La Tribune

Emploi : après le plombier, voici le boucher polonais

Pour  Arnaud Chedhomme, PDG de La Charcuterie bordelaise, « aujourd'hui, ce sont les Polonais, mais demain, ce seront peut-être les Portugais ou les Espagnols qui viendront postuler à ces postes de boucher. C'est inquiétant pour notre pays en cette période de crise et de montée du chômage » ©DR
Pour Arnaud Chedhomme, PDG de La Charcuterie bordelaise, « aujourd'hui, ce sont les Polonais, mais demain, ce seront peut-être les Portugais ou les Espagnols qui viendront postuler à ces postes de boucher. C'est inquiétant pour notre pays en cette période de crise et de montée du chômage » ©DR (Crédits : DR)
Nicolas César, à Bordeaux, Objectif Aquitaine  |   -  478  mots
En plein développement, La Charcuterie bordelaise a besoin d'embaucher 20 nouveaux salariés en 2013. Mais, malgré la crise et la montée du chômage, les offres de la PME ne trouvent pas preneur en France : elle va donc devoir recruter en Pologne.

Arnaud Chedhomme est un homme désespéré, ou pas loin de l'être : « J'ai besoin de recruter 40 personnes en deux ans, mais les Français ne sont pas intéressés, alors que je propose 1 600 euros nets par mois pour 35h par semaine à un débutant sans qualification », se lamente le PDG de « La Charcuterie bordelaise », société spécialisée dans la production de charcuterie et de produits labellisés de boucherie traditionnelle du Sud-Ouest. Pourtant, le chef d'entreprise n'est guère exigeant sur les critères : « Je veux juste que les candidats aient envie. On les formera au métier, avec diplôme à la clé ! Je suis même prêt à offrir des contrats en alternance », précise-t-il.

Salaire inférieur de 400 euros

Si elle ne trouve guère preneur en France, son annonce ne passe pas inaperçue, loin de là,... à l'étranger, et notamment en Europe de l'Est. Une agence d'intérim en Pologne a récemment contacté Arnaud Chedhomme pour lui proposer du personnel qualifié, qui plus est, à un salaire mensuel inférieur de 400 euros charges comprises par rapport à un salarié Français, « en toute légalité ». « Malheureusement, tel que c'est parti, je ne vais pas avoir d'autre choix que de les prendre. C'est quand même triste que ce ne soit pas nos compatriotes qui profitent de ces emplois », regrette le PDG.
« Après Masterchef, il faudrait faire Masterboucher pour donner envie à nos jeunes de faire ces métiers manuels si dévalorisés depuis des années, préconise Arnaud Chedhomme. Il est vrai que ce n'est pas un métier facile. Il faut travailler dans le froid et se lever à 4 heures du matin. Mais, il y a un avenir ». Et le chef d'entreprise de constater : « Aujourd'hui, ce sont les Polonais, mais demain, ce seront peut-être les Portugais ou les Espagnols qui viendront postuler à ces postes de boucher. C'est inquiétant pour notre pays en cette période de crise et de montée du chômage ».

En pleine expansion

Son entreprise de 60 salariés, qui a réalisé 12 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2012, est pourtant en pleine expansion. En septembre dernier, elle a inauguré une nouvelle usine ultra-moderne de 6 000m2 à Villenave d'Ornon, dans l'agglomération bordelaise. La Charcuterie bordelaise a pour clients la grande distribution (60 %), des restaurants et brasseries de la France entière (30%) et quelques grossistes.
Pour l'avenir, Arnaud Chedhomme dispose encore d'une belle marge de progression. En particulier à l'export, où il s'est lancé en 2009. « Nous avons une forte demande en Asie, en Scandinavie et au Royaume-Uni », explique-t-il. Le chiffre d'affaires à l'étranger pourrait même représenter 20% de son activité d'ici trois ans (contre 5% aujourd'hui). En 2015, La Charcuterie bordelaise devrait atteindre les 30 millions d'euros, soit plus que doubler son chiffre d'affaires. Et donc recruter à nouveau. Ce qui se fera avec ou sans les Français...

 

Réagir

Commentaires

La boucherie croule aujourd'hui sous les candidatures  a écrit le 01/02/2013 à 12:53 :


Le patron de la "Charcuterie Bordelaise" ne s'attendait pas à ça. Et n'a plus que l'embarras du choix. Jusqu'à mardi, il avait toutes les peines du monde à recruter, à tel point qu'il s'apprêtait à accepter les offres de service d'une agence d'intérim polonaise. Le PDG de la Charcuterie bordelaise a été assailli de candidatures

JS33  a répondu le 05/03/2013 à 18:05:

Ah ? Moi qui pensais faire un stage chez lui pour découvrir le métier.

hiver 08  a écrit le 29/01/2013 à 22:19 :

1600 euros net par mois pour 35h c'est bien

breizh  a répondu le 29/05/2013 à 11:55:

les bouchers sont mal payés

Kasia  a écrit le 21/01/2013 à 17:11 :

Bonsoir, Je ne crois pas qu'il y ait un polonais qui travaillera pour 400? par mois. Pour cette somme de l'argent, ils preferent rester en Pologne avec leur famille (je le sais car j'habite en Pologne)
Sinon, les bouchers polonais sont tres reputes pour leur travail et les competences qu'ils possedent.

sabine  a écrit le 11/01/2013 à 19:09 :

Bonsoir,
Je suis interressée par l'offre d'emploi mais il ne dise pas ou il faut postuler.
Si quelqu'un a l'information merci de m'en tenir informer.
Cordialement.

jean-pierre.decoudun@bbox.fr  a écrit le 09/01/2013 à 18:03 :

je suis fortement intéresser par l'offre d'emploie en charcuterie ayant une vingtaine d'années d?expérience vous pouver me laisser un message je vous rappellerais le plus rapidement
email: jean-pierre.decoudun@bbox.fr

VD69  a écrit le 08/01/2013 à 22:35 :

Une source notable de ce problème réside dans l'Education Nationale.
La gente professorale considère l'ensemble des métiers manuels comme des échecs. Les réflexions du type : "Attention si tu continues comme çà tu seras boucher ( peintre ou ouvrier...)." La plupart ne connaissent les métiers manuels que par la lecture de Zola, c'est dramatique.
Il faudrait instituer pour tous les enseignants un stage de six mois en entreprise de production, ils y apprendraient , y découvriraient la richesse des métiers manuels.
Je ne parle pas des personnels de CIO ( Centre d'Information et d'Orientation), c'est pire encore.

Désabusé  a répondu le 09/01/2013 à 11:22:

Oh cher ami y a pas que l education nationale, beaucoup de Francais bien blanc d apres guerre et encore plus les 68ard ne voyaient que par le Bac, le macon, le menuisier... et autre ce n etait pas assez bien, idem pour les regie auto et autre industrie.... donc on a eu recours a l immigration et au discours que vous denoncez...... 2 consequences: Manque cruel de tous ces metiers aujourd hui, d'ou une fois encore appel massif a l etranger avec tout son corolaire nauseabon de racisme envers celui qui vient voler le travail des francais, désindustrialisation vu qu on forme "beaucoup de technocrate et de pseudo ingenieur" mais pas de reels gens a la fibre industrielle, on pourrait meme ajouter que l'on conduit tout une tranche d age vers le chomage en leur promettant des debouches tres remunerateurs (suffit de voir effectivment le niveau de salaire que donne les fonctionnaires des lycees et universite....) alors qu'il n y a bien souvent plus de debouche pour un secteurs: petits exemples en pagailles dans les 90's on a envoye plein d etudiant en Biologie, sauf qu'il y plus de diplome que de place a prendre, ca induit expatriation et pour ceux qui restent salaire moindres......

EXPAT  a écrit le 08/01/2013 à 21:10 :

Les français séniors ne sont plus souhaiter sur le marché du travail, tant qu'aux jeunes le travail ne les intéressent pas. alors sous payé un immigré, c'est mieux ! pov france le mur droit devant !

salaire  a écrit le 08/01/2013 à 21:01 :

C est payé combien ? SMIC ? ok je vois le genre.

Frédéric  a répondu le 10/01/2013 à 0:06:

1600 ? net, c'est plus de 2400 brut . On loin du smic.

Steeve  a écrit le 08/01/2013 à 20:58 :

La boucherie il faut d abord l aimer faire des heures même avec un gros salaire si t aime pas oublie et vive la boucherie française

eric58  a écrit le 08/01/2013 à 16:40 :

apres écoute de l interview de mr chedhomme arnaud je m étonne que celui ci ne trouve pas de bouchers
en effet je suis boucher charcutier depuis l age de 14 ans et aujourd'hui à 50 ans je me retrouve sans emploi
malgré de nombreuses démarches auprès des employeurs en boucherie qui n ont mm pas la correction de répondre à mes envois de cv
suite à l'interview de mr chedhomme j'envoie donc ce jour mon cv à cet employeur en esperant obtenir une réponse favorable

Steeve  a répondu le 08/01/2013 à 21:04:

En région parisienne tu aurais pas de mal

narirub  a écrit le 08/01/2013 à 16:35 :

ma pensée va à ce chef d'entreprise et ses soixante collaborateurs exemplaires qui sont avec tant de PME la chance et la richesse de notre pays..
c'est désespérant mais comme ça ; par contre ne faudrait pas remettre au travail des personnes en bonne santé ,
bénèficiaires d'aides ....ah oui j'oubliais comme le dit si bien Monsieur CHEDOMME : il faut qu'ils aient envie.
et ça c'est une autre paire de manches.....

Trop bien  a répondu le 08/01/2013 à 18:28:

A croire que nos assistés sont trop bien les bras croisés pour daigner se retrousser les manches... J'ai un autre exemple à Bordeaux dans l'hotellerie ou des amis n'arrivent pas à trouver de personnel pour faire le ménage, un emploi stable mais trop "fatiguant" et payé au smic... Je trouve ca incroyable mais c'est pourtant vrai. Il faut avoir faim pour se bouger, et ce n'est visiblement pas le cas de nos chomeurs... Ou alors Pole Emploi est en dessous de tout !

JS33  a répondu le 05/03/2013 à 18:14:

Bonjour,
Je me permets un commentaire :
J'ai 25, sans emploi depuis septembre dernier (ça commence à faire long...) et suis disponible jusqu'à cet été. Si votre ami cherche du personnel pour faire le ménage sur Bordeaux, je suis intéressé ! Pour moi il n'existe pas de "sous-métier", on peut s'épanouir dans n'importe quel domaine, la volonté fait la différence.

N'hésitez pas à me contacter : jonathan.sautier (arobase) gmail.com

Merci et bonne contiunation.

RasLeBol  a écrit le 08/01/2013 à 16:18 :

Une étude et un documentaire TV a démontré que les salariés français de boucherie industrielle présente des troubles musculosquelettiques (TMS ou LATR, lésions articulaires) dues au travail répétitif et cadences de production (merci les 35h) en seulement 9 ans de métier. Peut-être que les français ne sont pas pressés d'obtenir le statut handicapé en peu d'année avec pension du régime général (sécu) pour cause de maladies professionnelles...

pemmore  a écrit le 08/01/2013 à 15:47 :

Peu surprenant, le boucher du coin n'a toujours pas trouvé d'apprenti, merci De Gaulle le collège unique et l'apprentissage qui a disparu, à mon époque le gamin qui ne voulait rien faire en classe se retrouvait apprenti à 14 ans à 18 ans il était ouvrier avec un salaire c'était dur mais aucun de mes anciens potes ne s'en sont plaints.

demontemps...  a répondu le 08/01/2013 à 16:03:

maintenant, c'est plus comme ça, à 18 ouvrier avec un salaire, un travail sûr, et à 22 ans , on était pratiquement père de famille, un travail sur lequel on pouvait compter si l'on était sérieux et dur à la tâche, et puis, si l'on voulait changer de boulot, on en retrouvait un , disons, dans la journée ou presque.., et puis adieu papa maman, non à 30 piges et plus quand tout va bien ! mais beaucoup plus tôt, indépendants et fiers de l'être, Mais........ c'est plus comme ça, c'est fini, dommage

Incroyable  a écrit le 08/01/2013 à 15:12 :

C'est drole de voir qu'un seul exemple (bien réel certes) permet de faire monter au front tous les pseudo-travaillistes et excités du genre au son du slogan "les francais sont des fainéants". L'amalgame inverse n'est pourtant pas fait quand des salariés se battent pour sauver leur emploi (les noms de Mittal, Lejaby, PSA et autres devraient vous évoquer quelque chose)....
On en trouve meme qui relient tout article aux "salauds de fonctionnaire", une sorte de point Godwin remis au gout du jour.

franchouillard  a écrit le 08/01/2013 à 14:40 :

on voit deja les franchouillards en mariniere et beret hurler contre le vol et l'exploitation de gens qui ne gagnent meme pas 20 000 euros nets par mois ( avec un statut de fonctionnaire, de preference)

qui dit mieux  a écrit le 08/01/2013 à 14:39 :

ex salarie ... 44 annes cotises dans ce metier 70 h semaines 1500 eu retraite par mois ....l les jeunes ont compris

parfaitement  a répondu le 08/01/2013 à 15:08:

à qui dit mieux BIEN DIT ! que ceux qui "parlent et blablatent , le fassent, eux !

Steeve  a répondu le 08/01/2013 à 20:54:

Faut arrêt svp et ce sur tu a mi directement dans ta poche c est ou ?

Merci  a écrit le 08/01/2013 à 13:59 :

La Tribune : Merci de cet article ! Vous êtes sans doute un des journaux lus par nos grands politiks. Si au moins ils pouvaient prendre conscience de ce que la France est devenue... Souvent, j'ai honte...

vincent  a écrit le 08/01/2013 à 13:48 :

Comme disait Coluche " 2 millions de demandeurs d'emplois ? mais non de l'argent leur suffirait " voila une des tristes réalités de notre situation,un certain nombre de jeunes de veulent pas travailler,beaucoup de gens considère le travail comme une maladie,pourtant il et curieux de constater que bon nombre quitte le bouleau en fin de semaine avec le sourire et fasse la tronche le lundi à croire de 2 jours de repos sont bien plus pénible que 5 jours de travail,étrange,non ?

chris  a écrit le 08/01/2013 à 13:23 :

Conséquence de quoi ? Mon père était boucher et il m'en parlait récemment, lorsqu?il a commencé c'était payé une misère avec des heures à gogo et pas question de choisir son patron car il y avait plus d'ouvriers que de postes, il a commencé à bien gagner sa vie à partir de la cinquantaine, boucher à l'époque c'était plutôt une histoire de famille et/ou faute de mieux. Durant ces dernières années comment vouliez-vous convaincre des jeunes de s'orienter vers ce type de métier avec des salaires insuffisants ? Heureusement le rapport de force s'est inversé, aujourd'hui je connais dès patrons qui paient très bien et s'arrachent les bons bouchers. L'orientation idéal étant de s'installer à son compte dans un quartier avec des gens prêts à acheter en boucherie.

@chris  a répondu le 08/01/2013 à 14:56:

toutes les boucheries de quartier ont fermes ..... il est interdit de gagner de l argent le fisc vous RACKETTE en france

ENPLUS  a répondu le 08/01/2013 à 15:12:

vous oublier le CE .....ET FOURNITURE DE PRODUIT A - 90%

chris  a répondu le 08/01/2013 à 15:37:

Détrompez vous il existe encore des coins où vous pouvez encore gagner bcp d'argent en ouvrant une boucherie et croyez-moi j'en sais quelques chose et c'est bien pour cela que je précisais bien "avec des gens gens prêts à acheter en boucherie", détail en plus faut tout de même avouer que ces fonds de commerce sont très chers.
Pour parler salaire à titre d'exemple chez un patron que je connais , un jeune chef autour de la trentaine touche 4000 net/mois + prime fin d'année (assez importante), évidemment sur les 4000 je doute que la totalité est déclarée comme dans bcp de commerces....

Steeve  a répondu le 08/01/2013 à 21:47:

4000€ lol

chris  a répondu le 09/01/2013 à 14:47:

ben oui 4000 pourquoi voudriez-vous que je perde mon temps à vous baratiner ici ?? 4000 dans une boucherie qui fait du chiffres évidemment , je ne vous parle pas de la boucherie du patelin de 50 personnes.

Ben voilà  a écrit le 08/01/2013 à 12:18 :

A l'évidence, c'est encore le résultat de la très mauvaise gestion d'un patron voleur... Il faudrait donc taxer ceux qui veulent embaucher et qui n'y arrivent pas... Il suffisait de proposer 3kE par mois net, 30 heures par semaine maxi, 100 jours de maladie par an compensés à 100%, 40 jours de RTT, la retraite à 50 ans, et... il trouvera plein de candidats !

en plus  a répondu le 08/01/2013 à 12:38:

offrir un ipad,fournir la dope,

en plus en plus  a répondu le 08/01/2013 à 13:32:

et la voiture de fonction, et les chèques-repas et les chèque vacances et le remboursement du club de gym et ..;et ...et...

Et c'est pas tout  a répondu le 08/01/2013 à 13:57:

Et les stocks options, yen a pas, j'y vais pas.

churchill  a répondu le 08/01/2013 à 14:39:

et une audi a4 de fonction, avec carte bleue en credit illimite ;-)

sefichedumonde  a répondu le 08/01/2013 à 15:40:

n'importe quoi, vous déc..nez là !! façon trop simpliste et ridicule de parler de la chose"...

STONE1  a écrit le 08/01/2013 à 12:15 :

Tuer ,dépecer, débiter,découper,trancher,tailler les animaux en pièces c'est pas tendance! A l'heure de la cuisine dans tous ses états c'est manger qui fait l'unanimité!

amisdesanimauxetvégétarien  a répondu le 08/01/2013 à 14:52:

tuer, dépecer.....je ne suis pas riche, je vis modestement, mais travailler dans un abattoir (mais là nous parlons de bêtes abbatues puisque : charcuterie et viandes ), je n'aurai fait cela pour rien au monde! planter des choux, des légumes, la terre est souvent ingrate et est "très basse", ne rapporte souvent pas beaucoup, mais je me serai crevé à la tâche ailleurs, partout ailleurs, tout sauf là !!

toyasemi  a écrit le 08/01/2013 à 12:04 :

vous avez dit charcutier ? s'agirait il de cochon ?

AhAhAh  a répondu le 08/01/2013 à 13:55:

Très drôle je n'y avais pas pensé.... mais voilà qui ne devrait pas poser problème puisqu'il s'agit juste de les découper en rondelle et d'en faire du boudin !

élu ps  a écrit le 08/01/2013 à 11:47 :

bien que notre parti ait violement,rejeté la directive bolkenstein a une époque,je me demande s'il n'est pas temps de repenser le problème.en plus cela permettrait a de nombreux chomeurs français de tenter leur chance a l'étranger.seuls les secteurs vitaux seraient hors directive:fonctionnaires,finance,médias ,médecins

oui  a répondu le 08/01/2013 à 12:01:

quel pays veut du francais avec deux mains gauches (gené des 35h )?

@oui  a répondu le 08/01/2013 à 15:15:

Vous voulez les chiffres du nombre de travailleurs francais a l'étranger, notamment a des postes qualifiés? ou peut etre préférez-vous vous avachir dans vos idées recues??

pasvrai  a répondu le 08/01/2013 à 15:47:

@ oui la "carotte", vous connaissez? une paye raisonnable en accord avec cette tâche, et vous verrez si personne y va! le problème maintenant, c'est qu'il faut effectuer mêmes des travaux pas marrants ou difficiles , pour des dattes! alors, oui, les individus ne sont pas complètement idiots, exploités, surexploités, y en a marre!et quant aux patrons, comme il est dit dans un com, qui payent très bien les bons ouvriers, et se les arrachent, vous en connaissez beaucoup ? quelle c. nnerie, ouais, on aura tout entendu

@Pasvrai  a répondu le 08/01/2013 à 18:07:

Je suis d'accord avec vous, c'est pour ca que je signalais que ce commentaire était a mon sens un peu idiot. Meme si je ne cautionne pas totalement votre vision du salarié exploité et du patron radin, l'emploi devrait avant tout etre un pacte entre employeur et employé, et non pas une source de tension permanente.

les intellectuels gauchistes et les métiers manuels  a écrit le 08/01/2013 à 11:44 :

Ce n'est pas avec les intellos socialos cocos qui nous gouvernent que les choses vont changer ni pour l'emploi des jeunes, leur apprentissage, et surtout leur donner envie de travailler et de travailler dur.
Donc ils vont privilégier les emplois "planqués" dans l'éducation nationale, la fonction publque en général d'état ou territoriale des "emplois d'avenir"' mais d'avenir dans la boucherie, la restauration, le bâtiment ça ne les intéressent pas !
Déjà du temps du sieur CHIRAC effectivement il y avait le grand "danger" du Plombier Polonais; en fait environ 400.000 polonais sont partis exercer leur métier à l'extérieur de la Pologne, mais pas en France mlais manjoritaifement en Irlande, moins taxée, et pour beaucoup sont revenus au Pays avec la crise, aussi en Irlande depuis 2008.
Donc nous avons des toubibs Roumains, nous aurons des Plombiers Polonais et outre que ces nouveaux venus tirent les rémunérations vers le bas, nos jeunes resteront à la charge de la bienfaitrice et généreuse mère Patrie du moins pour les quelques 150.000 qui sortent du système scolaire si cher à PEILLON sans aucune formation ni métier à la clé

Joachim  a écrit le 08/01/2013 à 11:14 :

C est normal les français veulent pas travailler

realité  a répondu le 08/01/2013 à 11:36:

les politiques subissent l'etat general du francais vis a vis du travail (le francais est feneant en general),les entreprises auusi subissent l'etat general du francais ,apres les seules solutions la delocalisation

Thargor  a répondu le 08/01/2013 à 11:55:

Honnêtement, 1600e net/mois dans la région Bordelaise, si après cet article il ne se fait pas solliciter par au moins 200 personnes, c'est que vous avez raison. Mais si les métiers manuels n'étaient pas insidieusement dévalorisés lors de l'orientation au collège/lycée, nous n'en serions pas là.

Thargor  a répondu le 08/01/2013 à 11:59:

@realité, les Français retiennent juste très bien ce qu'on leur apprend à l'école : travailler n'est pas synonyme de bonne note et on peut avoir une bonne note sans travailler. Transposé aux salaires ça nous donne un peuple partisan du moindre effort. CQFD

@thargor  a répondu le 08/01/2013 à 12:36:

EXACT ....inutile de chercher une autre explication

ninie  a répondu le 08/01/2013 à 15:48:

c'est dur et pas payé!! allez y , vous! non, mais..

Revelateur  a écrit le 08/01/2013 à 10:30 :

Argument habituel pour justifier le dumping social. J'ai le BAC et j'ai postulé chez une entreprise à coté de chez moi qui disait que les français ne voulaient pas du travail proposé. On m'a dit ne pas pouvoir me prendre car j'avais un trop haut niveau pour le poste. Ils embauchent aujourd'hui des africains.

Ben  a répondu le 08/01/2013 à 10:46:

Quel rapport avec l'entreprise évoquée dans l'article ?

@ Ben  a répondu le 08/01/2013 à 11:58:

ça veut bien dire ce que Revelateur avance, c'est que certains employeurs ne vous embauchent pas parce que vous n'avez surement pas assez d'expérience, et TROP de diplome pour eux, alors que la personne voulait tout de même travailler, autrement dit pourquoi faire facile lorsque l'on peut faire compliqué !! effectivement, c'est tellement complexe que ça en devient ridicule!

ex salarie BOUCHER  a écrit le 08/01/2013 à 10:23 :

la raison est simple .....il faut donner a ces metiers les memes STATUTS que les agents des entreprises publiques publiques (edf... ratp... sncf .et autres) il y aura liste d attente .....

deed  a répondu le 08/01/2013 à 11:31:

vous n avez qu a postuler dans ces entreprises, le recrutement y est sans doute plus sélectif que dans votre boucherie

@deed  a répondu le 08/01/2013 à 12:32:

donc emploie pour les polonais ou immigres le francaiis a tout compris

@dede  a répondu le 08/01/2013 à 12:42:

je postule dans les entreprises aux statuts avantageux je préfère rester au chômage en attendant.. pour accelerer mon recrutement jai pris une carte a la cgt ...... et j active mes relations

@dede  a répondu le 08/01/2013 à 15:49:

super !

Stranger  a écrit le 08/01/2013 à 10:19 :

Sa me rappel les propositions de formation à ce métier, l'offre de formation est pour les moins de 25 ans, résultat j'ai vue pas mal de monde voulant la faire se voir mis de coté...



Comme quoi, le mal n'est pas forcément là où nous pensons...

clauduis  a écrit le 08/01/2013 à 8:49 :

sur pôle emploi, faites recherche simplifiée et ensuite tapez le numéro de l'offre: 001JDNB
une offre d'emploi de commercial pour vendre des portails et fenêtres, STATUT AUTO-ENTREPRENEUR, c'est à dire, pas de vente, aucun salaire, en plus cette offre d'emploi est illégale et publiée sur un site officiel de l'état!

norma  a répondu le 08/01/2013 à 9:33:

ceci est normal 0 vente 0 salaire stop a l'assistanat dans le travail

Thargor  a répondu le 08/01/2013 à 10:38:

@norma avez vous déjà travaillé en temps que vendeuse dans un magasin? Que diriez vous si on vous proposait ce statut pour y travailler et être payée en commissions? Bien sûr on vous ferait venir uniquement en heures creuses et journées peu propices à la vente. A ces conditions vous pourriez peut être espérer un salaire autour de 200?/mois pour 50h/semaine (sauf que ça on ne vous le dirait pas). Vous signeriez tout de suite? 0 vente 0 salaire?

Paulo  a répondu le 08/01/2013 à 11:37:

@Thargor : qu'est ce qui vous empeche de vous en aller ailleurs. Si pas de vente et pas de revenus alors il faut trouver un autre job ... Tant que vous n'avez pas essayé ou recu des infos comme quoi c'est foireux alors pourquoi se plaindre de ce qu'on vous propose ... Allez chercher ailleurs.

@paulo  a répondu le 08/01/2013 à 11:56:

thargo est le francais type qui a conduit notre pas la ou il est

yenaquisefontdesidées!  a répondu le 08/01/2013 à 12:03:

@paulo, vous ne devez pas être au courant, vivant nanti ou dans un autre monde, mais c'est PAS EVIDENT DE TROUVER DU TRAVAILactuellement, beaucoup vous embaucherons dans les conditions décritespar Thargor, eh! oui! voir le salaire des aides à la personne!! exploitées qu'elles sont, payées en cacahuètes, précarité et tout le toutim! et quand vous aurez fait plusieurs employeurs avec le même résultat, vous ferez quoi, vous le dégourdi ?

realité  a écrit le 08/01/2013 à 7:44 :

des bons ouvriers serieux ,prenez le metier de plaquiste ils sont au top et du travail soigné ,recemment j'ais refait ma propriété nous avons fait appel a une entreprise polonaise ,client satisfait,les artisans devraient abandonner le monde des 35 heures ,ipad,iphone pour embaucher de la main d'oeuvre etrangere l'economie repartirée

banque  a répondu le 08/01/2013 à 8:14:

il faut quitter les ets du cac40 pour les banques en lignes pas photos sur la qualité du service et des taux de renumeration

eva  a répondu le 14/03/2013 à 18:40:

Pour tout le monde qui crie au dumping social. Ce n'est pas vrai parce que tout simplement le taux brut d'un polonais ou d'un roumain émbauché en France doit etre identique à celui de con collegue français à coté. Puis, il y a une autre chose, certains métiers comme p.ex. un feraillleur ne sont plus enseignés en France... donc ou trouver un personel qualifié et éxperimenté? Uniquement à l'étranger. En plus de métiers de la la bouche il y a plusieurs métiers de la métallurgie et de BTP ou ON NE TROUVE PAS les français, les anglais, les suédois,les finnlandais, les allmands qualifiés. Pire, ils ne veulent meme pas se requalifier. Ma voisine du pole emploi racontait qu'on les subventionne meme des fois les voitures... pour qu'ils veuillent se rendre au travail. Quant aux polonais, c'est une nation curieuse et hautement débrouillarde, dès fois mieux dès fois pire. Ils sont très nombreux a UK, USA, Irlande, Allemagne, Pays-Bas mais ils travaillent presque dans tous les grandis chantiers en Europe, dans les chantiers navals, dans plusieurs boucheries,pas mal d'usines métallurgiques. Et le métier du soudeur devient de plus en plus populaire parce que un bon soudeur peut gagner plus d'un cadre en Pologne. Mais apart des métiers manueles nous avons aussi les uns de meilleurs informaticiens au monde et des excellents médecins, infirmières, kine etc. qui travaillent dans la plupart de pays européens... Les pays anglophones sont bcp plus populaires parce qu'on enseigne principalement l'anglais et l'allemend en Pologne. Et d'ailleurs ces pays repondent mieux aux besoins on offrant accès à son administation aussi en ... polonais.

JAC  a répondu le 18/03/2013 à 1:09:

Les gens en france sont devenue rasiste et polonophobe;-)toutes defeillance mettent sur les dos etranger;comme je suis arriver en france il ya dix ans j adore cette pays pour la culture,tolerance etc;en ce moment je commence a deteste car chaque jour c est la meme merd;il faut vire ttes ses etranger: j enttend chaque jour;comme dit eva si il ya un polonais qui viens travailler en france il est paye aussi bien comme un france;reveillez vous;pologne c est ne pas africaine;400 cest salaire minimale net en ce moment en pologne;personne viendra ici pour la meme salaire;

johburg  a répondu le 12/04/2013 à 19:22:

Pour les bouchers Polonais ce 'n'est pas un salaire de 400? dans l'article mais 400? de moins que les 1600? proposé, donc 1200?!!! donc bien plus important que le salaire moyen en Pologne.