La Tribune

8 millions d'euros de retombées économiques grâce au Forum mondial de l'Eau

Photo : © 6th Water World Forum / Christophe Taamourte
Photo : © 6th Water World Forum / Christophe Taamourte
A.D, pour Méridien MAG  |   -  624  mots
Une estimation pour le moins rapide. Mais selon l'Office du tourisme de Marseille, la tenue du Forum mondial de l'Eau, du 12 au 17 mars au Parc Chanot, aurait généré quelque 8 M€ de retombées économiques. La Ville y voit la démonstration de ses capacités organisatrices. Message à l'intention de ceux qui doutent à quelques mois du coup d'envoi de sa manifestation capitale en 2013.

À l'issue de 6 jours de débats et d'échanges, 1 400 solutions en faveur d'un droit humain universel reconnu en 2010 (l'accès à l'eau et la préservation d'une ressource majeure menacée) ont émergé. Autant d'engagements qui seront portés par le Conseil mondial de l'Eau à Rio de Janeiro (Brésil) à l'occasion de la conférence pour le développement Rio+20 (20 au 22 juin 2012). Tandis que le 7ème Forum mondial de l'Eau se tiendra à Daegu Gwangyeoksi, en Corée du Sud, en 2015.

De façon plus prosaïque, la 6ème édition de l'une des plus grandes manifestations autour de l'eau, aurait réuni à Marseille plus de 35 000 participants originaires de 173 pays, dont 15 chefs d'État et de gouvernement, commissaires européens, 103 ministres, vice-ministres et secrétaires d'État, 170 délégations, plus de 750 élus dont plus de 250 maires et 250 parlementaires, 3 500 représentants d'ONG et de la société civile...

Choisie en juin 2009, après une compétition entre plusieurs grandes métropoles internationales, la Ville de Marseille, co-organisatrice avec l'État et le Conseil Mondial de l'Eau, fait état de 8 M? de retombées économiques, dont 70% pour Marseille et 30% pour le reste du département. Un calcul fait par l'Office du tourisme de Marseille et qui reprend les mêmes règles de comptabilité exploitées pour estimer les dépenses des croisiéristes (autour de 150 ? par tête). Ces estimations, arrêtées le vendredi 16 mars (hors fréquentation grand public donc) intègrent les dépenses en hébergement, restauration, shopping et transport.

Près de 9 000 chambres et 25 000 nuitées ont été réservées sur le territoire. Entre 300 et 500 personnes auraient fréquenté les commerces de la ville (identifiées par leurs badges). Un premier jeu d'estimation qui reste extrêmement rapide et qui "répondrait à une demande insistante des médias", fait-on valoir. Un bilan plus détaillé devrait être présenté à l'issue de la saison estivale.

Quoi qu'il en soit, la Ville voit dans cette manifestation, qui fait figure de ballon d'essai avant les grandes manifestations à venir (Capitale européenne de la Culture et Euro de Football en 2016), la démonstration de sa capacité à accueillir de grands évènements et congre?s.

"Nous avons suivi très en amont les choses et notamment la façon dont cela se coordonnait entre les organisateurs au niveau des transports et de l'hébergement mais aussi de l'accueil, des protocoles, de la sécurité et de la mise en place des dispositifs exceptionnels. C'est le parallélisme de formes que l'on cherche à prendre en compte comme retour d'expérience", explique Bertrand Colette, en charge du suivi des grands chantiers à MP 2013.

"Nous en avons aussi profité pour rencontrer les représentants de grandes entreprises, qui sont autant de mécènes potentiels. Nous avons par ailleurs observé comment il était possible de transformer un apparent handicap (la saturation de nos structures d'hébergement en centre ville) en atout (en profiter pour vendre la Provence). Nous sommes néanmoins conscients qu'il s'agissait d'un coup de 5 jours, là où nous sommes attendus sur un an. Et pour notre part, il y aura un autre enjeu : l'appropriation populaire de l'événement", résume-t-il.

Repères
Avec près de 4,1 millions de visiteurs en 2011, le tourisme génère près de 18 100 emplois et 700 M? de retombées économiques.
Le parc hôtelier de Marseille, aujourd'hui compose? de 6 700 chambres dans 114 hôtels, disposera en 2014 de 821 chambres supplémentaires via l'implantation d'Intercontinental qui réhabilite l'Hôtel Dieu en un 5 *.
La ville a reçu 820 000 croisiéristes en 2011, engendrant 94 M? de retombées économiques directes et indirectes. Les congrès génèrent, pour leur part, 150 M? par an.

 

Retrouvez toute l'actualité de la région PACA avec Méridien MAG

Réagir

Commentaires

Bernard Mounier  a écrit le 12/04/2012 à 13:16 :

De l?esbroufe. Il y a eu de nombreuses défections et de nombreuses chambres réservées libérées. Globalement le FME a été un échec. Quelle enquête a bien pu faire l'office de tourisme et sur quel budget ? Tout cela vise à répondre à ceux qui contestent le montant des subventions publiques pour cet évènement, qui s'élèvent à 16,6 millions d'euros, dont 7,4, pour Marseille (5 millions municipalité, 2,4 communauté urbaine). Mais attendons le bilan financier du FME. Gaudin et Caselli préparent les élus à abonder d'éventuelles pertes. Les déclarations de l'office municipal du tourisme veulent contribuer à faire passer l'amère pilule à la population, récemment étranglée par une augmentation moyenne de 90 euros de la taxe d'habitation.