Provence Alpes Côte d'Azur : Territoire d'innovations

 |   |  586  mots
(Crédits : DR)
La Maison de la Métropole Nice Côte d’Azur et de la Région PACA de Paris a fait le point sur l’événement Innovative City qui aura lieu les 5 et 6 juillet prochains à Nice.

« Avec cette sixième édition, nous sommes passés des démonstrateurs à la vraie vie » a déclaré Jean-Marc Molina, responsable des conférences d'Innovative City, pour ouvrir la 22 ème matinale économique organisée à la Maison de la Métropole Nice Côte d'Azur et de la Région PACA de Paris dont le thème était « la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, territoire d'innovations : attractivité et citoyenneté ».

Bernard Kleynhoff, conseiller régional, a rappelé la stratégie de la région en matière d'innovation, avec la mise en œuvre de 12 OIR (opérations d'intérêt régional), dont 6 prioritaires : les thérapies innovantes, la naturalité (produits naturels et alimentation de qualité), les Smart Grids (réseaux intelligents) avec le projet Flexgrid, les Smart Cities (villes connectées), la Smart Mountain, avec les stations des Orres et d'Isola 2000, et l'industrie du futur.

« Le vrai sujet pour notre Smart Région, la première d'Europe, c'est la qualité de la vie du citoyen » a martelé Bernard Kleynhoff, qui a pris comme exemple la culture. « Les grands événements culturels sont un atout considérable en termes d'attractivité. Une entreprise chinoise a récemment invité ses 8000 collaborateurs sur la Promenade des Anglais et le carnaval de Nice va s'exporter à Xiamen, une ville chinoise de près de cinq millions d'habitants » a illustré Rudy Salles, député des Alpes-Maritimes, adjoint au Maire de Nice et intervenant surprise de la Matinale.

Péage en flux libres

Paul Maarek, directeur général d'Escota (filiale de VINCI Autoroutes) gère un réseau autoroutier de 462 km qui relie toutes les métropoles azuréennes. Il veut faire évoluer l'image de l'entreprise auprès de ses clients qui la voient encore comme un « collecteur de taxes ». « Notre défi est de passer d'opérateur d'infrastructures (autoroutes, tunnels, rocades) à opérateur de mobilité » indique le directeur général d'Escota. Pour remplir cette mission, l'innovation est un levier puissant. La filiale de VINCI Autoroutes a déjà lancé deux hackathons et teste à Nice une solution de péage en flux libres, c'est-à-dire sans barrières de péages physiques. Le principe : photographier sa plaque minéralogique et sa carte bancaire pour une inscription au nouveau service en quelques secondes « Il s'agit d'un projet complexe. C'est pourquoi nous procédons par une série de tests, comme le ferait une startup » décrit Paul Maarek.

Embix (coentreprise de General Electric et Bouygues spécialisée dans le Big Data) est impliqué dans Nice Méridia, un projet d'éco-vallée de 400 000 m2. « L'innovation n'est pas seulement technologique, elle est aussi réglementaire et sociétale. La question étant : comment faire accepter ces innovations à la population des éco quartiers pour essaimer ensuite ce genre de projet dans la ville ? » s'interroge Eric L'Helguen, directeur général. Quant à Sopra Steria, ESN (entreprise de service numérique ex SSII) de 40 000 personnes dont 1300 en PACA, elle intervient dans plusieurs secteurs économiques de la région : l'habitat, la défense pour DCNS, la santé - toute l'informatique du RSI est assurée par Sopra Steria à Sophia Antipolis - et le transport, avec Escota en particulier. « Nous avons conclu un partenariat avec le port d'Antibes pour développer une solution permettant d'anticiper les flux de bateaux » explique Thierry Fournel, responsable filière Bâtiment Numérique.

Toutes ces innovations et bien d'autres seront présentées les 5 et 6 juillet lors d'Innovative City 2017 au Palais des Congrès et des Expositions de Nice.

Infos + sur www.innovative-city.com

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :