Pour Arnaud Lagardère, le Qatar est un allié

 |   |  772  mots
Jade Foret et Arnaud Lagardère. Copyright AFP
Jade Foret et Arnaud Lagardère. Copyright AFP
Le patron du groupe de médias a assuré que les relations avec son désormais premier actionnaire avec 12,8% du capital étaient amicales. Il compte aussi relancer le projet d'introduction en bourse de Canal Plus, même si on lit dans son rapport annuel que les conditions n'en sont pas réunies.

Promis, le Qatar est un partenaire amical, auquel on ne peut prêter de belliqueuses intentions. Tel a été le discours d'Arnaud Lagardère, interrogé par de petits actionnaires jeudi lors de l'assemblée générale au Carrousel du Louvre. « Le Qatar, ce sont des investisseurs de long terme entrés comme moi au capital du groupe au moment du décès de Jean-Luc Lagardère [en mars 2003, ndlr]. Ils veulent comme moi un rendement sur leurs titres. Nous avons toujours eu de bonnes relations avec eux », a affirmé l'héritier du groupe, tentant d'expliquer ainsi les montées au capital du fonds qatari ces derniers mois.  Le fonds souverain du Qatar est désormais le premier actionnaire du groupe, avec 12,8 % du capital. 

Des partenariats dans le sport et au-delà

« Il n'ont jamais demandé à être au Conseil de surveillance du groupe, ni maintenant, ni par le passé », a affirmé Arnaud Lagardère en marge de la présentation, assurant avoir toujours été averti des mouvements au capital. « Nos statuts imposent de nous informer de tout franchissement de seuil tous les 1% du capital. Par la force des choses, ils le font », a-t-il indiqué. Fin décembre, Qatar Holding, en franchissant la barre des 10% des droits de vote avait déclaré dans la déclaration faite à l'Autorité des marchés financiers envisager "sa nomination au conseil de surveillance", une première pour le Qatar qui n'avait jusque là fait aucune demande du même genre en France.

Le gérant commandité du groupe a réitéré sa volonté de créer des partenariats avec le Qatar dans le sport et au-delà. « Dans le sport, nous pouvons coopérer sur les appels d'offres par exemple, les motifs de partenariats ne manquent pas. Mais nous pouvons aussi coopérer dans la production ou le développement de chaînes », a déclaré Arnaud Lagardère. Un membre de Qatar Holding va faire partie du conseil d'administration de Lagardère Unlimited. Par le passé, les qataris et les français n'ont jamais réussi à collaborer, leur filiales respectives Sportfive et Al Jazira étant souvent en concurrence sur les mêmes dossiers.

La difficile entrée en Bourse de Canal Plus

Autre dossier chaud, la cession des 20% de Canal Plus, dont Lagardère espérait tirer 1,5 milliard d'euros. Au vu de l'amélioration des marchés financiers, selon le PDG, une introduction en bourse pourrait être relancée et intervenir « dans les mois qui viennent. Peut-être que Vivendi sera content finalement d'une introduction en Bourse dans laquelle [le groupe] pourrait aussi céder un petit peu tout en gardant le contrôle », a estimé Arnaud Lagardère. Une affirmation contradictoire avec le rapport annuel de son propre groupe qui juge improbable une introduction en bourse dans l'année, au motif que « les conditions [de marché] ne sont pas respectées ». En attendant, Arnaud Lagardère a conspué les premières offres de rachat faites par Vivendi, qualifiant le prix proposé « d'indécent. C'était spolier les intérêts de Lagardère ». Côté cessions, il a aussi admis que les ventes des participations minoritaires, Marie Claire et les Editions Amaury, n'avaient pas avancé d'un pouce.

Arnaud Lagardère persiste et signe à la tête du groupe

Avec un cours de Bourse au tapis, une perte de 689 millions d'euros en 2011, beaucoup d'investisseurs critiquent la gestion d'Arnaud Lagardère, protégé par le statut de la commandite, qui lui donne tout pouvoir malgré une part au capital minoritaire. Interpellé par un petit actionnaire, Arnaud Lagardère a donc affirmé qu'il ne changerait « jamais » le statut de la société. Personnellement endetté, Arnaud Lagardère a aussi affirmé que « sa situation personnelle ne met pas en danger l'entreprise ». L'héritier assure être là « encore très longtemps. J'ai repris un vrai bonheur dans ma vie personnelle et je sens plus fort dans ma vie professionnelle », a affirmé celui qui va épouser cet été Jade Foret et être à nouveau père en septembre. Sa romance avec le mannequin belge de 21 ans sur les plages de Miami a fait la Une des journaux people ces derniers mois.

Lagardère Unlimited suspendu au litige avec la FFF

Plusieurs facteurs pourront faire évoluer dans un sens ou dans un autre les résultats de Lagardère Unlimited. En France, Sportfive attend l'issue du litige avec la Fédération Française de Football. L'ancienne agence de marketing sportif de la FFF réclame 42 millions d'euros au titre du contrat d'équipementier conclu avec Nike en 2007. Sportfive estime avoir contribué à l'obtention de ce contrat, tandis que la FFF affirme le contraire.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/05/2012 à 11:08 :
il est temps de supprimer les commandites par action, qui n'existent qu'en France et qui vont contre la logique libérale
a écrit le 04/05/2012 à 11:02 :
Arnaud, on te voit pas sur la photo ...
a écrit le 04/05/2012 à 10:07 :
Arnaud a besoin d'un mannequin qui le mène à la baguette pour flatter son égo et vendre ces contrats au Quatar qui a envoyé 5000 soldats déguisés en rebelles attaquer la LIbye un pays souverain, encore un mouton qui se croit être un lion...
a écrit le 04/05/2012 à 9:02 :
On veut taxer a 75% les plus-values des entrepreneurs createurs d'entreprise ( et au passage d'emploi ) . Par contre l'heritage, c'est sacre: ce qui permet ( parfois ) a des heritiers incapables de mettre a bas leur entreprise. Belle logique economique.
Et apres, vous vous etonnez d'avoir des chomeurs.
Réponse de le 04/05/2012 à 11:43 :
+1. Dans 15 - 20 ans avec du recul, le bilan du fils, sur de nombreux critères, risque d'être calamiteux comparé à celui de son père.
a écrit le 03/05/2012 à 22:08 :
Autant Jean-Luc Lagardère forçait le respect, autant Arnaud donne une image de lui bien pathétique : son affichage ridicule avec sa nouvelle compagne, sa gestion calamiteuse de Lagardère, son incompétence avouée s'agissant d'EADS... Il est temps que cette comédie s'arrête et qu'il laisse le volant à de plus disposés que lui. Il est en train de tout foutre en l'air.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :