Teads, le Criteo de la pub vidéo, lève 24 millions d’euros

 |   |  385  mots
« Ce nouveau financement va nous permettre d'accélérer encore notre croissance à l'échelle mondiale », explique Pierre Chappaz, le président exécutif de Teads.
« Ce nouveau financement va nous permettre d'accélérer encore notre croissance à l'échelle mondiale », explique Pierre Chappaz, le président exécutif de Teads. (Crédits : DR)
La plateforme de publicité vidéo cofondée par Pierre Chappaz s’est refinancée auprès de Bpifrance, Elaia, Partech et Gimv afin d’accélérer son déploiement international. Tout en rêvant à terme d’une introduction au Nasdaq.

Bientôt un Criteo bis au Nasdaq ? On n'y est pas encore mais la plateforme de publicité vidéo Teads, qui a fusionné avec Ebuzzing (ex-Wikio) en mars dernier, annonce ce mardi une levée de fonds de 24 millions d'euros auprès de Bpifrance et de ses investisseurs historiques, les fonds Elaia Partners, Partech Ventures et Gimv. L'entreprise cofondée par Pierre Chappaz, Bertrand Quesada et Loïc Soubeyrand, lève la moitié sous forme d'augmentation de capital et le reste sous forme d'une ligne de crédit à moyen terme auprès d'un syndicat de banques internationales, dont Bank of China, HSBC et BNP Paribas.

« Ce nouveau financement va nous permettre d'accélérer encore notre croissance à l'échelle mondiale » explique Pierre Chappaz, le président exécutif de Teads, connu pour avoir fondé à la fin des années 1990 le site Kelkoo, revendu à Yahoo.

« L'investissement sera concentré sur l'innovation technologique, les Etats-Unis et l'ouverture de nouveaux marchés dont le Brésil, la Russie, la Corée et le Japon. »

Croissance de 65% en 2014

Souvent présenté comme le Criteo de la pub vidéo, Teads, qui emploie 350 personnes, a réalisé un chiffre d'affaires estimé à 76,5 millions d'euros en 2014, en croissance de 65%. Spécialisée dans les formats vidéo "haut de gamme", s'affichant au sein des articles et non dans les contenus vidéo, l'entreprise fournit sa technologie à des éditeurs de contenus dans 40 pays, dont TF1, Le Monde, The Guardian, Axel Springer, Conde Nast, etc, pour des annonceurs tels que des marques de luxe (Cartier, Gucci, Breitling) et d'autres plus grand public, de Volkswagen à Nestlé ou Samsung.

La startup, qui prévoit de recruter 180 personnes cette année, ambitionne de « réinventer la publicité vidéo en ligne », avec son concept de « view-to-play », garantissant que les publicités sont toutes visibles à l'écran lors de leur lecture et en insistant sur la nature non intrusive des formats pour les utilisateurs, qui ne sont pas contraints de les visionner.

En octobre 2013, la startup montpelliéraine Teads avait levé 4 millions d'euros auprès d'Elaia et de Partech, avant de fusionner avec Ebuzzing (Overblog) en mars dernier. Pierre Chappaz avait indiqué à l'époque vouloir préparer une introduction au Nasdaq du nouvel en 2015. L'IPO reste en ligne de mire, mais plutôt d'ici à la fin de l'année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :