« Le développement économique, c'est la Région ! » (Jean-Paul Huchon)

 |   |  953  mots
Jean-Paul Huchon, président de la Région Île-de-France
Jean-Paul Huchon, président de la Région Île-de-France (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
À la veille du débat parlementaire sur les compétences de la Région Île-de-France et de la Métropole du Grand Paris, Jean-Paul Huchon affirme résolument que le développement économique incluant l'aide aux entreprises est exclusivement du ressort de la collectivité territoriale qu'il préside.

La Tribune. En 2016, la première région économique d'Europe, l'Île-de-France, aura en son sein l'une des deux plus grandes métropoles d'Europe, celle du Grand Paris. Pensez-vous que le développement économique, dont l'aide aux entreprises et à la création d'entreprises, puisse être une compétence partagée entre les deux collectivités ?

Jean-Paul Huchon. Le point essentiel de la loi Notre (1), c'est la fin de la clause de compétence générale. Ensuite, dans la répartition des compétences, celle sur le développement économique - avec l'aide aux entreprises - nous échoit. C'est clair, le développement économique, c'est la Région !

Je sais que nous sommes dans une situation un peu particulière, vu les poids respectifs de la Région Île-de-France et de la Métropole du Grand Paris, et qu'il existe au sein de la Région cette zone centrale avec des problématiques particulières. Que nous ayons cette compétence ne veut bien sûr pas dire que la Métropole du Grand Paris ne pourra pas, elle aussi, un jour, dans quelques années, se doter d'un schéma de développement économique.

Mais ce schéma devra être compatible avec celui de la Région. Il faut bien comprendre que la Métropole sera une intercommunalité. La Région aura donc avec elle exactement le même rapport qu'elle a, actuellement, avec les autres intercommunalités de l'Île-de-France, Grand Paris Seine Ouest, Plaine Commune ou Est Ensemble...

N'y aurait-il pas pourtant une logique à ce que la Métropole puisse partager avec vous des compétences stratégiques comme le développement économique, voire les transports ?

Je vais être très attentif à la manière dont le gouvernement va réécrire l'article 12, qui va définir le statut et les compétences de la Métropole. Il n'y a aucune raison qu'il ne le fasse pas dans le sens du texte que nous avons adressé à Paris Métropole et qui convient à plus de 90 % des élus. Si c'est le cas, cela me va très bien. Je suis même content de ce qu'a fait le Sénat, qui a confirmé en Commission en écrivant que le développement économique était de la compétence des seules Régions.

Je sais bien que beaucoup ont encore envie de tout réécrire et que, certains, à l'Assemblée nationale, pourraient avoir envie d'aller contre l'avis du Premier ministre et de 94 % des élus concernés, mais il faut arrêter : nous restons dans le cadre de la loi Maptam (2); les transports et le développement économique, c'est la Région, pas la Métropole. Nous avons voté des lois pour cela: l'aide aux entreprises, c'est nous !

Et puis, vous connaissez une structure qui ait envie de gérer les milliards du budget des transports de l'Île-de-France ? Et vous connaissez une structure qui connaît mieux les entreprises que nous ? Nous sommes les seuls à les connaître. La loi BPI a été faite pour cela. D'ailleurs, je vous rappelle que 40 % de l'activité nationale de la BPI [Bpifrance, Ndlr] est faite avec la région Île-de-France.

On note quand même une baisse du budget de la région sur le développement économique pour 2015, avec 10 millions d'investissements en moins par rapport à 2014. Est-ce le moment, alors que la croissance francilienne est à peine au niveau de la moyenne nationale ?

Le budget 2014 avait été exceptionnellement élevé pour doter un nouveau fonds d'investissement à destination des entreprises. Mais il faut se sortir de la tête que la Métropole fonctionnera dès le 1er janvier 2016: elle ne fonctionnera réellement qu'en 2020, lorsque tous les transferts de compétences, dont celui du logement, seront effectifs.

La situation est identique en ce qui concerne le développement économique : il va bien falloir financer et investir en 2016 et les années suivantes. En 2020, la question se posera peut-être du rôle de la Métropole, aux côtés de la Région, dans l'aide aux entreprises.

Mais le Parlement n'arrête pas d'ouvrir des débats à ce sujet...

J'ai bien noté effectivement que certains autres débats sont ouverts. Pour parler clair, je ne suis pas spécialement demandeur que la Région récupère les collèges, comme certains le proposent.Mais j'avoue qu'il y aurait une certaine logique à ce que nous gérions les collèges, le lycée, l'enseignement supérieur et la recherche.

De même, l'idée que nous puissions gérer les routes, comme certains le proposent également, n'est pas totalement dénuée de fondement à partir du moment où nous gérons les transports. Ce serait également cohérent que nous fassions les deux. Mais je répète que je ne suis pas demandeur, que je ne veux pas à tout prix intégrer 850 collèges et le personnel qui va avec. Mais il y a une logique. Le Sénat semble opposé, l'Assemblée plutôt favorable, on verra...

Pour en revenir au développement économique, ne serait-il pas enfin temps de rationaliser et de faire travailler ensemble toutes ces agences qui, sur le même territoire, se concurrencent et ne parlent pas d'une même voix à l'international ?

Nous avons fondé une agence, "Paris Région Entreprises", qui regroupe tout le monde, la Région, les CCI, les départements. Tout le monde peut nous rejoindre.

- - -

(1) La loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République) sera discutée à la mi-janvier à l'Assemblée nationale. Le gouvernement devait rendre public le 10 janvier son amendement concernant l'organisation de la métropole.

(2) Maptam: loi de Modernisation de l'action publique territoriale et de l'affirmation des métropoles, votée en janvier 2014.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/01/2015 à 23:34 :
Ouarf? La Région, c'est le bétonnage des territoires!
a écrit le 13/01/2015 à 17:43 :
Huchon ?est ce qu'il a revendu sa SAAB de fonction ! il devait pas savoir que dans sa region , Renault et PSA construisait des bagnoles
Réponse de le 13/01/2015 à 18:03 :
Certaines SAAB ont des moteurs Renault, certaines Volvo des moteurs PSA et j'en passe...
Réponse de le 14/01/2015 à 12:08 :
Démago, PSA et Renault fournissent les motorisations de certaines SAAB, VOLVO et j'en passe...
a écrit le 13/01/2015 à 16:57 :
Un jour peut être on admetra que la région Ile-deFrance EST la métropole du Grand Paris et inversement.
a écrit le 13/01/2015 à 16:47 :
les hommes politiques veulent toujours plus: cela coute très chère à la france.
Il est certain qu’à la tête de chaque niveau du mille-feuille territoriale, ils vous expliquent qu'ils sont la clef et qu'ils ont besoin de plus de moyens et de pouvoirs !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :