Bristol, la capitale verte de l’Europe

 |   |  1176  mots
En 2015, Bristol portera fièrement ses couleurs de capitale verte, avec de nombreux événements comme le Green Capital Digital Challenge, le Green Tech Festival ou le Festival of the Future City destinés à célébrer son leadership en matière de technologies urbaines, vertes et créatives.
En 2015, Bristol portera fièrement ses couleurs de capitale verte, avec de nombreux événements comme le Green Capital Digital Challenge, le Green Tech Festival ou le Festival of the Future City destinés à célébrer son leadership en matière de technologies urbaines, vertes et créatives. (Crédits : Reuters)
Dans le cadre de mes contributions hebdomadaires sur le thème de la Ville Vivante et de mon partenariat avec la Tribune pour le Forum des Métropoles Citoyennes et Connectées, j’ai souhaité proposer une série d’articles qui feront un focus sur une ville du monde. L’objectif : décrypter des bonnes pratiques qui pourront constituer une source de réflexion et d’inspiration dans les divers domaines de la Ville Vivante : résilience, inclusion sociale, économie du partage, développement durable et maîtrise des ressources, nouveaux business modèles etc. Cette semaine, après Medellin et Barcelone, villes invitées à la session du Forum des Métropoles Citoyennes et Connectées de Bordeaux, nous nous intéressons à Bristol, qui a été élue capitale verte de l’Europe 2015.

Le 14 juin 2013, Bristol, sixième ville de Grande-Bretagne, a été élue capitale verte de l'Europe 2015 devant Bruxelles (Belgique), Glasgow (Grande-Bretagne) et Ljubljana (Slovénie). Décerné par un panel d'experts européens, ce titre, créé en 2006 à l'initiative de Jüri Ratas, l'ancien Maire de Tallin en Estonie, récompense les efforts d'une collectivité en matière de développement durable.

Avec ses 426 100 habitants, la plus grande cité du sud-ouest de l'Angleterre a en effet su se distinguer par un cahier des charges environnemental ambitieux, qui a déjà fortement contribué à améliorer la qualité de vie des habitants. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : à Bristol, près d'un résident sur cinq se rend à pied à son travail ; plus de 90% de la population vit à moins de 300 mètres d'un espace vert ; la ville compte 4 fermes urbaines, 8 réserves naturelles et 450 parcs.

bristol parc

 
Consommation d'énergie réduite

La municipalité a investi dans un programme d'efficacité énergétique ambitieux qui a porté ses fruits. Bristol est aujourd'hui la ville du Royaume-Uni qui consomme le moins d'énergie par ménage. Les habitants économisent ainsi environ 150 livres par personne et par an sur leur facture de chauffage depuis 2005. La consommation d'énergie a été réduite de 11% dans le secteur des transports, de 26% dans le secteur de l'industrie et des commerces et de 21% en ce qui concerne la consommation domestique.

La ville poursuit ses engagements avec l'ambition d'économiser encore 25% d'énergie d'ici 2020, notamment en investissant dans les énergies renouvelables et le mix énergétique (éolien, photovoltaïque, biogaz, thermique). Un plan d'investissement de 140 millions de livres  prévoit par ailleurs la mise en conformité de milliers de maisons aux normes environnementales, un doublement du recours à l'énergie solaire et la mise en place d'un réseau de chaleur urbain ultra-performant.

 
Des transports verts

En parallèle de ces actions de fond, Bristol a investi massivement dans l'amélioration de son sytème de transport urbain, avec, notamment, le développement d'un système de MétroBus à faible niveau d'émissions et de multiples projets destinés à fournir des solutions de transport alternatives, réduire la congestion sur les routes et assurer la sécurité des passagers. Une politique très active en matière de pistes cyclables a également été mise en œuvre. Bilan : le nombre d'usagers a été multiplié par deux au cours des dernières années et Bristol ambitionne de le doubler de nouveau d'ici 2020. Ce nombre est par ailleurs nettement plus élévé que dans les autres grandes villes du pays et représente trois fois et demi la moyenne nationale.

Une politique efficace de renouvellement urbain

Mais ce ne sont pas uniquement ces efforts en faveur de l'environnement que le prix de la capitale verte européenne sont venus récompenser. Les experts européens ont aussi et surtout reconnu Bristol pour sa politique de renouvellement urbain,  de reconquêtes de friches et de redynamisation des quartiers. En 2010, la ville a notamment engagé la requalification de Knowle West, les quartiers sud, très déshérités, mal desservis et éloignés des zones d'emploi. Depuis la fermeture d'une manufacture de tabac en 1990, qui employait 5000 personnes, le quartier accumulait les problèmes sociaux.

Composé de petites maisons accolées, Knowle West présentait en outre d'une trop faible densité de bâti pour créer de nouvelles écoles, crèches ou arrêts de bus - ce qui contraignait les habitants à aller travailler au nord de la ville avec des temps de parcours très longs. Pour redynamiser le quartier, la mairie a conçu un programme en étroite concertation avec les habitants, qui ont été appelés à participer à l'identification des îlots à densifier et des sites potentiels d'attractivité.

Un port dynamique et l'atout green-business

En complément de cette politique ambitieuse, Bristol s'est employée à renforcer l'attractivité économique de son territoire. D'une part, en engageant une importante revitalisation de son port. Les quais ont été réhabilités et constituent aujourd'hui une attraction phare pour les huit millions de touristes qui visitent la ville chaque année. Le Bristol Harbourg Festival, riche de multiples concerts, spectacles et événements en tous genres, attire également plus de 250 000 visiteurs par an et contribue à la vitalité de cet espace à la croisée de la mer et de la terre, des territoires naturels et urbains, des activités économiques et de loisir.  Le port, qui abrite 500 bateaux, compte en outre une faune et une flore riche et variée grâce aux actions de protection qui ont été mises en place. Dernière initiative de la ville : le financement d'une technologie innovante destinée à exploiter les ressources d'énergies marémotrices dans le port.

Bristol



D'autre part, en investissant dans l'économie verte : alors que la pays traverse une phase de récession, le secteur de l'économie verte a enregistré une croissance de 4,7% en 2012. Plus de 1000 entreprises, implantées à Bristol ou dans l'ouest du pays, fournissent ainsi des produits ou des services à vocation environnementale. A Bristol, elles emploient plus de 9000 personnes.

Des citoyens mis à contribution

L'ensemble de ces actions a été mené par la ville dans une perspective de participation citoyenne et d'implication sociale qui en font un modèle particulièrement intéressant. Considérant que les habitants ont un rôle majeur à jouer dans la transformation de leur ville, la mairie a intié la création de deux entités administratives qui travaillent désormais main dans la main avec le Bristol City Council : le Green Capital Partnership, créé en 2007, qui regroupe plus de 700 organisations (associations, entreprises de toutes tailles, collectifs d'habitants) et le Bristol 2015 Ldt, créé après la remise du titre de capitale verte européenne, qui œuvre à la collecte de ressources supplémentaires.

La ville a également mené des actions de communication novatrices, en s'appuyant sur les réseaux sociaux, pour inciter les citoyens à participer activement à l'amélioration de la qualité de la vie dans leur ville. Le slogan « Laboratory for Change » a été lancé et des conférences ciblées sont diffusées pour sensibiliser et impliquer tous les habitants.  Citons encore d'intéressantes initiatives citoyennes, destinées à renforcer le bien vivre-ensemble, comme le Bristol 2015 Lab, qui propose de nombreuses activités gratuites aux familles sur les quais du port chaque année, le projet collaboratif Neighbourly.com, destiné à limiter le gaspillage alimentaire en mettant en relation les industries alimentaires disposant de surplus et les associations susceptibles de les redistribuer, ou encore le projet One Tree Per Child, qui va permettre aux 36 000 écoliers de Bristol de planter chacun un arbre pour la ville.

En 2015, Bristol portera fièrement ses couleurs de capitale verte, avec de nombreux événements comme le Green Capital Digital Challenge, le Green Tech Festival ou le Festival of the Future City destinés à célébrer son leadership en matière de technologies urbaines, vertes et créatives. Autant de rendez-vous à ne pas manquer pour les citoyens curieux de la ville vivante de demain - celle que nous appelons activement de nos vœux sur la scène internationale !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/03/2015 à 17:20 :
Présidente de l'Association Bordeaux Bristol créée en 1947, je connais très bien la ville et la porte dans mon cœur comme sa jumelle Bordeaux ! J'ouvre dans le sens d'une collaboration toujours plus étroite et notre Association est aux côté de tout projet développement durable et éducation - entreprises. Rendez-vous sur notre site!
a écrit le 12/03/2015 à 16:36 :
Je connais bien cette ville et suis heureux de l'obtention de ce prix. Apres franchement pour apprecier la dimension ecolo de Bristol il vaut mieux faire une formation parce que pour le citoyen lambda, cela n'a ren d'evident, mais si vous le dites.
a écrit le 11/03/2015 à 11:38 :
bravo ! voila de quoi initier nos politiques qui manquent de vision . de quoi faire appel a un mr JOSE BOVAIS COMME MINISTRE DANS L AGRICULTURE ..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :