La Tribune

Nokia va au total supprimer 3.500 emplois dans le monde

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
latribune.fr, avec Reuters  |   -  194  mots
Nokia compte fermer son site de Cluj en Roumanie et réduire les effectifs de sa division Location & Commerce.

Comme prévu, Nokia réduit la voilure. Le groupe a annoncé ce jeudi qu'il fermerait son usine de Cluj, en Roumanie, et supprimerait 1.300 emplois de sa division Location & Commerce, qui produit notamment les cartes pour les téléphones mobiles.

Nokia, qui avait dévoilé en avril un programme de réduction des coûts prévoyant la suppression de 4.000 emplois, va au final supprimer 3.500 emplois. A elle seule, la fermeture du site de Cluj aboutira au licenciement de 2.200 personnes environ.

Le géant finlandais du mobile est confronté à une baisse des ventes et des résultats après avoir annoncé en février qu'il emploierait dorénavant le système d'exploitation de Microsoft pour ses "smartphones". Les premiers d'entre eux ainsi équipés n'arriveront sur le marché que plus tard dans l'année.

L'action Nokia a perdu la moitié de sa valeur depuis février. Les traders craignant que le leader mondial des mobiles par les ventes en volume ne perdent beaucoup de parts de marché avant que ses nouveaux "smartphones" sous OS de Microsoft ne soient lancés et ne les récupèrent plus intégralement par la suite.

Réagir

Commentaires

vido  a écrit le 30/09/2011 à 9:31 :

Regrettable de voir sombrer un fleuron de l'industrie européenne qui était l'un des rare fabriquant de téléphones mobiles à produire ses smartphones en Europe (Hongrie ou Finlande).

Alain  a écrit le 29/09/2011 à 22:32 :

C'est évident , tout est fait en Chine