Via la TV connectée, Elderis rompt l'isolement des personnes âgées

 |   |  341  mots
Cette plate-forme de services se pilote à partir de la télécommande de tout poste de télévision, branché à un boîtier TNT HD, également connecté à internet. Et demain, sur tablette tactile. © Eldéris
Cette plate-forme de services se pilote à partir de la télécommande de tout poste de télévision, branché à un boîtier TNT HD, également connecté à internet. Et demain, sur tablette tactile. © Eldéris (Crédits : ederis)
La start-up rennaise commercialise une offre de services de confort et de sécurité pour les plus de 75 ans. Pour appuyer le lancement de cette plate-forme accessible sur Internet à partir de la TV, du téléphone et de la tablette tactile, elle cherche à lever 300 000 à 500 000 euros.

La start-up rennaise Eldéris (créée par Jean-Jacques Hennin et Tahar Boussaha) démarre la commercialisation de services de confort et de sécurité pour les personnes âgées, accessibles par la TV connectée. Recevoir des messages, discuter en visiophonie en utilisant son téléphone, partager des photos avec sa famille, contacter du personnel soignant : cette plate-forme de services se pilote à partir de la télécommande de tout poste de télévision, branché à un boîtier TNT HD, également connecté à internet. Et demain, sur tablette tactile.
Destinée à valoriser le lien social et l'autonomie à domicile des plus de 75 ans, l'offre est lancée sur la base d'un abonnement mensuel de 25 euros, boîtier compris. Eldéris, qui a signé un accord de licence avec Télécom Bretagne, vise les 50 000 abonnés à cinq ans pour un chiffre d'affaires de 8 millions d'euros. Pour appuyer ce lancement commercial en 2013 et 2014, elle cherche aussi des partenaires financiers en vue d'une levée de fonds de 300 à 500 000 euros.

Un boîtier conçu avec Deustche Telekom

« La télévision est le média de l'interactivité privilégié par les seniors, analyse Jean-Jacques Hennin, co-fondateur en 2010 d'Eldéris. Notre offre a été conçue pour tout type de personne, y compris les malvoyants. » Tout en visant le grand public, Eldéris prospecte en priorité le marché des partenaires et bailleurs sociaux, d'abord en France, où vivent 5,5 millions de personnes de plus de 75 ans. Un premier contrat commercial vient d'être signé à Brest, avec le service d'accompagnement à la personne Carpe Diem.
Dans un deuxième temps, Eldéris se tournera vers l'international.
Créée dans la foulée du projet de recherche collaborative Mazadoo, lié au pôle Images et Réseaux, la société avait d'ailleurs financé ses deux premières années de R&D grâce à l'Allemagne. Son boîtier multi services a été conçu via une collaboration avec Deustche Telekom pour le déploiement de services pour personnes âgées dans 40 logements. Test d'usage à la clé.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :