléphones mobiles, compte plus de 1,6 million d'utilisateurs dans 80 pays et en 14 langues. Elle est lauréate des App Awards du Mobile 2012. ©DR
Fid Me, application téléchargeable sur tous les types de téléphones mobiles, compte plus de 1,6 million d'utilisateurs dans 80 pays et en 14 langues. Elle est lauréate des App Awards du Mobile 2012. ©DR (Crédits : DR)
Nicolas César, à Bordeaux (Objectif Aquitaine)  |   -  478  mots
Cette jeune entreprise bordelaise a développé une application qui permet de stocker l'ensemble de ses cartes de fidélité sur son mobile. Avec un joli succès à la clef : elle a dépassé 1,6 million d'utilisateurs et monte ainsi sur la première marche du podium européen du secteur.

Fini les multiples cartes de fidélité qui encombrent nos portefeuilles. Il y a deux ans, Snapp a créé Fid Me, qui vous permet de rassembler vos cartes de fidélité sur mobile. Un succès mondial. Aujourd'hui, cette application téléchargeable sur tous les types de téléphones mobiles compte plus de 1,6 million d'utilisateurs dans 80 pays en 14 langues. Lauréate des App Awards du Mobile 2012, elle a été développée sur iPhone, Androïd, mais aussi BlackBerry, Windows Phone et Nokia.
Pour cette jeune société installée à Bordeaux, fondée en 2005, désormais leader européen de son secteur, c'est le fruit d'un business model simple, mais efficace. Les grandes enseignes (Auchan, Décathlon, Ikea, etc.) paient pour être présents dans Fid Me, tandis que pour le grand public et les petits commerçants, c'est gratuit. L'application ne comporte aucune pub pour ne pas « envahir » l'usager, mais lui propose des services comme la géolocalisation des commerces ou le « check in », qui permet d'indiquer sa présence dans un magasin partenaire, afin de gagner un cadeau après un certain nombre de passages. Fid Me est aussi disponible en mode sans contact, dit « NFC », pour permettre à ceux qui disposent de cette technologie sur leurs portables de « badger » plus facilement la carte.

5 millions d'utilisateurs à l'horizon 2014

Une nouvelle version (la V4), compatible avec l'application Apple « Passbook », est sortie il y a un mois. Les détenteurs d'iPhone peuvent maintenant transférer et stocker les coupons et cadeaux des commerces Fid Me vers le Passbook pour mieux les gérer. Fort de ce succès, Snapp, qui emploie une vingtaine de salariés, nourrit à présent de grandes ambitions. « Nous voulons intensifier notre présence en Europe et mettre en place des fonctions de monétisation », révèle Jean-Benoît Charreton, président de Snapp.
L'idée est de proposer aux grandes enseignes et aux petits commerces des fonctions premium, comme l'envoi payant de coupons de réductions directement sur le téléphone portable du client. « En cette période de crise, il y a une forte demande. Ces bons de réductions sont un moyen de faire venir le client », observe-t-il. Il y a d'ailleurs des signes qui ne trompent pas : depuis trois mois, Mac Donald's a lancé son système de réductions pour Fid Me. Une cinquantaine de restaurants en France sont déjà équipés.
Le développement de la start-up est rapide. En deux ans d'existence, Fid Me compte déjà 2.800 programmes de fidélité, 6 millions de cartes dématérialisées et 7.000 commerçants. Depuis sa naissance en juillet 2005, elle a levé 2,3 millions d'euros. Cette année, Snapp affichera un chiffre d'affaires de 1,3 million d'euros. Et son avenir semble prometteur : « Nous voulons atteindre les 5 millions d'utilisateurs en 2014 et 4 millions d'euros de chiffre d'affaires », avance Jean-Benoît Charreton.

 

 

Réagir