Barcelone, l’esprit pionnier de l'intelligence urbaine

 |   |  1157  mots
Services publics et sociaux, environnement, mobilité, communications, infrastructures, tourisme ou coopération citoyenne. Leur ambition : faire de Barcelone une ville auto-suffisante et zéro carbone,
Services publics et sociaux, environnement, mobilité, communications, infrastructures, tourisme ou coopération citoyenne. Leur ambition : faire de Barcelone une ville auto-suffisante et zéro carbone, (Crédits : Reuters)
Dans le cadre de mes contributions hebdomadaires sur le thème de la Ville Vivante et de mon partenariat avec la Tribune pour les Forums des Métropoles Citoyennes et Connectées, j'ai souhaité proposer une série d'articles qui feront un focus sur une ville du monde. L'objectif : décrypter des bonnes pratiques qui pourront constituer une source de réflexion et d'inspiration dans les divers domaines de la Ville Vivante : résilience, inclusion sociale, économie du partage, développement durable et maîtrise des ressources, nouveaux business modèles etc. Cette semaine, focus sur Barcelone, pionnière dans la communauté internationale des Smart Cities.

La ville de Barcelone, qui accueille chaque année le Smart City World Congress, ainsi que le Mobile World Congress - qui a d'ailleurs lieu cette semaine du 2 au 5 mars 2015 - fait partie de ces villes du monde pionnières dans la transformation urbaine. La municipalité insuffle depuis plusieurs année une dynamique exceptionnelle, fondée sur la conviction que l'innovation technologique est un puissant levier non seulement de croissance économique, mais également d'amélioration de la qualité de vie.

De nombreux projets sont ainsi portés par la ville dans des domaines aussi variés que les services publics et sociaux, l'environnement, la mobilité, les communications, les infrastructures, le tourisme ou encore la coopération citoyenne. Leur ambition : faire de Barcelone une ville auto-suffisante et zéro carbone, qui vit au rythme de sa population. Pour exemple, le portail Apps4Bcn met à la disposition des touristes et des habitants les meilleures applications pour découvrir ou profiter de la ville. De même, l'application MobileID a été développée par la municipalité pour permettre aux habitants d'accéder aux services administratifs de manière sécurisée via leur smartphone, sans avoir à se déplacer ou à téléphoner.

L'Open Data pour tous

La Ville a également mis en œuvre une politique très active en matière d'Open Data. Les données publiques ont été mises à la disposition des personnes et des entreprises intéressées. Le portail bcn.cat/opendata fournit des données dans un format numérique standard et ouvert, facilement compréhensible par tous. Grâce à cette politique, l'application App&Town a pu voir le jour.

Elle indique à l'utilisateur les meilleurs itinéraires d'un point à un autre par les systèmes de transport en commun, les stations les plus proches, les arrêts auxquels il faut monter ou descendre. L'application Bicing fournit quant à elle des informations sur le système de vélos en libre-service de la ville, tandis que SOS Info affiche des informations sur la santé de son utilisateur (allergies, maladies et coordonnées en cas d'urgence) et l'emplacement des services d'urgence les plus proches.

vélo barcelone


Un laboratoire urbain

Autre initiative phare, Barcelone a créé l'Urban Lab, qui fait de la ville un véritable laboratoire à ciel ouvert. Le concept : proposer un espace public aux entreprises qui souhaitent développer et tester un projet pilote en lien avec les services urbains. L'Urban Lab permet de confronter le projet à un environnement réel à une échelle locale, avant de l'étendre à d'autres villes du monde.

La ville a déjà permis de tester, entre autres, un système intelligent de gestion des déchets urbains basé sur un dispositif de capteurs qui indique à la société en charge de la collecte municipale les quantités de déchets présentes dans les bennes à ordures ; une solution de gestion du stationnement, qui indique aux habitants via une application mobile, grâce à un système de capteurs, les différentes places libres en ville ; une solution d'optimisation du trafic, qui repose sur un principe de transmission en temps réel aux citoyens, ainsi qu'aux autorités locales afin qu'elles puissent mieux gérer les épisodes de congestion ; ou encore un système de surveillance des niveaux de bruit , qui permet de réaliser un « time-lapse » sonore de la ville et donc d'identifier des axes d'amélioration. Certaines de ces solutions ont pu être commercialisées avec succès.

Pionnière des Fab Labs

Barcelone fait également figure de pionnière en matière de Fab Labs, ces laboratoires de conception et fabrication ouverts à toutes sortes de public qui ont été inventés au MIT à la fin des années 90. Les Fab Labs forment aujourd'hui un réseau mondial de laboratoires locaux où l'inventivité est dopée par le libre accès à des machines-outils numériques. La ville a accueilli en juillet 2014 le 10ème Congrès Mondial des Fab Labs. Elle a également initié le déploiement du remarquable réseau des Ateneus Fab, espaces dédiés à la création et l'apprentissage dans les domaines des nouvelles technologies et de la création numérique, où les citoyens sont à la fois utilisateurs et acteurs.

Dans ces espaces de collaboration public-privé, citoyens, communautés et associations locales, universités et entreprises s'unissent pour développer des projets porteurs d'innovation sociale. Les Ateneus Fab utilisent par ailleurs de nouveaux modèles d'organisation et de travail en réseau (co-création, collaboration open source, crowdfunding, crowdsourcing...) et s'appuient sur les medias sociaux pour partager les connaissances acquises.

Améliorer la vie des habitants

Tous les projets portés et soutenus par la Ville ont une orientation commune : améliorer la vie des habitants de la ville, ces femmes et ces hommes qui en sont la vraie essence et la seule finalité. Et c'est en cela que Barcelone m'apparaît comme un cas d'étude particulièrement intéressant. La municipalité a ainsi créé une application originale, Vincles BCN, destinée à réduire l'isolement social des personnes âgées dans une ville où un habitant sur cinq a plus de 65 ans.

Accessible via une tablette tactile mise à la disposition des seniors, Vincles BCN leur permet de rester en contact avec leur réseau de soutien : famille, amis, services sociaux et de santé. Un essai pilote est en cours auprès d'une vingtaine de personnes âgées et l'objectif est d'étendre le projet à 20 000 utilisateurs. L'application a d'ores et déjà remporté la première édition européenne du Mayor's Challenge, organisé par Bloomberg Philanthropies (la fondation présidée par l'ancien Maire de New-York City), qui vise à récompenser des projets apportant des solutions efficaces aux problèmes urbains, chômage des jeunes, participation citoyenne, environnement, sécurité publique, vieillissement de la population etc.

Sur le thème de la résilience enfin, qui est l'une des problématiques cruciales de la ville de demain, Barcelone m'apparaît comme une ville pionnière. La ville est le siège du programme mondial de UN-Habitat sur ce sujet, City Resilience. Les 24 et 25 février derniers s'y est d'ailleurs tenu un atelier international intitulé Barcelona's Experience in Resilience. Il a permis de réunir de nombreux représentants de villes du monde entier, venus s'inspirer des bonnes pratiques de la capitale catalane et réfléchir aux nombreux défis qu'il reste à relever sur ce thème.

Je soulignerais, pour finir, deux initiatives majeures portées par cette ville. En juillet 2013, c'est à Barcelone qu'a été lancée la City Protocol Society autour de l'interopérabilité des usages et des services, inspirée de l'Internet Society, qui rassemble des acteurs internationaux de la problématique urbaine et technologique. C'est également à Barcelone que l'ambitieux projet projet City Os est en train de voir le jour avec, en point de mire, la construction d'un système ouvert assurant l'interopérabilité et la mutualisation des usages et des services pour la ville.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/03/2015 à 12:45 :
Que deviendra cette Barcelone après sa cessesion avec l'Espagne?
Réponse de le 08/03/2015 à 18:32 :
Plus riche, plus dynamique, plus européenne

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :