Référendums et populisme VS "la forêt qui marche"

 |   |  534  mots
Il faudra défaire l'héritage d'Edward Bernays, grand maître dans l'art de manipuler les démocraties pour faire adhérer les volontés des masses aux desseins des élites et des lobbys (par exemple, ceux du pétrole, des voitures et des autoroutes), sans violence et avec leur libre acceptation.
Il faudra défaire l'héritage d'Edward Bernays, grand maître dans l'art de manipuler les démocraties pour faire adhérer les volontés des masses aux desseins des élites et des lobbys (par exemple, ceux du pétrole, des voitures et des autoroutes), sans violence et avec leur libre acceptation. (Crédits : Reuters)
Plus que jamais, le Sommet mondial à Paris #OGP16, doit être un moment fort, l'occasion de faire reculer l'héritage d'Edward Bernays et ses épigones qui ont transformé si profondément nos vies à force de manipulations de masse.

La France a pris la présidence du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (OGP, pour Open Government Partnership) en septembre 2016. Il s'agit de préparer le 4e Sommet Mondial qui aura lieu à Paris du 7 au 9 décembre. Avec plus de 3.000 représentants de 80 pays, cet événement mondial réunira l'écosystème international pour évoquer les partages d'expériences, les bonnes pratiques et faire avancer l'un des thèmes majeurs pour l'avenir de la vie de nos démocraties: le gouvernement ouvert, participatif et citoyen.

La Civic Tech, contre les dérives de l'arbitraire

Transparence, open data, services publics ouverts, participation citoyenne, plateformes numériques, cocréation et conception de nouveaux services, inclusion de la société dans la gouvernance de nos territoires, accès libre à l'information, développement durable, mobilité, énergies et inclusion sociale face aux défis de l'exclusion, de la fragilité, de la vulnérabilité et de la pauvreté, voilà des enjeux majeurs et qui seront au cœur de ce grand rassemblement mondial à venir.

En paraphrasant Shakespeare, avec la prédiction faite à « Macbeth », la Civic Tech, c'est « la forêt qui marche », le recours contre l'exploitation du populisme utilisé comme dérive de l'arbitraire, fut-il maquillé avec des traits «démocratiques». Souvenons-nous de cette œuvre où les soldats déguisés en forêt ont ainsi avancé pour mettre en échec un tyran...

Gare aux "gouvernances de l'ombre", aux faux appels démocratiques

Mais les temps ont changé et gare aux faux appels démocratiques, manipulateurs des émotions et des masses... L'ombre d'Edward Bernays plane encore. Il a consacré sa vie à construire les « gouvernances de l'ombre » avec une œuvre parmi les plus influentes au XXe siècle : manipuler les démocraties pour faire adhérer les volontés des masses aux desseins des élites et des lobbys, sans violence et avec leur libre acceptation.

« Propagande, comment manipuler l'opinion en démocratie », « Fabriquer du consentement », « Cristalliser les opinions publiques », « Dompter cette grande bête hagarde qui s'appelle le peuple ; qui ne veut ni ne peut se mêler des affaires publiques et à laquelle il faut fournir une illusion », voici quelques-uns de ses textes qui ont inspirés ses engagements : de la liberté de circuler par les autoroutes au détriment des trains - au service du triple lobby, pétrole, voitures, autoroutes.

Manipulations de masses

Ou encore Futurama qui, en exposant l'illusion de la liberté par l'automobile, donnera lieu à l'urbanisme des villes dédié à la voiture; « Les torches de la liberté » favorisera le lobby du tabac en surfant sur la vague du féminisme pour inciter les femmes à fumer, (Be happy, Go Lucky)...

Autant de profondes transformations de nos modes de vie, issues de très grandes manipulations de masse par le « marketing » qu'il a inventé, et à l'insu de leur plein gré.

Signe des temps qui courent, le Brexit, la Hongrie, la Colombie, Trump, plébiscitent la mode des référendums, des promesses de votes en tout genre, qui rappellent que, face à l'héritage de Bernays et autres manipulateurs, la « forêt qui marche » de Shakespeare doit reposer sur un autre engagement, civique, avec ouverture, transparence, conscience. Plus que jamais, le Sommet mondial à Paris #OGP16, sera un moment fort.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/10/2016 à 13:38 :
Et pourquoi n'avez vous pas validé mon commentaire en plein dans le sujet svp ?

Ce serait bien d'avoir des réponses de temps en temps sur ces disparitions mystérieuses, j'avais passé pas mal de temps à l'écrire celui, je préfèrerais ne pas gaspiller mon énergie pour rien.

Le brexit est il un sujet tabou sur le forum de la tribune ? On est obligé de dire du mal des anglais ?

Merci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :