Falco Schmutz, Fitizzy : vous faites du 38 ou du 40 ?

 |   |  515  mots
Focus sur Falco Schmutz, lauréat du concours Ma Pub Ici
Pour la 4e édition de son concours Ma Pub Ici, BNP Paribas récompense 14 entrepreneurs innovants et utiles dans toute la France. Première étape, la réalisation et le déploiement de leur campagne publicitaire personnalisée est en cours. En attendant la désignation du Grand Gagnant de l’édition 2017 en décembre, La Tribune brosse toutes les semaines le portrait de deux lauréats. Aujourd'hui Falco Schmutz de Fitizzy

Toujours choisir la bonne taille de vêtements, que l'on achète en ligne ou en magasin. C'est la promesse de Fitizzy, une société lilloise qui s'est imposée depuis quatre ans dans le monde de la mode. Pour le consommateur, on imagine facilement l'intérêt. Les marques aussi ont tout à y gagner. « Quand le client choisit la bonne taille en ligne, les marques augmentent leur taux de conversion et diminuent les retours. En magasin, on apporte une réalité digitale qui permet de vendre plus. Les marques gagnent en surface au sol en réduisant le nombre de cabines et les vendeurs peuvent se concentrer sur les clients plutôt que de faire du rangement toute la journée », explique Falco Schmutz, le CEO de Fitizzy, une société qu'il a créée après un parcours d'entrepreneur déjà aguerri. Pas étonnant qu'il ait déjà séduit Promod, Naf Naf, Cyrillus ou encore Celio. Aujourd'hui, plus de 200 marques en propre et plus de 600 en dérivé travaillent avec Fitizzy.

Développée plus récemment, la solution pour les magasins s'appuie sur une « Fiti Room » qui capture les informations morphologiques du client et lui pose quelques questions pour établir sa taille dans la marque en question. Déployée dans un magasin Brice à Lille, elle est en cours d'adoption chez plusieurs autres marques qui vont en équiper des magasins pilotes ou leur « flagship », le vaisseau amiral d'une marque.

Mais Fitizzy va encore plus loin. Grâce aux informations recueillies qui forment une immense base de données morphologiques anonymes, la société peut fournir aux marques des retours très précis sur leurs clients et clientes. Elles sont ainsi en mesure de mieux cibler leurs nouvelles collections tout au long de l'année et même de rationaliser leur logistique pour livrer les bonnes tailles à chaque magasin. Le rêve de tout commerçant, mais aussi des clients qui devraient ainsi trouver leur taille plus facilement. La démarche de Fitizzy n'est pas sans rappeler la dernière campagne nationale de mensuration des Français réalisée il y a 10 ans par l'Institut français du textile et de l'habillement grâce à des scanners qui avaient sillonné la France. Mais les technologies se sont affinées.

Implantée à Euratechnologies à Lille à proximité des principaux retailers, Fitizzy a reçu l'aide de Bpifrance et bénéficie du régime Jeune entreprise innovante. La victoire au concours Ma Pub Ici va encore crédibiliser la société et rassurer un peu plus ses clients. « Nous travaillons en croissance maîtrisée. Après une année d'observation, puis une année de structuration, nous sommes cette année dans une phase de maturation », résume Falco Schmutz. « Nous avons aujourd'hui une production stable et structurée. Nous avons industrialisé le processus : ajouter une marque prenait trois mois, maintenant il ne faut plus que trois heures. » A la recherche de partenaires financiers et stratégiques, Fitizzy s'intéresse aux technologies de mannequins 3D et aux technologies de photos dans les gares.

Fitizzy

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :