La Tribune

Des rats de plus en plus différents, produits de plus en plus vite

Rat génétiquement modifié de GenOway / DR
Rat génétiquement modifié de GenOway / DR
Diane Dupré La Tour, correspondante à Lyon. Acteurs de l'économie  |   -  293  mots
Chaque nouvelle question posée par les scientifiques fait germer des besoins de nouveaux rongeurs spécialement modifiés.

GenOway est une société de 65 salariés spécialisée dans la modélisation de rongeurs génétiquement modifiés pour l'industrie biomédicale qui a la ferme intention de devenir leader mondial d'ici deux ans. Objectif : être la seule à produire pour les laboratoires industriels et académiques une souris ou un rat en huit mois (contre douze mois aujourd'hui). Elle se distinguerait ainsi de ses concurrents par un positionnement haut-de-gamme, sur un marché évalué à 3 ou 4 milliards de dollars. « D'ici cinq ans, notre marché devrait se structurer autour de deux à trois acteurs. Notre obsession est la réduction des temps de développement, afin d'augmenter la productivité de la R&D de nos clients », présente Alexandre Fraichard, Pdg de GenOway, qui insiste sur ses trois volets stratégiques : accompagnement commercial, innovation technologique et excellence de production.

L'entreprise, qui repose en majorité sur un modèle de « repeat business » (chaque nouvelle question scientifique fait naître le besoin d'un nouveau modèle de souris), tire profit de la tendance à l'externalisation de la production de modèles génétiquement modifiés. Cette jeune pousse, née en 1999 dans les laboratoires de l'ENS de Lyon - elle vient, en retour, de remettre un chèque de 200 000 euros au fond de recherche de l'école - affiche un investissement de 300 à 500 000 dollars par an dans la conclusion de partenariats stratégiques avec les laboratoires publics et privés. « C'est là que se situe l'innovation aujourd'hui. GenOway s'attache à être un valorisateur crédible de leurs travaux de recherche, à travers une politique active d'in-licensing ». Présente en majorité sur le marché américain (60% de l'activité), l'Europe et le Japon (15% chacun), GenOway étudie une éventuelle implantation dans les pays émergents (Inde, Brésil, Corée, Singapour).

Réagir