PME bretonnes : l'utilisation des TIC accroît la capacité d'innovation

 |   |  734  mots
Il existe un lien entre l'utilisation des TIC au sein de l'entreprise et sa capacité d'innovation. La part des entreprises innovantes est d'autant plus importante que le nombre d'outils TIC utilisés est élevé.
Il existe un lien entre l'utilisation des TIC au sein de l'entreprise et sa capacité d'innovation. La part des entreprises innovantes est d'autant plus importante que le nombre d'outils TIC utilisés est élevé. (Crédits : Région Bretagne)
Comment les entreprises bretonnes utilisent-elles internet et les outils numériques. L'étude "Usages du numérique en Bretagne" dresse un bilan sur trois ans de l'évolution des pratiques. Si elle fait le lien entre innovation et utilisation des TIC, elle tire aussi un signal d'alerte sur le manque de formation accordée aux salariés.

En 2015, près de la moitié des PME bretonnes ont déclaré avoir innové dans les deux dernières années, soit en produit soit en procédé.  Un quart d'entre elles rapportent les deux types d'innovation. Cette proportion atteint 60 % dans les entreprises dont plus de 75 % des salariés utilisent Internet tous les jours ou presque. Les entreprises innovantes n'utilisant pas Internet tous les jours tombent à 31 %.

De fait, il existe un lien entre l'utilisation des TIC au sein de l'entreprise et sa capacité d'innovation. La part des entreprises innovantes est d'autant plus importante que le nombre d'outils TIC utilisés (échanges de données informatisées, Intranet, listes de diffusion, agendas partagés, cloud, visioconférence, réseaux sociaux...) est élevé.

40 % des PME converties à la tablette

Selon les conclusions de l'édition 2016 de l'étude, Usages du numérique en Bretagne, réalisé par la Région Bretagne et le groupement d'intérêt scientifique [email protected], ce constat est valable pour plusieurs indicateurs de l'utilisation du numérique. Ces indicateurs sont ceux de « l'appropriation des TIC correspondant à la proportion des salariés utilisant Internet tous les jours ou presque, de diversité des usages correspondant à la somme des outils numériques utilisés au sein de l'entreprise, et de la présence de compétences dédiées à l'informatique au sein de l'entreprise. »

Alors que 9 % des PME bretonnes sont connectées à la fibre, 87 % à l'Internet par le haut débit ADSL et que 78 % d'entre elles sont dotées d'un site Internet, l'étude souligne que la capacité d'innovation est fortement liée à la présence de compétences dédiées à l'informatique au sein de l'entreprise. En Bretagne, seulement 44 % des entreprises qui ne disposent pas de salariés dédiés à l'informatique déclarent avoir innové ces deux dernières années. Cette proportion s'élève à 55 % pour les firmes dans lesquelles au moins un salarié est dédié, à mi-temps ou plus, à l'informatique et à 59 %  pour les celles qui disposent d'un service informatique constitué.

Fondée sur les résultats d'enquête menée pendant 3 ans auprès de différents publics, la publication dresse de façon générale un état des lieux plutôt positif des usages courants et de l'émergence de certaines technologies et pratiques dans une Bretagne de plus en plus connectée. Elle recense ainsi 93 % d'internautes parmi les Bretons de moins de 45 ans et un taux d'équipement en tablettes numériques qui a bondi de 20 points en 3 ans. Vu comme une solution pour améliorer la productivité des salariés en mobilité, ce nouvel outil est aussi présent dans 40 % des PME.

La formation aux outils numériques sans importance pour 25% des PME

En dépit de ces nouvelles pratiques et de l'émergence -même lente- des solutions cloud adoptées par 12 % des PME bretonnes,  l'étude déplore que ces dernières investissent finalement peu pour développer les compétences internes en matière d'usages du numérique. Seulement 62 % ont proposé à leurs salariés une formation aux outils numériques. Ce qui peut apparaître comme la voie à privilégier pour pour une plus grande autonomie informatique est jugée prioritaire par 30 % des PME seulement. Cette formation est même déclarée sans importance par un quart des entreprises.

« Dans le même temps, les ressources en personnel formé aux usages informatiques ne sont pas toujours présentes en interne. 6 PME sur 10 n'ont ni salarié diplômé en informatique, ni salarié dédié à l'informatique, ni service constitué détaille le GIS [email protected]. 77 % des PME ont eu recours à un prestataire informatique au cours des trois dernières années. »

Ces chiffres viennent en partie expliquer pourquoi les outils facilitant l'ergonomie de la navigation web ne sont pas encore pleinement appropriés: 8 % des sites internet des PME bretonnes ne sont jamais mis à jour, 40 % des sites disposent d'un moteur de recherche interne et 27 % d'un SAV ou d'une FAQ.  L'étude relève enfin que la présence sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn, Viadeo) concerne une minorité (25 %) de PME bretonnes.

Diffusée auprès des collectivités et des partenaires économiques, la publication Usages du numérique en Bretagne, a pour objectif de guider les services publics comme les entreprises afin de mieux définir leur stratégie de développement numérique, leur présence sur Internet, les services ou produits à développer...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :