MegaCities ShortDocs : quatre minutes pour changer la ville

 |   |  489  mots
A New Delhi les déjections humaines sont transformées en biogaz
A New Delhi les déjections humaines sont transformées en biogaz (Crédits : Istock)
[ FESTIVAL DU FILM CITOYEN ] Pour la troisième année, MegaCities ShortDocs présente le 19 octobre en partenariat avec "La Tribune" une sélection de courts documentaires illustrant des initiatives innovantes nées dans les plus grandes villes du monde pour améliorer la vie de leurs habitants.

Allumer la flamme, réveiller le public, faire prendre conscience des enjeux économiques, sociétaux et environnementaux auxquels sont confrontés les plus grandes villes de la planète... et surtout partager des solutions qui ont vu le jour à l'autre bout du monde et pourraient permettre d'améliorer la vie des citoyens d'ici... C'est la vocation de MegaCities ShortDocs, qui organise le 19 octobre prochain au Forum des Images à Paris la troisième édition de son festival de films citoyen.

Depuis trois ans, MegaCities ShortDocs incite les citoyens engagés et amateurs de vidéos habitant les plus grandes villes du monde à filmer leurs initiatives pour répondre aux enjeux qu'elles rencontrent en matière de mobilité, d'éducation, de sécurité, d'accès aux ressources vitales et aux infrastructures urbaines... Pour des raisons notamment culturelles, certaines idées voient plus naturellement le jour dans les villes de certains pays, mais elles demeurent pertinentes lorsqu'elles sont déclinées ailleurs. « Si nous voulons aller vite, il faut absolument partager les bonnes idées, observe Didier Bonnet, fondateur de MegaCities ShortDocs. Cette initiative très internationale ayant pris corps à Paris a pour objectif d'inspirer les habitants des plus grandes villes via les documentaires. »

38 mégapoles dans le monde dont le Grand Paris

C'est au travers de divers partenariats, avec des écoles de journalisme à Tokyo, à Shanghai, Columbia à New York et Sciences Po à Paris, avec « Urbanistes du monde » ou encore avec des campus d'innovation sociale ou des associations de bénévoles, que remontent des films de 4 minutes maximum illustrant des initiatives nées dans l'une des 38 mégapoles de plus de 10 millions d'habitants que compte aujourd'hui la planète (parmi lesquelles 5 villes indiennes, 6 villes chinoises mais aussi  trois agglomérations européennes dont le Grand Paris). Pour la première fois cette année, un format encore plus court (1 mn) a été testé. Ce partenariat devrait être prochainement étendu à des lycées afin de bénéficier de la vision des plus jeunes.

Les jurys des trois catégories « impact social », « urbanisme » ou « civic-tech/smart city » sont composés de personnalités internationales, parmi lesquelles un représentant de Bloomberg Innovation, le fondateur d'Urbanistes du monde, la directrice exécutive du World forum Convergences, etc. Des extraits de documentaires du cinéaste bangladais Amirul Arham, qui préside cette troisième édition, seront projetés lors de la cérémonie du 19 octobre, à laquelle sont invités les quinze finalistes, dont certaines viennent de Dehli, Tokyo, Manille ou New-York. Un panel d'étudiants en journalisme, en urbanisme, en cursus d'ingénieurs spécialisés sur la smart city pourra dialoguer avec les réalisateurs.

D'ici à mars 2018, la projection de 20 documentaires sélectionnés cette année sera également diffusée à Sao Paulo, Lagos, Shanghai, New York  ou encore Mumbai.

Par ailleurs, MegaCities ShortDocs propose le 7 novembre prochain des ateliers destinés à inciter les gens à passer derrière la caméra et à s'engager.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :