Europa City, un projet privé accélérateur du Grand Paris ?

 |   |  814  mots
Europacity sera-t-il un projet moteur pour le Grand Paris?
Europacity sera-t-il un projet moteur pour le Grand Paris? (Crédits : DR)
Le projet du groupe Auchan est le premier projet de grande ampleur et lié au développement de la métropole qui devrait sortir de terre. Un complexe de divertissement, comprenant salle de concerts, bars, restaurants, boîtes de nuit et une piste de ski, qui pourrait créer plus de 11.000 emplois.

Créer en Île-de-France un pendant à Disneyland Paris, mais dans un style plus culturel. Tel est l'ambitieux projet du groupe Auchan qui souhaite mettre sur pied dans les prochaines années « Europa City », un village-loisir qui sera situé dans le triangle de Gonesse (Val d'Oise) entre les aéroports du Bourget et de Roissy, et qui s'étalera sur 80 hectares.

Limitrophe au périmètre institutionnel de la future métropole du Grand Paris, Europa City pourrait tout de même être un élément moteur pour le développement de l'agglomération. D'autant que grâce à leur proximité avec le triangle de Gonesse, deux autres départements franciliens (Seine-Saint-Denis et Seine-et-Marne) seront concernés par le développement économique d'Europa City.

Un projet utopique

Lancé en 2010, ce projet de 3,1 milliards d'euros comportera, entre autres, un parc à thèmes, un parc aquatique, des commerces, 2.700 chambres d'hôtels, un cirque et même... des pistes de ski !

« Ce projet est né d'une utopie qui répond à une vision de l'évolution des modes de vie et de consommation », explique Christophe Dalstein, le directeur d'Europa City. Ainsi, pour ne pas entrer en concurrence directe avec Disneyland, qui subit en outre des difficultés financières sur son créneau, la direction d'Europa City souhaite intégrer une dimension culturelle à son projet, en plus d'une dimension populaire. Le village sera ainsi doté d'un grand hall d'expositions, d'une salle de concerts d'entre 3.000 et 5.000 places, et de lieux de vie nocturne (bars, restaurants et boîtes de nuit).

Pas d'immobilier résidentiel

En revanche, Europa City n'intégrera pas de construction de logements. Un choix révélateur d'une stratégie visant à attirer des investisseurs, peu friands d'immobilier résidentiel en France dans les zones éloignées du centre-ville parisien. Car si toute la phase de développement est assurée par le groupe Auchan, le géant de la grande distribution recherche toutefois des investisseurs pour l'accompagner dans ce projet. Europa City sera donc en priorité dédié aux loisirs afin d'attirer des millions de touristes franciliens, français, européens et internationaux.

Aéroport de Roissy, TGV, Grand Paris Express... un lieu bien desservi

Une chose est sûre, le lieu sera bien desservi par les transports, une condition indispensable au succès du projet. Proche de Roissy-Charles de Gaulle, Europa City pourra aussi s'appuyer sur la gare TGV de l'aéroport et évidemment sur l'agrandissement du métro francilien, avec notamment de la nouvelle ligne 17 du Grand Paris Express, qui devrait voir le jour en 2024, tout comme Europa City.

Un arrêt « Triangle de Gonesse » sur cette ligne 17 permettra notamment de relier Paris au triangle de Gonesse par Saint-Denis Pleyel, le futur terminus de la ligne 14.

Tous les feux sont au vert : les travaux démarreront début 2019

Le démarrage des travaux du village-loisir est prévu pour 2019. Et tout est pour l'instant réuni pour que l'opération se fasse. La région a en effet autorisé en 2008, dans le Schéma directeur de la région Île-de-France (Sdrif), l'urbanisation du triangle de Gonesse à des fins de développement économique. Par ailleurs, Europa City a passé un accord avec l'Etablissement public d'aménagement (EPA) Plaine de France pour la cession du foncier du triangle de Gonesse. En outre, le projet a le soutien de Matignon, très investi dans le développement de la métropole capitale, qui a récemment confirmé qu'Europa City était « un exemple de projet emblématique du Grand Paris ».

Enfin, les résultats des élections régionales franciliennes ont, de fait, renforcé le projet. Les écologistes, alliés au PS au second tour et défaits par la droite, sont en effet les principaux opposants à l'aménagement du triangle de Gonesse, où se situent des terres agricoles qui feraient partie des plus fertiles de France.

Le développement économique pour lutter contre un chômage élevé

Mais avant d'avoir la certitude de voir le jour, le projet Europa City va devoir passer l'étape du débat public, qui promet d'être houleux, et qui se déroulera à partir du 15 mars pendant tout le deuxième trimestre 2016. Quoi qu'il ressorte de ces discussions, Christophe Dalstein acceptera les décisions prises. Par exemple, « s'il y a une opposition à la piste de ski, on ne la fera pas », concède-t-il sereinement.

Il rappelle tout de même le rôle économique d'Europa City. « Il y a des communes autour du triangle de Gonesse avec un taux de chômage de 40 % chez les jeunes de moins de 25 ans. Il n'est donc pas idiot de faire le choix du développement économique sur ce territoire », note Christophe Dalstein. « Nous souhaitons participer à désenclaver un territoire tout entier », assure-t-il. Il a ainsi été promis que le projet Europa City créera directement 11.800 emplois, dont une grande partie bénéficiera aux habitants des alentours.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/12/2015 à 16:26 :
Je ne sais pas si l'article est objectif ou non, en tout cas il semble assez optimiste. C'est peu de dire que ce projet ne fait pas l'unanimité au sein des politiques français : s'il est vrai qu'il aurait probablement été enterré si Bartolone était passé, rien ne prouve qu'il ne le sera pas sous la nouvelle mandature, car n'oublions pas le soutien que Pecresse s'est assuré durant la campagne auprès des associations écologistes du secteur. Bien desservi certes, quoique le "barreau de Gonesse" du RER D a beaucoup de plomb dans l'aile, et qu'il faudra convaincre les touristes étrangers de bien vouloir prendre le métro pour aller dans ce temple de la consommation au milieu des champs... alors que la ville - lumière et tous ses attraits autres que purement consuméristes seront 20mn plus loin...
C'est un pari disons, osé, que de mettre en concurrence un lieu difficilement identifiable avec ce qui parle le plus en terme d'image, aux touristes Japonais, Américains, Chinois... Après, viser le développement de zones déshéritées à "fort potentiel", cela va dans le bon sens, mais poser des projets d'une telle ambition, ex nihilo, en espérant que les gens se raccrochent au concept par son seul pouvoir d'attractivité supposé, il y a de quoi être dubitatif...
a écrit le 30/12/2015 à 8:47 :
on voit que ...cop21 ...a entrainé une prise de conscience ...
les canons à neige pour les pistes de skis sont il electriques à panneaux solaires ?
a écrit le 28/12/2015 à 22:49 :
Les feux au vert pour cette utopie ruineuse pour laquelle les pouvoirs publics (EPA) font le VRP d'Auchan ? Grâce à un hypermarché, le social, le culturel vont se développer en raclant 80 ha de bonnes terres aux portes de Paris ! La faisabilité économique du projet à long terme est sans doute prouvée, et les deniers publics ne sont pas en garantie ...Hein ? Pas sûr, il parait que le dossier complet de présentation n'est pas prêt .Des débats publics sur ce projet privé ont déjà eu lieu ? Euh, non pas vraiment, mais l'enquête publique réglera les menus détails . Comme Sivens, Notre-Dame-des-Landes ou Auteuil...Le déni de démocratie s'approfondit dans ce pays .
a écrit le 28/12/2015 à 18:44 :
"Panem et circences"

"Il faut que tout change pour que rien ne change"

« Ce projet est né d'une utopie qui répond à une vision de l'évolution des modes de vie et de consommation »

Le droit des peuples à consentir à l'abrutissement?
a écrit le 27/12/2015 à 19:47 :
Incroyable !
Tout ce qu'il ne voudrait pas voir !
On laisse les industriels, Auchan, betonner une zone de grande valeur, pour un projet pseudo-culturel (Auchan dans le culturel, y'a mieux), et sans aucun logement ! Alors qu'on nous tanne pour construire x milliers de logements/an ....!! Avec en plus une piste de ski. Franchement, la on est au fond du trou au niveau urbanisme.
a écrit le 27/12/2015 à 19:33 :
Incroyable !
Tout ce qu'il ne faut pas faire !
On laisse les industriels, Auchan, betonner une zone de grande valeur, pour un projet pseudo-culturel (Auchan dans le culturel, y'a mieux), et sans aucun logement ! Alors qu'on nous tanne pour construire x milliers de logements/an ....!! Avec en plus une piste de ski. Franchement, la on est au fond du trou au niveau urbanisme.
a écrit le 27/12/2015 à 19:04 :
Un projet d'un autre temps. Quand va t on enfin apprendre de nos erreurs et avoir le courage de prendre la voie d'un autre développement ? Par ailleurs, n'y a t-il pas de foncier disponible dans ce secteur, hors terres arables ? Qu'est devenu l'ancien site Psa ?
Réponse de le 29/12/2015 à 10:53 :
Il n'y a pas que PSA, la ville d'Argenteuil 95,offre aussi dans son axe Pont de Colombes,Pont de Bezons,un Bâti du 19eme siècle,qui déstructuré pourra donner une masse de logement écologique,et surtout d’accès à peu de frais par les transports en commun, à Paris ou La Défense;
Construire sur des sites à rénover,sera préférable ,à la destruction des terres agricoles. C'est nous avis,mais je ne suis pas Énarque!!
a écrit le 27/12/2015 à 2:38 :
Toujours l'Ile de France alors que notre région est totalement saturée. Pourquoi ne pas encourager ces projets de développement en Province?
Réponse de le 27/12/2015 à 18:54 :
Pour justement dessaturer le centre de notre région vers sa périphérie. Et peut de régions ont une densité suffisante pour accueillir un tel projet
a écrit le 26/12/2015 à 18:49 :
Voilà une morne plaine totalement inattractive qu'un aménagement de ce genre ne pourra qu'améliorer considérablement.
a écrit le 26/12/2015 à 14:02 :
Après un accord à la cop21 on va détruite des terres fertiles dont le nombre et la qualité ne cesse de baisser de par le monde, tout ça pour bétonner un centre commercial de plus et y installer, comble du gaspillage énergétique, une piste de ski. Nul doute qu'une bonne partie des gens prendra sa voiture comme c'est la cas pour tous les CC. On annonce 11000 emplois mais pas de logement résidentielles sur le site! On voit que l'on n'apprend toujours pas des erreurs passées!
Réponse de le 27/12/2015 à 18:08 :
Tout à fait ! Le pouvoir d'achat stagnant tout euros dépensé là ne sera pas dépensé ailleurs. Comment croire que les temples de la consommation ont encore un avenir. C'est une opération immobilière sans logements (sociaux) où seuls les bétonneurs tireront des profits ponctuels.
Réponse de le 27/12/2015 à 18:59 :
Vous mélangez tout... La France a trop de terre cultivables et ce secteur est déjà peuplé avec des taux de chômage de 40%
a écrit le 26/12/2015 à 10:47 :
Avec ses centres commerciaux Auchan à déjà dévasté le paysage partout en France. Bravo! Continuez avec votre plan magnifique de votre pays!
a écrit le 26/12/2015 à 10:38 :
Ce centre commercial géant ne va pas créer d'emplois : il attirera au détriment d'autres deja tres nombreux et souvent en régression.. l'alibi culturel est bidon. Pas de création de logements. Investissements publics massifs... l'argent et les terrains pourraient être utilisés plus utilement. On aimerait lire des articles plus objectifs.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :