La Tribune

Financement des start-up : la plateforme de crowdfunding Wiseed a levé un million d'euros

Thierry Merquiol, président de Wiseed © Remi Benoit
Thierry Merquiol, président de Wiseed © Remi Benoit (Crédits : Remi Benoit)
Propos recueillis par Pauline Frot, à Toulouse, Objectif News  |   -  437  mots
Fort de ses 15 000 membres, la plateforme toulousaine de crowdfunding dédiée aux start-up va pouvoir se développer en France et à l'étranger suite à une levée de fonds, qui a dépassé toutes les attentes: 1 million d'euros. C'est la plus grosse levée de fonds participative en France. Son président, Thierry Merquiol, espère pouvoir s'implanter aux Etats-Unis d'ici la fin de l'année. Interview.

Comment s'est déroulée cette levée de fonds pour Wiseed ?

Nous avons sollicité notre communauté, non pas en passant par la plateforme, mais en contactant les investisseurs particuliers directement, et en transmettant un bulletin adapté aux intéressés. Si nous avions choisi de passer par la plateforme, nous aurions été sur le catalogue en concurrence directe avec nos clients et nous ne le voulions pas. Nous attendions 300 000 euros, et nous avons eu 1 million en très peu de temps. Nous avons eu la surprise d'avoir beaucoup de nouveaux investisseurs lors de notre levée de fonds. Des personnes inscrites sur la plateforme mais en veille. C'est la plus grosse levée de fonds participative qui existe en France. Cela représente bien la confiance qu'on peut avoir dans le modèle de Wiseed.

Pourquoi l'avez-vous faite ?

Nous avons deux objectifs qui visent à accélérer le développement de Wiseed. Le premier est d'avoir des moyens financiers pour communiquer, se faire connaître un peu plus. Le second est de développer Wiseed à l'international, aux Etats-Unis et au Brésil, où des acteurs souhaitent mettre en place des plateformes de crowdfunding spécifiques. Dans ce cas, nous avons le choix entre une marque blanche ou la création de filiales. Sachant que le crowdfunding est basé sur l'aspect de proximité, la création de filiales pourrait être intéressante stratégiquement. D'ici la fin de l'année, il devrait y avoir une première implantation, suivie d'autres courant 2014. Au niveau français, nous gardons en tête la notion de proximité : il faut avoir des antennes régionales. C'est déjà le cas à Montpellier pour le sud-est et Rhône-Alpes. On vise Paris, mais aussi le Grand Ouest.

Mis à part le développement de Wiseed, avez-vous d'autres projets à venir ?

Nous envisageons de proposer des produits différents de ce que nous faisons actuellement. Par exemple, nous avons vu qu'aux États-Unis, il existe un système de prêts de particulier à particulier, ce qui est très difficile à faire en France avec la législation actuelle. Par ailleurs, Wiseed est un membre fondateur des associations Financement Participatif France et European Crowdfunding Network (ECN), qui regroupent des acteurs de la finance participative, au niveau français et européen afin d'avoir une voix audible. Sans compter que les pouvoirs publics se sont emparés du sujet. Le cabinet de Fleur Pellerin, ministre déléguée en charge des PME, a discuté avec nous afin de voir pour une réglementation adaptée. Je pense que dans la loi de finances 2014, une partie concernera le crowdfunding.
 

Réagir

Commentaires

Jérôme  a écrit le 03/09/2013 à 9:38 :

Je participe à l'aventure Wiseed et j'ai rencontré Thierry. Un beau potentiel, avec des start-up à financer qui étaient dans les 7 start-up françaises les plus prometteuses de Challenges 2013 ! Félicitations !!

Particeep  a écrit le 31/07/2013 à 18:06 :

Bonjour Gilles Pierre,
Si vous souhaitez capitaliser sur une plateforme sécurisée, modulable permettant de gérer des investissements de bout en bout, c'est ici :
contact@particeep.com

pierre  a écrit le 11/06/2013 à 12:42 :

Bonjour,
je me permets de vous appel à vous dans le but d'avoir plus d'informations à propos des marques blanches. La distinction entre affiliation directe et marque blanche . Je suis actuellement sur un projet de société et je n'ai pas le temps matériel et financier de développer mon propre site internet., j'aurais besoin d'une accompagnement et des faciliter pour pouvoir me lancer . Malheureusement je ne trouve pas pour le moment des sites me permettant de poursuivre mon projet de financement participatif.
je vous en remercie
gilles pierre