Augustin Jaclin, Lemon Tri  : le recyclage à tous les étages

 |   |  501  mots
Focus sur Augustin Jaclin, lauréat du concours Ma Pub Ici
Pour la 4e édition de son concours Ma Pub Ici, BNP Paribas récompense 14 entrepreneurs innovants et utiles dans toute la France. Première étape, la réalisation et le déploiement de leur campagne publicitaire personnalisée est en cours. En attendant la désignation du Grand Gagnant de l’édition 2017 en décembre, La Tribune brosse toutes les semaines le portrait de deux lauréats. Aujourd'hui, Augustin Jaclin de Lemon Tri

Copains depuis la maternelle, Augustin Jaclin et Emmanuel Bardin ont toujours su qu'ils créeraient une entreprise ensemble. C'est en voyageant à l'étranger dans le cadre de leurs études en économie - le premier dans une école de commerce, le second à l'université - qu'ils découvrent que la France est encore un mauvais élève dans le recyclage. En effet, on ne recycle que 50% des bouteilles en plastique contre 95% en Allemagne, selon les deux entrepreneurs. Une réalité qu'ils vont s'employer à changer en créant Lemon Tri en 2011, « une activité de recyclage alignée avec nos valeurs et un métier de demain où il reste beaucoup à faire » comme l'explique Augustin Jaclin.

Partout où on utilise des canettes, des bouteilles et des gobelets hors de chez soi, les machines de Lemon Tri ont leur place pour encourager à un recyclage « plus efficace et plus sympathique. » Les entreprises, les écoles, les restaurants, les centres commerciaux, les municipalités trouvent chez Lemon Tri une gamme de solutions de collecte assortie de systèmes d'incitation adaptés. A l'entrée d'un hypermarché, la machine distribue des bons de réduction à utiliser dans le magasin. Dans une entreprise, ce seront des jetons pour un café offert ou sur un campus universitaire des micro-dons à des associations.

Mais collecter n'est qu'une première étape dans la stratégie de Lemon Tri. Depuis 2016, sa filiale d'insertion Lemon Aide, co-créée avec la Fondation FACE, emploie 14 personnes, dont 8 précédemment sans emploi qui viennent pendant 6 mois intensifs se former aux métiers du tri et du recyclage des déchets. Une initiative ancrée localement qui reçoit le soutien de la région Ile-de-France et du département de Seine-Saint-Denis. Dans le reste de la France, ce sont des partenaires qui assurent le traitement des déchets récupérés. Sauf à Marseille où Lemon Tri s'apprête à ouvrir une antenne de Lemon Aide. Pour son expansion nationale, la jeune entreprise compte cibler prioritairement des régions où le recyclage peut encore progresser.

« La poubelle a peu innové depuis 150 ans, c'est aussi un domaine sous-digitalisé. Notre philosophie globale est de combiner une approche technologique du traitement des déchets, notamment avec des machines de tri intelligentes qui reconnaissent les emballages, et de le combiner à une approche sociale », résume Augustin Jaclin. Mais il ne faudrait pas réduire Lemon Tri à ses machines. « Nous apportons aux entreprises des solutions globales clé en main pour le papier, le carton, les ampoules ou encore les toners d'imprimantes, avec une valeur ajoutée sur le pilotage et le suivi pour remplir leurs obligations légales. Ainsi, ces entreprises sont sûres que leurs déchets sont recyclés et recyclés en France », explique Augustin Jaclin. Pour une société dont le chiffre d'affaires double tous les ans, gagner le concours Ma Pub Ici de BNP Paribas arrive à un moment charnière où elle a envie de donner de la visibilité à son offre de plus en plus complète et diversifiée.

Lemon Tri

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :