La Tribune

Et si on supprimait l'Île-de-France ?

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Décideurs en région)
Jean Pierre Gonguet  |   -  691  mots
Face à la concurrence de Londres et sa stratégie de communication mondiale, la région se cherche un autre nom de marque. « Ile de France » n'est pas compréhensible pour les investisseurs étrangers : ils ne connaissent que « Paris » et sont plus touchés par les statégies marketing de Londres, Berlin, Hambourg ou Barcelone. Réponse dans deux mois. Campagne mondiale début 2013.

Le marché n° 1100765, passé il y a quelques jours par le Conseil Régional d'Ile de France, s'intitule laconiquement : « assistance à maîtrise d'ouvrage portant sur la création d'une marque de territoire pour l'Ile de France ». Jean Paul Planchou, le vice président du Conseil régional d'Ile de France en charge du développement économique, demande  de «diagnostiquer l'identité du territoire, définir son positionnement et créer le nom de la marque ». Est-ce à dire qu'il veut supprimer le nom Ile de France ? Pas vraiment, mais ce n'est pas l'envie qui doit lui en manquer. Cela fait des années que les responsables franciliens savent que leur territoire est invendable sous le nom Ile de France. Une étude avait jadis montré que les étrangers prenaient le nom à la lettre et pensaient que ce territoire était en fait une ile que possédait la France et qu'elle se situait pour les uns au large de la Bretagne, pour les autres du côté de la Réunion ou dans les Antilles ! Pas facile d'attirer l'investisseur chinois ou dubaïote dans ces conditions. Et c'est d'autant moins facile que l'Ile de France héberge en son sein, Paris. Une ville qui a la particularité d'être la plus connue au monde. Une étude a montré que la plupart des habitants de la planète connaissent aux moins deux villes : celle ou ils habitent et Paris.

Ne l'appelez jamais plus Île-de-France

Du coup, depuis des années l'Ile de France s'arrange un peu avec la réalité. En France ses plaquettes économiques s'intitulent « Paris Île de France » (« Paris » dans un corps deux fois plus gros qu'Île de France, bien sûr). Mais en anglais, les mêmes plaquettes pour les décideurs,  c'est « Paris Region » et en allemand c'est carrément « Die region Paris ». et lorsque les investisseurs étrangers cherchent des contacts, l'Ile de France n'existe carrément plus : ils viennent voir les responsables de « Paris Region Economic Development Agency ». Et la Région a eu beau se battre contre le Grand Paris de Nicolas Sarkozy, cela fait longtemps qu'elle conseille aux investisseurs de se déplacer avec le « Greater Paris Express Network », ou de venir visiter the « Greater Paris Main Clusters ». Des industriels saoudiens en visite professionnelle il y a quelques jours ont ainsi reçu un programme d'une vingtaine de pages dans lequel le nom de l'Ile de France n'apparait jamais. De toute façon, ils lisent tous depuis des années dans les aéroports le magazine bilingue « ParisRegion » et ils ne connaissent que ce nom (et la Tour Eiffel qui, bien évidemment, le logo de ParisRegion !)



Résister au bulldozer londonien

Reste à savoir quel nom et pour quel territoire. Depuis longtemps Denis Tersen, le patron de l'Agence Régionale de Développement de l'Île de France et Vincent Gollain, en charge du marketing territorial, ont appris à se passer du nom Ile de France. Là ils sont à la recherche d'une « marque ombrelle » qui en protège d'autres. C'est vital pour la promotion de la région face à la concurrence : Londres, la grande rivale, est en train de faire, l'année des Jeux Olympiques, une campagne remarquable à l'international avec ses spots « 2012 is GREAT britain » ou « GREAT britain you're invited ». Campagne qui se rajoute à celle du Greater London. Berlin s'est lancé avec une campagne et une marque qui cartonnent (« BeBerlin »), Hambourg est en train d'émerger, Barcelone énerve le monde entier avec ses considérables budgets de promotion, ... c'est rude pour l'Ile de France.

Campagne mondiale en 2013

Le nouveau nom ?Aucune agence ne devrait faire de folies : un nom de marque ça se partage, cela doit être consensuel et compréhensible dans n'importe quelle langue. Il suffira peut être de mettre les mots « Paris », « Grand » et « Région » et de secouer pour voir ce qu'il en sort. L' important est ailleurs : avec la stratégie du Grand Paris, la rénovation des transports, l'aménagement de la zone Roissy Le Bourget, etc... des centaines de milliards vont être investis. Face à Londres, il faut communiquer, c'est le moment où jamais. La campagne mondiale démarrera début 2013. Sans Île de France.

Réagir

Commentaires

caton  a écrit le 11/01/2014 à 15:13 :

Pourquoi pas Paris monsanto nestle.

miekec  a écrit le 28/04/2012 à 19:47 :

Soyons plus simples: supprimons le jacobinisme fraçais qui fait porter aux régions le poids de ce mamouth en voie de ralentissement cérébral et d'extinction qu'est l'ile de France.. (où l'essentiel du temps de travail se passe dans les transports) et sa domination culturelle et économique autoproclamée. On rattache chaque département à la région française la plus proche, et on fait de la ville de paris une commune libre et indépendante sans pouvoir sur les reste des régions qui relèveront de l'Europe.

Winterfell  a répondu le 17/05/2012 à 10:13:

Le monde ne connaît de la France que Paris, éventuellement la côte d'azur. Alors vos régions, ça me fait doucement rigoler. Que cela fasse plaisir ou non la France c'est Paris et Paris c'est la France.

Rename  a écrit le 26/04/2012 à 18:28 :

Paris Crap Place

Voyons  a écrit le 26/04/2012 à 15:29 :

12 fois le nom Ile-de-France dans l'article, 12 fois écrit sans tiret...

moui  a répondu le 30/04/2012 à 19:24:

mais une fois dans votre commentaire sans l'accent sur le i ... sans rancune

mdcup92  a écrit le 26/04/2012 à 10:17 :

Je préfère être un Francilien qu'un "Grand parisien" ou un "Metroparisien" ...

Pierre  a écrit le 25/04/2012 à 17:45 :

Autre suggestion, eureka !
A la gloire de nos amis turfistes, on pourrait dire "Paris gagnant" et "Paris placé" pour désigner respectivement heuuu... à vous de voir !...
:-)

kakech  a écrit le 25/04/2012 à 17:36 :

tout simplement Paris Métropole ?

alexandria  a écrit le 25/04/2012 à 17:00 :

"Grand Paris", Greater Paris comme pour Greater London, me va parfaitement et me paraît conforme à la réalité. Paris est un grand territoire s'il n'y avait pas les politiques qui jettent l'opprobre et le tabou sur les banlieues. Mauvaise pioche et qui doit décourager plus d'un investisseurs étrangers, c'est sûr. "Grand" dans le sens de la verticalité mais aussi "pleins d'avenir, de possibilités". Je suis d'accord avec l'article, l'appellation Ile de France bien qu'elle soit poétique et romantique est sources d'embrouilles et de pertes de temps en justifications et explications avec les étrangers qui sont dérouter par le mot Ile. J'utilise Paris Ile de France pour mon courrier de l'étranger et je remarque qu'il arrive plus vite, surtout depuis les USA ou Royaume-Uni.

alexandria  a écrit le 25/04/2012 à 17:00 :

"Grand Paris", Greater Paris comme pour Greater London, me va parfaitement et me paraît conforme à la réalité. Paris est un grand territoire s'il n'y avait pas les politiques qui jettent l'opprobre et le tabou sur les banlieues. Mauvaise pioche et qui doit décourager plus d'un investisseurs étrangers, c'est sûr. "Grand" dans le sens de la verticalité mais aussi "pleins d'avenir, de possibilités". Je suis d'accord avec l'article, l'appellation Ile de France bien qu'elle soit poétique et romantique est sources d'embrouilles et de pertes de temps en justifications et explications avec les étrangers qui sont dérouter par le mot Ile. J'utilise Paris Ile de France pour mon courrier de l'étranger et je remarque qu'il arrive plus vite, surtout depuis les USA ou Royaume-Uni.

rvc113  a écrit le 25/04/2012 à 13:38 :

Paris Vite

Génial  a écrit le 25/04/2012 à 13:29 :

C'est bien mieux de faire un appel d'offre que de se mettre autour d'une table.
Il faudra donc payer :
- le diagnostic d'identité du territoire,
- la définition du positionnement,
tout ça pour justifier la création d'une marque qui sera surement du genre "Grand Paris".

Après, il faudra encore faire un appel d'offre pour trouver des logos, des codes couleurs, ...
Il faudra penser également à changer les enseignes, les papiers à en-tête, ...

griz67  a écrit le 25/04/2012 à 13:19 :

sinon il n'ont qu'a raser tout autour de Paris, banlieues et département autour du 75, ils ne servent a rien pour les princes du pétroles ou autres milliardaires de la planète, pace que qui compte c'est la tune, la tune, les dollars, les yens, allez allez baissez votre froc..

Havoc  a écrit le 25/04/2012 à 13:15 :

L'Ile-de-France, berceau à tous les sens du terme (Dourdan, Étampes) de la monarchie capétienne, est une région qui dépasse largement ce qu'on appelle le « Grand Paris » et dont la réalité est essentiellement rurale, composée de grands céréaliers, de pisciculteurs et de maraichers. Rien de bien affolant pour les gros investisseurs du secteur tertiaire.

Je pense qu'il faudrait distinguer la petite couronne de la région historique de l'Ile-de-France, qui n'est rien d'autre que la France du haut moyen-âge. Pour ne pas donner l'impression d'esquiver la question, je propose « Couronne de Paris » !

Pierre  a répondu le 25/04/2012 à 13:25:

"Couronne de Paris" serait vite transformée en "Couillonne de Paris" : pas jouable ! ;-)

Mali  a répondu le 25/04/2012 à 13:32:

Effectivement, "Couronne de Paris" est très juste et ça sonne bien en plus ;-) Très chic

Havoc  a répondu le 25/04/2012 à 13:38:

C'est vrai mais on peut l'inverser: « Paris-couronne », qui deviendrait en anglais commercial « Paris-Crown », trop la classe et ça va plaire aux bijoutiers et aux dentistes.

Pierre  a écrit le 25/04/2012 à 12:59 :

Il y a bien pire que la poétique "Ile de France", c'est l'invention de ce nauséabond "PACA" pour l'une des plus belles régions de France et du Monde...

Victor Hugo, Frédéric Mistral, Marcel Pagnol (et les autres), pourquoi nous avez-vous abandonnés ?

Nyzen  a écrit le 25/04/2012 à 11:59 :

C'est vraiment trop difficile pour eux sur le plan intellectuel d?appeler ça tout simplement le "grand Paris" ?

C'est tout con et ça sera simple pour tout le monde, mais non, comme c'est trop facile, on peut compter sur ces brillants politiciens pour complexifier l?appellation une fois de +

oly  a écrit le 25/04/2012 à 11:54 :

piche terrasse

pm  a écrit le 25/04/2012 à 11:31 :

Je ne comprends pas bien où est le besoin. Quand on dit "New York", ça peut prendre (au moins) 2 sens: "City" ou "State"; et alors ? L'article indique qu'il n'y a aucune nécessité de "promouvoir" (origine de "promotionner", pour les ignares...) "Paris", connu de tous. Croyez vous que les (potentiels) investisseurs étrangers se décident à la vision d'un spot publicitaire ? et qu'il ne creusent pas un peu plus ??? PS le terme "greatER Paris" n'a aucun sens ! (en anglais).

Mordecai  a répondu le 25/04/2012 à 12:34:

Bien sûr que si "Greater Paris" a un sens. C'est le "plus grand Paris" par comparaison avec la seule commune de Paris, à savoir Paris et ses alentours.

Pierre  a répondu le 25/04/2012 à 13:29:

Voilà du bon sens !
Un même mot peu désigner plusieurs réalités.
Il pourrait y avoir Paris et Paris-Ville (ou Commune de Paris). Faisons simple : tout le monde a tout à y gagner.
Il y a de nombreuses années, le journal "Le Monde" avait publié un article au titre évocateur "Paris et le désert français", article notamment étudié à l'étranger. Selon vous, de quel "Paris" s'agit-il ?...

pinson  a écrit le 25/04/2012 à 11:13 :

Déjà que le conseil régional d'Ile-de-France impose partout et jusque sur nos voitures un immonde logo en forme d'étoile rouge qui ne représente rien et ne renvoie à rien de notre histoire ni de notre géographie... Voilà en plus que nos bobos incultes et déracinés voudraient supprimer le nom de ma province natale et celle d'une bonne partie de mes ancêtres (eh oui, des parisiens originaires, cela existe...)pour la remplacer par une connerie jargonnante en anglais globish soi-disant pour plaire aux émirs...
Je ne suis pas loin de penser que c'est le mot France qui les gêne. Ile-de-France! Quelle horreur! Réac! Franchouillard! Moisi!
Et pourquoi pas le véritable "logo" de l'Ile de France, la fleur de lys pendant que vous y êtes!Obscurantisme! Zeures -les- plus-sombres!

Havoc  a répondu le 25/04/2012 à 12:48:

Je ne vois pas le rapport avec les bobos. L'Ile-de-France, historiquement, c'est la France tout court (avec l'Orléanais). Alors appelons-le le « Royaume », ça embêtera les Anglais.

lyon69  a répondu le 25/04/2012 à 13:17:

@pinson : une tour Eiffel stylisée, ça serait le plus représentatif du "Grand Paris" : d'ailleurs les Galeries lafayettes, les parfumeurs, ... ne s'y sont pas trompés !

Parisgo  a écrit le 25/04/2012 à 10:55 :

Paris et banlieues c'est vendeur???

AWI1  a écrit le 25/04/2012 à 10:52 :

Une marque ne se limite pas à la seule création d'un nom ou acronyme quel que soit son originalité Une marque qui se "remarque" et donc se retient est avant tout un signe distinctif qui doit avoir un fort pouvoir d'attractivité élargi. Une marque doit avant tout refléter une véritable identité en terme de qualité, et susciter une envie d'appropriation. Ce qui fait la qualité d'une marque c'est tout d'abord l'image originale et séduisante qu'elle renvoie auprès d'un large public français et étranger. Ce qui fait la force d'une marque c'est son pouvoir d'attractivité et son besoin d'appropriation. Une marque doit s'attacher à valoriser ceux qui sont amenés à la porter, à l'arborer avec fierté. Une marque sans image facilement mémorisable visuellement (logo) est vouée à l'échec. Une bonne marque fait appel à une imagination créative qui doit impérativement dépasser la nature même du produit, de l'entité qu'elle a vocation à promouvoir.
Ces quelques conseils prodigués par la webradio indépendante AWI rappelleront quelques expériences menées avec succès dans ce domaine.

Tof  a écrit le 25/04/2012 à 10:10 :

La région PACA cherche aussi à changer de nom.

île de france  a écrit le 25/04/2012 à 9:37 :

Touche pas ma région Huchon ou je voterai à droite !

JNB  a écrit le 25/04/2012 à 9:33 :

Pas trop que Paris ET l'ïle de France se mettent enfin au marketing territorial. ça marche et c'est nécessaire, on peut tout à fait s'inscrire dans la modernité en respectant son histoire. Il suffit de voir ce que fait la ville de Lyon clairement en avance sur Paris avec sa marque internationale Only Lyon.

lyon69  a répondu le 25/04/2012 à 13:14:

oui mais Sirap Paris, ça sonne moins bien ,non?
Plaisanterie mise à part, sauf problème de droit sur le nom; je pense que le Grand Paris serait le plus simple et le plus clair, et ça se traduit aisement (on a aussi le Grand Lyon, mais les parisiens aiment bien copier Lyon : ses Velo'v, ...)
Et si le Grand paris correspond à une autre administration, alors, c'est peut-être qu'il y a un échelon de trop (seulement un ?sic!) et qu'il faut alléger le mille-feuilles !

Mitsouko  a écrit le 25/04/2012 à 6:01 :

Ca me rapelle un cours de Geographie au lycee, toute la classe connaissait 'Ile-de-France', mais personne ne connaissait 'Hurepoix'. Sans parler des etrangers qui, la, en seront vraiment tout ebaubis!

Bob  a écrit le 25/04/2012 à 5:17 :

"Une étude avait jadis montré que les étrangers (...) pensaient que ce territoire était en fait une ile que possédait la France et qu'elle se situait (...) pour les autres du côté de la Réunion (...)"

L'Ile de France étant un ancien nom de l'île Maurice, la situer là n'est pas forcément un manque de culture.

ilien  a répondu le 25/04/2012 à 7:57:

Exact :-)

L'Isle de France, ancienne préfecture de l'Océan Indien, où se situe Grand-Port, la seule bataille navale inscrite sur l'Arc de Triomphe à Paris.

Mtt  a répondu le 25/04/2012 à 9:29:

Merci et bravo, je viens d'apprendre quelquechose.

xavier-marc  a écrit le 25/04/2012 à 2:11 :

Le drapeau de la France c'est les couleurs de la ville de Paris et celle de la monarchie.
car longtemps dans l'histoire, la France ou l'Angleterre ou le Danemark ou la Suède venise, Byzance et la Russie par exemples, n'était en réalité que des empires de cité-états, et la France était l'empire territorial de la cité-état de Paris.
Avec l'évolution du régionalisme, et des villes capitales d'autres régions, l'empire de Paris s'est réduit à l'île-de-France et une partie des régions adjacentes( pour approvisionner Paris en nourriture et ouvriers).
Donc on peut se dire que finalement il n'y a rien de dommageable à réduire l'île-de-France à Paris, vu que toute l'économie de cette région dépend de Paris.

Vito  a répondu le 25/04/2012 à 11:57:

Pas faux mais faut arrêter de jouer à Civilization :-)

Havoc  a répondu le 25/04/2012 à 12:51:

J'ai entendu il y a très peu de temps un spécialiste de l'héraldique expliquer que le bleu et le rouge qui figurent sur les drapeaux anglais, français et étasunien, viennent en réalité des couleurs de la Grande Bretagne. Je fournirais bien l'explication mais ma mémoire flanche.

Malab  a écrit le 24/04/2012 à 23:13 :

pourquoi changer 1000 ans d'histoire pour attirer quelques tourismes sans cultures?

Hug  a répondu le 25/04/2012 à 9:27:

On ne parle pas de touristes dans cet article mais d'investisseurs....

pinson  a répondu le 25/04/2012 à 11:14:

Il n'est pas interdit aux investisseurs d'avoir un peu de culture...

Boubou  a écrit le 24/04/2012 à 22:57 :

On m'a toujours dit qu'"île de france" venait du germanique "liddle franke", à l'époque où les Francs s'y était installé ...

mc  a écrit le 24/04/2012 à 21:59 :

Dès que quelqu'un fait une connerie, on saute à pieds joints pour en faire une autre plus grosse. Laissons l'Histoire comme elle est écrite.

JM  a écrit le 24/04/2012 à 21:19 :

Le nom de l'Ile-de-France est issu de l'histoire de la région ('l'Ile' viendrait de la géographie de la région, riche en eau et en forêt -d'après certains historiens- et du pays de France, où se trouve Roissy-en-France, entre autres), qui, par la suite, a donné son nom à l'ensemble de notre pays. Cela m'irrite que pour des raisons économiques, ces siècles d'histoire soient balayés... Le nom Ile-de-France peut et doit être conservé pour ces raisons. En revanche, il est possible, et conseillé, de renommer la région 'Grand Paris', telle une marque, pour la vendre et la faire connaître plus facilement à l'étranger, comme cela se fait déjà. Le status quo primerait en somme...

Xav  a répondu le 25/04/2012 à 8:27:

L'Ile de France c'est le duché de France des Mérovingiens

Yann  a écrit le 24/04/2012 à 21:01 :

Paris Metropole

Mecatroid  a répondu le 25/04/2012 à 13:19:

Ça c'est bien "Paris Metropole" ! Je renonce à "Paris Valley" pour "Paris Metropole" :)

Mecatroid  a écrit le 24/04/2012 à 20:35 :

Paris Valley

Breizad  a écrit le 24/04/2012 à 19:56 :

Je propose "Eiffel-Tower-Euro-Disney".

Laurent  a écrit le 24/04/2012 à 17:41 :

Grand Paris ? ;)

Marques en cours de procédure de dépôt@  a écrit le 24/04/2012 à 17:14 :

Eh psitt, pas la peine de mandater des gens qui vont encore coûter du fric et donc des impôts, faut voir ce que les impôts ont augmenté avec les socialistes à la région et à Paris Ville, et c'est pas que pour financer des investissements, ça promet.

Paris et l'Ile de France, c'est tout con, c'est "The Great Paris" ou "Great Paris" et en espagnol "el Gran Paris" ou "Gran Paris", idem en l'allemand, en chinois, en japonais, en russe, etc.... Et Paris c'est "City of Paris", "Villa de Paris" ou "Paris Ville".

Notez que je vais me réserve de déposer les marques ci dessus demain matin à l'INPI si jamais j'en ai le temps.

AAA  a répondu le 24/04/2012 à 19:55:

ils feront opposition et ca sera fini pour vos marques :)

Havoc  a répondu le 25/04/2012 à 12:54:

Vaut-il mieux augmenter les impôts ou creuser une dette qu'il faudra payer au centuple plus tard ?

letroll  a écrit le 24/04/2012 à 16:54 :

c'est pareil vu de nos provinces, tout ça c'est Paris, berrkkk !

savoie libre  a répondu le 24/04/2012 à 17:21:

bien dit!

guihome  a répondu le 24/04/2012 à 19:49:

Intelligent ça !!!!

JD  a répondu le 24/04/2012 à 20:13:

Pfff, vous connaissez le Vexin français ? la vallée de Chevreuse ? le Hurepoix ? la Brie ? allez voir ces belles régions dans la,région avant de dire de telles sottises !

Jean  a répondu le 24/04/2012 à 21:26:

Bien dit JD ! Je sens comme un complexe d?infériorité chez les provinciaux!

Breton à Paris  a répondu le 24/04/2012 à 21:45:

100% d'accord avec JD, mais comme je hais entendre ce mot "provincial", genre toute personne qui ne vit pas à Paris est un bouseux. Les Parisiens font vraiment tout pour se faire détester du reste de la France, et pourtant j'adore Paris...

rastign  a répondu le 24/04/2012 à 23:16:

si vous en avez marre de Paris il y a toute les autres régions

Emerys  a répondu le 24/04/2012 à 23:37:

Ce que je constate c'est qu'à Paris tous les provinciaux sont intégrés sans problème alors qu'en région un parisien n'est pas accepté si facilement, alors qui est arrogant?

klm  a répondu le 25/04/2012 à 0:14:

Je ne comprend pas ce qu'il y a de détestable à appeler un chat, un chat ?!
Province = partie du pays qui est hors de la capitale. Habitant en province = provincial.

gwada  a répondu le 25/04/2012 à 8:15:

Utilise alors le pluriel pour province (s) car il y en a plusieurs. Et oui il faut savoir passer le périphérique de temps en temps, et il y a même chose incroyable KLM des régions qui se trouvent outre-mer. Donc par pitié n'utilise plus le singulier car il n'y a pas une province.

êtresoi  a répondu le 25/04/2012 à 10:14:

On ne va quand même pas changer le nom de la province qui a été le berceau de la langue et de la nation françaises pour "se vendre" (quel mot ignoble!) à l'étranger . Il faut au contraire le promouvoir tel quel, au besoin en y adjoignant Paris. Ce concept mercantile de "marque de territoire " me fait gerber. Le conseil intercommunal d'Angers est allé jusqu'à renier le berceau de Rabelais, Du Bellay et autres pour se faire appeler (en anglais !!) Loire Valley. Restons-nous-mêmes ou alors ne nous étonnons plus des votes "protestataires " et "identitaires" qui font se pâmer les bobos. Je ne suis pas moi-même francilien, mais je réagis en fonction du bon sens autant que par colère.

Yves  a répondu le 25/04/2012 à 10:42:

Oui, le terme province est détestable. province du latin provincia, peut se traduire par pays vaincu. Si c'est ainsi que les parisiens perçoivent les territoires hors de leur ville/capitale, c'est bien triste.
cf :
http://www.etymo-logique.com/le-mot-du-jour/provinces/

Pierre  a répondu le 25/04/2012 à 17:58:

KLM a écrit : "Province = partie du pays qui est hors de la capitale. Habitant en province = provincial".
C'est amusant ce renversement de situation. Toute proportion gardée, ce n'est pas "la province" qu'il convient de définir mais bien la capitale : La capitale est la ville d'un pays où siège le Parlement.

Mickael  a répondu le 28/04/2012 à 11:00:

Bien dit JD ! Je sens comme un complexe d'infériorité chez ces provinciaux!