« Microsoft pourrait racheter Nokia et tirer profit du futur déclin d'Apple »

 |   |  692  mots
George Colony, Pdg de Forrester Research, prédit l'avènement de l'Internet des applications. Copyright Forrester.
George Colony, Pdg de Forrester Research, prédit l'avènement de l'Internet des applications. Copyright Forrester. (Crédits : Forrester)
La fin de l'ère PC oblige le géant des logiciels à se réinventer en sortant de son métier pour fabriquer sa propre tablette. Alors qu'Apple, privé de son chef charismatique Steve Jobs, va voir sa croissance ralentir, Microsoft a une carte à jouer selon George Colony, le Pdg du cabinet d'études Forrester Research. Il parie sur un rachat de Nokia.

Pourquoi Microsoft fabrique-t-il sa propre tablette ?
George Colony: C'est la fin du monde du PC. Steve Jobs avait raison, Bill Gates avait tort, même s'il avait sans doute raison il y a vingt ans. Il faut contrôler l'intégralité de l'expérience utilisateur. Microsoft l'a compris, donc il lance sa propre tablette (Surface). C'est aussi pour cela que Google a racheté Motorola. Je pense que Microsoft va devoir se mettre à construire aussi des ordinateurs. L'expérience de Microsoft dans le matériel est assez limitée : bonne avec la console Xbox, très mauvaise avec le baladeur Zune. Or Apple a placé très haut la barre en termes d'expérience utilisateur. On ne se contente plus de quelque chose de correct. C'est une autre expertise, qu'ils n'ont pas, ils n'ont pas les personnels qu'il faut. Je fais le pari que Microsoft va racheter Nokia. Il y a une chance sur deux qu'il le fasse, mais peut-être attendra-t-il que Nokia soit restructuré.

Quel modèle va succéder à celui du PC ?
Nous entrons dans une nouvelle ère. Le vieux modèle du PC est mort, car il ne sait pas tirer parti de toutes les possibilités du « cloud computing », de l'informatique à distance. Mais le modèle du Web associé au « cloud » aussi est mort, parce qu'il ne profite pas de la puissance que vous avez dans votre poche, des capacités des nouveaux appareils mobiles, les smartphones et les tablettes. Par exemple, en termes de puissance, l'iPad se serait classé dans le top 30 des ordinateurs existants en 1993. Le modèle qui va dominer à l'avenir est celui que j'appelle l'Internet des applications. Il y a une formidable opportunité de business dans ce que j'appelle "l'engagement sur mobile", qui se chiffre en milliers de milliards de dollars: une entreprise devra être en contact avec le consommateur n'importe où, n'importe quand, pas sur le Web, mais sur le mobile. La localisation, la cartographie sont des technologies fondamentales dans cette ère de l'engagement sur mobile, ce qui explique pourquoi Apple a développé sa propre application de plans et abandonné celle de Google.

Qui va gagner la partie dans l'Internet des applications ?
Il y a trois écosystèmes qui émergent dans ce modèle d'Internet des applications. Apple bien sûr, le plus puissant, avec 30 milliards d'applications téléchargées au total pour iPhone ou iPad, Google et Android qui a dépassé les 15 milliards d'applications téléchargées, et enfin Amazon et sa tablette Kindle Fire. Deux d'entre eux disposent d'un avantage majeur, ils possèdent les coordonnées bancaires de millions d'utilisateurs : Apple (400 millions de comptes actifs sur iTunes), et Amazon (173 millions). Google fait face à une menace : il est encore trop dépendant du Web, ce qui crée beaucoup de débats en interne. Il ne faut pas oublier deux concurrents potentiels dans cet univers : Microsoft et Facebook. Je pense que Facebook a vraiment du souci à se faire : il est encore trop centré sur le Web, c'est une société de l'ère Html [le langage de balisage des pages Web, NDLR]. Or le Web va devenir la radio AM à l'ère du numérique. Facebook avait besoin d'expertise dans le mobile, c'est pour cela qu'il a racheté l'application mobile de partage de photos Instagram et qu'il réfléchit à lancer un Facebook phone. En outre, nous entrons dans l'ère du post-social, l'usage des réseaux sociaux diminue dans les pays développés, les gens ont le sentiment d'y perdre leur temps et mettent moins souvent à jour leur profil.

Microsoft peut-il vraiment rivaliser avec Apple ?
Comme Sony après le départ de son cofondateur Akio Morita, Apple va fatalement décliner après la disparition de son patron charismatique Steve Jobs, sa croissance va ralentir. Il y a là une opportunité pour Microsoft et Google. Dans la high-tech, il y a des cycles : tous les dix ans, une grosse boîte endormie fait son come-back. En 1980 c'était Intel, en 1990 IBM, en 2000 Apple. La prochaine pourrait être Microsoft. Tout dépendra du succès de Windows 8, la nouvelle version de son système d'exploitation.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/09/2013 à 21:21 :
votre article était prémonitoire pour Nokia mais j'ajoute que microsoft n'avait pas le choix pour conserver une distance avec ses concurrents , deuxio le PC est mort ou mourant c'est vrai , déjà des concurrents sous Unix pointent tous de leurs bouts de semi conducteurs et d'OS , meme des machines disparues dans les années 90 , il suffit juste d'un petit lifting et hop on pourrait avoir des alternatives intéressantes tant en prix qu'en offres , coté tablettes c'est juste une mode qui passera très vite , souvenez vous des Netbook PC ou les 2premieres années ce fut un décollage fulgurant puis patatras , enfin le cloud c'était une pure folie technologique , les pannes de courant ont laissé plus d'une entreprise déçue , quand ce n'est pas la perte de donnée dans le réseau du cloud .. d'ailleurs ce dernier essaie une dernière pirouette interresser les particuliers qui n'y connaissent rien .. mais quand ils se rendront compte ils fuiront ce système .. Je crois a une renaissance des années 90 ou 4 standards existaient a l'époque en concurrence ouverte , l'heure est a la fin des oligopoles et des monopoles , la renaissance d'Apple était un signe avant coureur et ils ont ouvert la voie , les guerres de standards différents vont reprendre et cela peut donner un nouveau souffle dans tout le secteur autant des loisirs que le reste , c'est la seule divergence qui nous sépare , mais je crois profondément que l'heure est venue pour certains d'éclore a nouveau là ou les attends pas et ils vont créer une vraie demande .
a écrit le 20/06/2012 à 23:15 :
Je pense que microsoft ferait mieux d'acheter blackberry ,ça ferait des acteurs complémentaires ,la qualité des produits blackberry n'est pas à démontrer ,fiabilité, ergonomie mais soft à la noix ,bidule ,j'en ai deux ,incapables de se raccorder sous linux.Et microsoft c'est l'inverse ,si les softs par exemple des xbox sont géniaux ,le hard est une horreur ,4 dans mon sous-sol qui attendent un rebillage.
Des téléphones ou des consoles increvables et de super logiciels on attend que ça.
Nokia n'a pas la classe qui convient pour une grande aventure.
Réponse de le 26/06/2012 à 10:44 :
Il me semble que Nokia a toujours été devant Blackberry en terme commerciaux et c'est ce que recherche Microsoft : une assise sur laquelle se développer.
Par ailleurs, vous évoquez des téléphones increvable et il me semble aussi que Nokia n'a pas à rougir de BB : qui n'a pas son 3210 fonctionnel dans un carton à la cave ?
MS et Nokia = connecting people...
a écrit le 20/06/2012 à 14:49 :
pour ma part je pense qu'au contraire que la tablette est morte en fait elle n'est jamais vraiment né c'est un produit gadget par contre les pc seportent tres bien.
si les ventes chutent c'est a cause des smartphones qui pour le coup ne sont pas des gadgets
maintenant microsoft va créer sa propre tablette alors qu'il s'agit ni plus ni moins qu'un pc tactile.
je pense m'en acheter une mais faut reconnaitre que cette utilisation est plus que limitée et dans l'expérience utilisateur rien ne peut remplacer le confort d'un clavier et une souris surtout le temps passé a surfer sur le net.
en ce qui concerne la puissance de calcul. rien ne peut remplacer une console ou un PC déja en raison de l'autonomie et aussi parce que c'est difficile de travailler derriere une tablette qui n'est pas fichu d'afficher une vidéo correctement
mais en réalité l'utilité d'une tablette ipad je vois vraiment pas
contriairement a ce qu'on veut nous faire croire le tactile n'est pas vraiment une avancée si ce n'est que c'est amusant quand on veut jouer avec les enfants et la plupart des applications sur apple sont inutiles
l'interet c'est d'avoir un pc chez soi. tout simplement.(tablette ou portable) et l'utlisation tactile est secondaire et bien sur un smartphone
Réponse de le 26/06/2012 à 10:51 :
Je dirais même que le grand point noir des tablettes c'est qu'elles sont dépendante d'une bonne connexion Wifi et là, cette technologie est limitée. Il est quasi impossible d'avoir du 1Mo/S constant, comme la moindre petite connexion ADSL, necessaires pour avoir une navigation fluide...
a écrit le 20/06/2012 à 14:48 :
pour ma part je pense qu'au contraire que la tablette est morte en fait elle n'est jamais vraiment né c'est un produit gadget par contre les pc seportent tres bien.
si les ventes chutent c'est a cause des smartphones qui pour le coup ne sont pas des gadgets
maintenant microsoft va créer sa propre tablette alors qu'il s'agit ni plus ni moins qu'un pc tactile.
je pense m'en acheter une mais faut reconnaitre que cette utilisation est plus que limitée et dans l'expérience utilisateur rien ne peut remplacer le confort d'un clavier et une souris surtout le temps passé a surfer sur le net.
en ce qui concerne la puissance de calcul. rien ne peut remplacer une console ou un PC déja en raison de l'autonomie et aussi parce que c'est difficile de travailler derriere une tablette qui n'est pas fichu d'afficher une vidéo correctement
mais en réalité l'utilité d'une tablette ipad je vois vraiment pas
contriairement a ce qu'on veut nous faire croire le tactile n'est pas vraiment une avancée si ce n'est que c'est amusant quand on veut jouer avec les enfants et la plupart des applications sur apple sont inutiles
l'interet c'est d'avoir un pc chez soi. tout simplement.(tablette ou portable) et l'utlisation tactile est secondaire et bien sur un smartphone
a écrit le 20/06/2012 à 13:53 :
Tout ce verbiage pseudo futuriste ne remplace pas encore les possibilités qu'offre le moindre pc en matière de connectique, Usb, Hdmi, et de stockage sur disque dur.
Je ne m?intéresserai aux tablettes que le jour où cette connectique sera proposée. Par ailleurs un PC marche très bien sans Internet, alors que la tablette reste muette....et la préparation d'une présentation Powerpoint s'effectue sans internet, de même que l'utilisation d'Office ! Le cloud est pratique pour les synchronisations, mais ne remplace pas un disque dur de bonne capacité, absent des tablettes. Enfin je suppose que tout cela sera proposé un jour si les constructeurs veulent vraiment tuer le PC au profit des tablettes et autres surfaces !.
a écrit le 20/06/2012 à 10:55 :
Quelqu'un peut dire à tous les marketeurs que experience utilisateur ça ne veut rien dire en français ? C'est lassant à la fin.
a écrit le 20/06/2012 à 10:48 :
Avec l'annonce d'un rachat de Nokia par Microsoft, les décisions incompréhensibles prises depuis 2 ans par le PDG de Nokia trouveraient enfin une justification. Microsoft va pouvoir réaliser une très bonne affaire.
a écrit le 20/06/2012 à 10:12 :
Encore un expert qui predit la fin des PC en tapant son article sur... un PC
Réponse de le 26/06/2012 à 10:53 :
journalistes = 99% de Mac...
a écrit le 20/06/2012 à 9:35 :
oullah doucement le PC est mort ?? pas si sur en terme de puissance de calcul , qualité graphique les tablettes sont justes des gadjets ! Quand ce monsieur nous dit que l Ipad aurait ete dans le top 30 en 1993 ca autant de sens que de dire que l amstrad 464 a cassette aurait été le meilleur ordinateur des années 50 !!! De plus le cloud ne s adresse pas a tout le monde , tout le monde n a peut etre pas non plus envie de ne plus etre proprietaire "physique" de ses données que ca soit des entreprises ou des particuliers Alors qu on s oriente sur l'utra portabilité Ok c est casiment sur mais la mort du PC franchement ca m etonnerais meme si les chiffres ne sont pas bon Je prefere largement mon ordinateur portable a une tablette quand il s agit de programme complexes ou gourmands
Réponse de le 20/06/2012 à 16:35 :
Heuh... pour l'Amstrad, on va se limiter à '70 ! car l'ordinateur, dans les années '50...
Mais, vous avez raison: "Non, non, non, non, le PC n'est pas mort ! car il sert encore, car il sert encore !". Et lorsque je suis chez mes enfants, je leur demande rapidement de me prêter leur portable, plutôt que leur i-Pad ! C'est peut être dû à ma très ancienne pratique de ce type de matériel (rendez vous compte, j'en suis même à utiliser des raccourcis clavier (qui existent depuis...'60+)), et que je ne sais pas m'adapter à une tablette... Mais je dois être un peu bête, je pense que c'est elle qui devrait s'adapter à moi ! Et en matière d'adaptabilité, les i-... c'est pas ça ! Alors, je conserve mes vieux PC (mis en dual boot Linux) avec lesquels je peux quasiment tout faire, ou sur lesquels je peux quasiment tout rajouter. Quant à la "nomade attitude", il y a bien longtemps que j'ai rangé mon smartphone (très polyvalent, celui là...) au profit d'un... téléphone.
a écrit le 20/06/2012 à 9:27 :
Sincèrement, je n'y crois pas à la fin du Web, il suffit de voir le taux de connexion croissant au travers les plateforme mobiles. On se rend compte que trop d'appli tue l'appli et que le consommateur préfère passer par le Web.
Ce que j'aime c'est la la phrase "une grosse boîte endormie fait son come-back", j'aimerais qu'en France on est des grosse boîtes endormie comme ça ;) Peut être que Microsoft s'est endormie sur les appareils mobiles mais sur le reste pas vraiment non. Encore un "analyste" qui doit justifier son salaire ;)
a écrit le 20/06/2012 à 9:12 :
chez Nosearch Capital Consulting, nos consultants experts travaillent également à réaliser les prévisions astrologiques sur des sites très connus comme Yahoo, Purevoyance, Elle...ils ne se limitent pas à faire ce genre d'article.
Sinon, en ce qui concerne l'article lui-même, il est très intéressant même s'il manque un peu de fantaisie. Il y a très bien y avoir une guerre atomique d'ici 2013.
a écrit le 20/06/2012 à 8:25 :
Une règle pour les entreprises que l'on pourrait appliquer au grand public, ne jamais être totalement dépendant d'un seul fournisseur.
Malheureusement avec tous ces éco systèmes ou l'inter opérabilité n'existe que pour les produits d'une même marque le choix se réduit.
Essayez de connecter un smartphone android sur un appareil de musique avec connecteur sous licence Apple.
Ça me dérangerai d'avoir à choisir un jour : c'est tout Apple, ou c'est tout Microsoft ou tout Google.
a écrit le 20/06/2012 à 6:59 :
Et voilà,les conséquences catastrophiques des décisions de Stephen Elop, le président de Nokia, pour les employés et actionnaires auront permis de faire de cette entreprise européenne le candidat idéal pour un rachat au meilleur prix par Microsoft. Gageons que M. Elop en sera justement remercié par nouveau propriétaire qui lui devra une fière chandelle.
a écrit le 20/06/2012 à 5:55 :
Prédire ce qui est déjà une réalité depuis deux ans au moins peut faire rire. Ce monsieur vient probablement de s'acheter sa première tablette ou son premier smartphone, peut-être même sous Android. Du coup, il découvre partiellement ce qu'est une application. Ce monsieur semble connaître les usages mobiles comme il connait le web. Pour s'en convaincre, il suffit de regarder la structure du site Internet de Forrester Research. Les images iStock en home feront pâlir de jalousie Ségolène Royal et son merveilleux site Internet à 45 000 Euros.
Au royaume des aveugles, les borgnes sont roi.
a écrit le 20/06/2012 à 4:09 :
J'ai rarement vu un délire incohérent et invraisemblable tel que celui-ci. Le déclin d'Apple, la mort du Cloud, l'Internet des applications. J'écouterai ce que cet auteur aura à dire quand il fera autre chose que discuter du travail des autres sans jamais prendre de risque. De toute façon, pour que la Surface puisse réellement faire compétition à l'iPad, il aurait du amener plus de nouveautés qu'un clavier et Windows 8. En plus, pas de 3G ou 4G pour une vrai connectivité. Comment peut-ont dire que cette tablette est mobile sans le 3G ? Ridicule.
a écrit le 20/06/2012 à 3:55 :
Bonjour,

Je ne suis pams d'accord avec ce qui a été dit dans cet article. Tout d'abord le départ de Bill Gates de Microsoft a été une petite mort pour Microsoft.
D'autre part le marché des PC n'est pas mort il est juste moins rémunérateur et jusqu'à preuve du contraire au bureau comme chez soi il est tout de même bien plsu agréable d'être devant un écran 22" ou 24" pour naviguer u créer que sur une tablette ou un smartphone qui ne sont optimisés que pour de la consultation et de l'occasionnel. Ne parlons même pas des jeux qui sont des petits gadgets gentillets pour le métro ou dans les salles d'attente mais la véritable expérience utilisateur de gaming comme de création nécessite toujours un ordinateur traditionnel avec sa puissance sa modularité et son véritable haut débit.

Concernant le cloud sur mobile c'est juste une bague car les débits montants sont si ridicules en ADSL comme en 3G que le cloud dans les faits est inutilisable sauf pour des entreprises possédants des débits symétriques de plusieurs dizaines ou centaine de Mbps. Pour le simple particulier avec son accès adsl2+ ou 3G+ le débit est de 1Mbps maximum ce qui offre de longue heure de transfert lorsque l'on envoie ses données vers le "cloud" donc dans les faits c'est bien si on a 3 fichiers doc et un powerpoint à transférer mais dés que l'on commence à sauvegarder ses ebooks sa musique et les codes sources des nouvelles applications que l'on souhaite coder de chez soi comme du bureau et bien c'est tout bonnement impraticable à moins de laisser tourner l'upload toute la nuit.
Enfn le marché des applications à mon sens est spécifique et restera spécifique aux mobiles et tablettes car ces gadgets nécessitent des soft simples, peu gourmands en espace comme en puissance et très ergonomique.Mis dés que l'on rentre dans les tâches sérieuses (montage vidéos, administration de réseau, productivité musicale, édition avancée etc ...) ces gadgets manquent de puissances et d'ergonomie et le bon vieux PC avec sa souris et rapidité ainsi que ses softs de grands éditeurs voir open source sont bien plus utiles et pratiques.
Enfin concernant le hardware chez Microsoft je rappellerais que la tablette surface est présentée partout en modèle de salon depuis 5 ans à présent. Ils n'ont fait que miniaturiser le concept. D'autre part la XBOX est une réussite car elle fait mieux que Sony en terme de positionnement et de vente en dernier lieu le Zune a été un flop marketing et non un flop matériel la preuve il y a eu trois versions l'arrêt est due à la mort du marché du MP3 au profit des smartphones. je rajouterais que Microsoft fait des claviers, des joysticks, des joypads et des souris depuis plus de 20 ans.
Mon avis c'est qu'Apple va rester relativement dans la course idem pour Microsoft mais que le grand public va commencer à investir dans de nouveaux objets de consommations qui ne sont autres que les robots domestiques. Nous sommes à la fin d'une révolution technologique et une nouvelle va pointer son nez. En gros dans les 2-5 ans à venir PC tablettes et smartphones seront aussi banals que des réfrigérateurs ou autre micro-onde. L'avenir est véritablement à la robotique et à la réalité augmentée. L'internet des applications personne n'y croit sauf les journalistes et quelques éditeurs. Trop gourmand en ressources et trop dépendant du réseau. L'application téléchargeable et décentralisée a encore de beaux jours devant elle.
Réponse de le 20/06/2012 à 13:26 :
Exact, tu as tout dit ! :)
a écrit le 20/06/2012 à 0:55 :
Ramassis de poncifs ! Le "cloud"... rien de plus que ce qu'IBM préconise... depuis les débuts de l'informatique ! Le PC pas adapté ! N'importe quel PC à 250EUR en remontre à n'importe quelle tablette en matière de puissance/adaptabilité. Microsoft n'a pas d'expérience du "hard"... et Apple, c'est qui qui les fabrique leurs i-... ?
Les gens ont le sentiment de perdre leur temps sur les "réseaux sociaux"; tu parles... s'ils avaient eu la moindre analyse du sujet, ils n'y seraient même pas allés.
Du même tonneau que ces analystes qui donnent l'action Apple à 1000USD dans quelques mois...
a écrit le 20/06/2012 à 0:25 :
Un déclin n'est pas un stade inéluctable qui tombe comme un fruit mûr. S'il y a un déclin, c'est qu'à côté il y a une dynamique. Aujourd'hui, la dynamique est clairement du côté d'Androïd. Pourtant l'Iphone est un produit abouti et attrayant. Cela veut donc dire que la concurrence est féroce. Bref, Microsoft ne profitera pas du déclin d'Apple, mais risque au contraire de souffrir bien davantage encore. D'ailleurs, si Microsoft (ou un autre) peut acheter Nokia, c'est parce que la gamme de windowsphones Nokia se vend très mal.
a écrit le 19/06/2012 à 23:50 :
La Mort du web? Bien sur?

La TV a tué la radio, et le web a tué la TV...

Les gars sont certainement de gros cerveaux avides de fric, mais le journal papier exise toujours aux dernieres nouvelles...

a écrit le 19/06/2012 à 23:15 :
Tout d'abord, j'ai un gros doute quand a la survie a breve échéance du traitement de Doctor Elop, qui a collé le virus MS dans le patient Nokia... Le patient risque fort de décéder a brêve échéance. Ensuite, sonner le glas du monde ouvert au profit des applications fermées me semble un parti pris qui n'est pas encore démontré, tellement cela crée de problème entre les applications. Même iOS va finir par devoir laisser les applis communiquer entre elles, tellement c'est verrouillé actuellement. De son coté, le public est très volatile, et voudra naviguer d'un média a un autre; il risque fort d'être pour le moins agacé par le fait de devoir fermer une appli et en ouvrir une autre pour changer de chaîne... Donc je serais beaucoup circonspect dans cette vision du futur...
a écrit le 19/06/2012 à 23:06 :
Comment peut on écrire (reprendre) un article aussi nul?
Si Cook est à Jobs ce que Balmer est à Gates, Balmer a largement prouvé qu'il est l'un des dirigeants les plus incompétent de sa génération.
Brailler n'est pas être visionnaire.
Je suis certain qu'il n'utilisenpas lui meme les produits que sa boîte développe.

J'ai des actions Apple et je peux aujourd'hui m'offirir une Porsche.
Qui peut en dire autant pour Microsoft?
Ce qui peut arriver de mieux à Apple c'est que Balmer reste PDG de Microsoft longtemps.
La Ferrari est bientôt en vue dans ce cas...
Réponse de le 20/06/2012 à 11:54 :
Non mais qu'est ce qu'il ne faut pas entendre. Tu sais le logiciel ne se limite pas au grand public et Microsoft n'a jamais fait autant de chiffre d'affaire que ... depuis que Balmer est à sa tête !
En ce qui concerne tes actions Apple, cette dernière n'a versé des dividendes que depuis cette année mais vu le tarif de l'action tu n'as pas dû être très gagnant ! A moins que tu les revendes.
a écrit le 19/06/2012 à 20:23 :
Surface est tout sauf une sorte d experimentation pour cobaye.
Egalement cet article decrit microsoft comme sans experience hardware ce qui est totalement faux. Sa cooperation et son experience avec intel est unique.
Faut-il rappeler que c est bill gates qui a permis a steve jobs de remettre sur pied apple en faisant en sorte que les apples soit sur base intel ?
a écrit le 19/06/2012 à 20:14 :
mouais, Steve Ballmer n'est pas vraiment un Steve Jobs, le lancement de Surface en est encore un exemple.
a écrit le 19/06/2012 à 19:37 :
"Apple va fatalement décliner après la disparition de son patron charismatique Steve Jobs, sa croissance va ralentir. Il y a là une opportunité pour Microsoft "
Encore un qui prend ses désirs pour des réalités! Au premier coup d'oeil, Surface va faire le même tabac que Zune.
Réponse de le 19/06/2012 à 19:59 :
"Au premier coup d'oeil, Surface va faire le même tabac que Zune." Tu prends tes désirs pour des réalités. Contrairement à Zune, Les avis sont très positifs quand on lit les commentaire sur Engadget, Clubic, Youtube. Pour ce qui me concerne, c'est la tablette que j'attendais, avoir une vrai tablette, et un vrai netbook et un vrai portable. Surface c'est tout ça. Et pourtant je ne suis pas très fan de Microsoft, lui préférant Apple pour le mobile et Google pour les produits "Cloud".
Réponse de le 19/06/2012 à 23:17 :
Pour l'instant, on en est simplement à la phase d'annonce, que MS sait parfaitement gérer depuis des années. Ceci dit, la force de MS a été uniquement de réussir a verrouiller les constructeurs avec windows intégré d'origine (sinon, ils n'auraient jamais réussi a squatter tant que cela le marché). Donc s?aventurer dans le hard est un risque stratégique qui pousserait les autres constructeurs a tenter d'autres aventures, et google est en embuscade...
Réponse de le 20/06/2012 à 0:24 :
Oui, en même temps, on sait que les systèmes de réponse sur les grands sites sont envahis d'évangélistes rémunérés pour donner des avis positifs sur les grandes boites d'informatiques (et spécialement sur Microsoft depuis quelques temps). Donc, les avis sont pratiquement toujours positifs quand un truc sort. Donc, ça ne veut strictement rien dire. Pour Windows Phone 7 aussi, les avis étaient globalement très positifs. Et pourtant, c'est un four.
a écrit le 19/06/2012 à 19:20 :
Bien sûr le départ de Steve Jobs créé un vide qui devra être comblé, mais les clients de microsoft sont devenus conscients qu'il n'est ni normal ni inévitable de servir de cobaye à la mise en marché de systèmes d'exploitation buggés et de logiciels constamment réaménagés dans la course à l'ergonomie menée par des développeurs d'usines à gaz. Microsoft est juste une bulle financière d'un monopole sur le retour et qui bientôt ne bouchera plus l'horizon de la créativité en informatique. La place est libre pour plus qu'un seul nouveau acteur.

Réponse de le 19/06/2012 à 23:20 :
Apple a déjà abandonné sa clientèle historique, en ne faisant plus avance MacOS autrement qu'en lui replâtrant des gadgets iTrucs... où est l'OS distribué en réseau ? ou est l'OS qui se nettoie tout seul au lieu d'afficher de plus en plus le sablier maison ? où est l'OS extensible qui comprend directement les nouveaux types de contenu dans le finder, au lieu que chaque appli ne réinvente une surcouche de file system ? Non, vraiment, Apple n'en n'a plus rien a faire du monde Mac, tellement le monde des iMachins est plus rémunérateur... mais c'est une fuite en avant...
Réponse de le 20/06/2012 à 4:01 :
Alors cette constatation est aussi valable pour Apple car il est reconnu que leur système d'exploitation est le moins sécurisé des trois grands OS. D'autre part Apple ne laisse aucune marge de man?uvre aux utilisateurs concernant ses produits qui sont fermés et DRMisés. Enfin itunes reçoit facilement une mise à jour mensuelle. je rajouterais que Windows 7 de Microsoft tout comme XP est une réussite ils ont appris de leurs erreurs. Vous êtes restés bloqués sur les erreurs de Microsoft de la décennie 2000-2009. Enfin aucune entreprise n'est prète aujourd'hui à abandonner Microsoft qui est bien trop présent et offre un servce de qualité tant en terme de support que d'offre serveur et technologique. Ce qui n'est pas du tout le cas d'Apple qui ne s?occupe que du grands publique.
Je rajouterais qu4apple n'est rien de plus qu'un constructeur de PC avec un Unix propriétaire en OS. Pas difficile de faire de la qualité lorsqu'on contrôle la chaîne de bout en bout. Mais faire un OS qui s'adapte sur une multitude de configurations comme Windows ou Linux je ne suis pas du tout certain qu'Apple puisse occuper ce segment. Red-Hat et Microsoft eux y arrivent avec succès Malgré quelques soucis de drivers mal codés dans l'ensemble c'est une réussite.
Réponse de le 20/06/2012 à 14:48 :
MacOS, le moins securise des OS ? Vous auriez un benchmark quelque part ?
Réponse de le 20/07/2012 à 4:39 :
@Security : Voici ma source concernant la sécurité sur Mac. Et je confirme que ça n'a pas beaucoup changé dure plus de depuis si ce n'est que Windows 7 dure plus de 24h à présent.
http://www.zdnet.fr/actualites/concours-de-hacking-ubuntu-plus-resistant-que-mac-os-ou-vista-39380091.htm

@krscoop59 : Typique du mec qui a pas d'argument. Si j'ai dit autant d'inexactitude démonte mon argumentation au lieu d'être péremptoire sans argumenter. Mais je doute que tu en soit capable car mes assertions sont vraies.
Réponse de le 03/09/2013 à 21:56 :
a marousan , vous connaissez pas le mac et d'autres machines des années 80 , le PC a une DDR rem très différentes aux PC , elles ne sont pas compatibles , eh oui c'est hardware , de plus les Macs ont des puces spécifiques qui n'existent pas sur les cartes mère de PC , avoir le meme processeur ne veut pas dire qu'ils sont a 100% PC loin de là , d'autres sont pareils sur le plan hardware , je connais très bien les process de fabrication électronique des semi-conducteurs et j'ai eu la chance de voir d'autres univers que le PC et ouvrir les yeux ne fait aucun mal au contraire cela evite le sectarisme primaire .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :