Téléchargez
notre application
Ouvrir

Diaporama 6 "urbantechs" qui rendent la ville plus intelligente

Zenpark nous aide à nous garer dans Paris

Quiconque possède une automobile et a dû se garer un jour à Paris connaît intimement le sens du mot galère. Le nombre de places gratuites diminue chaque année, alors que les tarifs de stationnement, sur la chaussée ou dans les parkings publics et privés, ne cessent d'augmenter. Zenpark, réseau de parkings partagés, se propose de remédier à ce casse-tête quotidien. L'application mobile et gratuite permet de trouver une place de parking disponible et d'y accéder. Une fois le stationnement terminé, le paiement se fait automatiquement par prélèvement sur la carte bancaire. Ce « réseau intelligent de parkings partagés » est constitué de partenaires (hôtels, bailleurs résidentiels, entreprises, exploitants de parkings, bâtiments administratifs) qui optimisent ainsi l'utilisation de leurs places. « Nous sommes 30 % à 60 % moins cher que les parkings publics et sensiblement au même tarif que le stationnement dans la rue », explique William Rosenfeld. L'automobiliste peut stationner quelques minutes ou plusieurs semaines avec un système de forfaits. Mais il peut aussi contracter un abonnement à temps partagé : « Si vous êtes un résident, vous pouvez stationner la nuit, les week-ends et les jours fériés. À l'inverse, si vous êtres un professionnel, du lundi au vendredi. Avec la possibilité de réserver sa place, un élément déterminant pour les chauffeurs en quête de places », ajoute le cofondateur de Zenpark. Venus de l'autopartage, les créateurs de la startup s'inscrivent dans la dynamique de la smart city : « Nous faisons économiser plusieurs millions de tonnes de CO2 par mois à la Ville de Paris en évitant aux automobilistes de tourner pendant des heures avant de pouvoir se garer. Et nous travaillons avec les promoteurs pour préparer l'avenir de l'écocité », ajoute William Rosenfeld. D'abord présent à Paris et dans sa banlieue, Zenpark a étendu son service à d'autres villes comme Bordeaux, Nantes, Rennes et Montpellier.   (Crédits : Reuters)

latribune.fr 6 images
Les startups rivalisent d'imagination pour résoudre les maux qui frappent les agglomérations. Une myriade de « cleantech », « greentech », « urbantech » veut vaincre l'engorgement des transports, la pollution et le gaspillage d'énergie.

Autres diaporamas

voir plus de diaporamas