La Tribune

La tapageuse appli pour dénoncer ses voisins peine à trouver le succès

Observer la loi
Observer la loi
Adeline Raynal  |   -  426  mots
Depuis le 3 octobre, Apple propose dans son catalogue une application qui permet de signaler quatre agissements contraire à la loi: le tapage nocturne, les véhicules mal stationnés, les fumeurs dans des zones où c'est interdit et... les personnes habillées d'un voile intégral. "Observer la loi", une application polémique.

A l'image de la vidéo d'un cadre de chez Orange insultant une employée de la SNCF qui a fait le buzz la semaine dernière, Internet et les smartphones facilitent les remontées d'informations de tous types. Et ce sans vraiment de contrôle a priori. Ces jours-ci, une application téléchargeable gratuitement sur l'Apple Store, "Observer la loi", fait justement débat. Tapages nocturnes, fumeurs dans des zones où la cigarette est prohibée, véhicules mal garés et surtout personnes arborant un voile intégral, tels sont les quatre agissements contraires à la législation en vigueur en France que cette application propose de dénoncer et de géo-localiser en temps réel. Le dénonciateur peut choisir de partager l'information via les réseaux sociaux.

Instrument du débat démocratique ou de délation?

De la même manière que certains signalent la présence de radars mobiles (bien que cela soit illicite), l'utilisateur pourrait donc "signaler " à la communauté utilisant cet "outil" la présence d'une personne portant une burqa ou qui allume une cigarette dans un endroit inapproprié...

Nombreux sont ceux qui, comme le chroniqueur Vincent Glad sur Canal + , dénoncent un outil de délation. Mais les accusés n'étant pas identifiés nommément (et heureusement), l'éditeur de l'application, le bloggeur Jean Robin, peut légalement se défendre de ces accusations. Il avance que le but de l'application est de dresser "une météo des incivilités" géo-localisée et que cela favorisera un "débat de grande ampleur sur l'application de la loi dans notre pays".

Une polémique voulue

Lorsqu'on l'interroge sur sa méthode pour définir les quatre infractions que l'on peut notifier, il raconte: "Je me suis basé sur mon expérience personnelle. J'avais été victime (impuissante) de tapage nocturne, de fumée de cigarette, de véhicules mal garés. Pour la quatrième, celle sur le niqab...il s'agit de la loi qui fait débat en ce moment", finit-il par souffler après une longue pause. La polémique était donc sans doute bien recherchée même si Jean Robin soutient que "l'application est neutre".

Contacté lundi après-midi, Apple n'était pas disponible pour s'exprimer sur cette offre, pour laquelle l'éditeur avance 32.000 téléchargements en une vingtaine de jours, ce qui, a priori, ne représente pas un franc succès pour une application gratuite ayant déjà bénéficié d'une publicité dans plusieurs médias.

Réagir

Commentaires

stat  a écrit le 23/10/2012 à 9:19 :

Premier pas vers un observatoire du respect réel des lois. Le deuxième sera la publication des statistiques. Le troisième sera le test de l'honnêteté de ceux qui recueillent les données de base : ils pourraient prendre une photo de l'infraction par exemple.
Cette application ne fait que préfigurer la télésuveillance qui s'intalle partout. Il est rassurant de voir que les français n'aiment pas cela.

Carlier  a écrit le 23/10/2012 à 8:34 :

Vu le nombre d incivilites le manque de civisme des français , voilà une appli qui pourrait servir aux services publiques pour faire un vrai travail de fonds pour apprendre aux français qu ils ont aussi des devoirs et pas seulement des droits

Fra-75  a écrit le 23/10/2012 à 8:29 :

Appli plutôt rigolote, mais sans véritables intérêts. Aucune adresse est spécifiée, pas la peine dans faire tout un fromage!!

Indignez-vous !  a écrit le 23/10/2012 à 5:57 :

Délation = Dénonciation, généralement secrète, dictée par des motifs vils et méprisables et donc qui consiste à nuire !.
Dénonciation = Action de dénoncer à la justice une infraction dont on n'est pas lésé et donc un acte citoyen !
Tout le reste n'est que blablabla et fonds de commerces d'idéologues de gôooche à l'indignation sélective !

.

Délation = Acte qui consiste à nuire à quelqu'un !
Dénoncer la non application de la loi = Acte citoyen !

alex  a répondu le 23/10/2012 à 12:29:

En effet, les gens font souvent l'amalgame entre ces deux termes même si la frontière peut parfois être mince. Le tapage est-il victime de délation par un voisin qui aspire au calme ? Quant au Niqab, au delà du débat dont la principale victime est la laïcité ( article 2 de la Constitution française de 1958 ), cette application pourrait permettre de savoir si ce problème existe vraiment ou - encore pire - si l'on nous vend de la peur !

simple citoyen  a écrit le 23/10/2012 à 3:37 :

J'adore le mythe Apple: tout le monde il est beau etc... Et de penser aux applis qu'ils ont refusées parce que politiquement incorrectes... Toujours la même chose. A propos: encore un article qui parle d'Apple? Non...

clodef  a écrit le 22/10/2012 à 22:57 :

cette appli. devrait bien marcher en Suisse où la délation est "un acte civique" .Içi ,après la dénonciation des juifs ,les français se sont calmés! et comme dirait Brassens,dès qu'i s'agit de rosser les cognes ,tout le monde se réconcilie !

simple citoyen  a répondu le 23/10/2012 à 3:39:

Quand les lois sont votées par le peuple directement et qu'ils peuvent également directement se saisir de nouveaux textes, la loi est une expression beaucoup plus fidèle de sa volonté. Pas étonnant dès lors que ledit peuple veuille la voir appliquée.

tacata  a écrit le 22/10/2012 à 21:09 :

Ok mais si on peut aussi signaler un juif portant la kipa, sinon c'est pas laic cette differentiation de traitement

Greg  a répondu le 23/10/2012 à 3:16:

la loi interdit le voile intégrale pas la kipa , donc dénoncer une kipa n'a aucun intérêt...

nomane  a écrit le 22/10/2012 à 20:16 :

Rien que pour ça, je n'acheterai jamais Apple !

rafou87  a répondu le 22/10/2012 à 20:45:

ça n'a rien à voir avec apple ! lol, c'est un gars qui a fait cette application, c'est tout !

mais dans l'idée pourquoi pas

yvan  a écrit le 22/10/2012 à 20:01 :

En effet, ça vaut mieux que de dire du mal de ses cons de voisins... Délationnisme anglo-saxons, tout simplement. Article à jeter.