4G : Orange accélère pour couvrir 50% de la population en fin d’année

 |   |  415  mots
Stéphane Richard, le PDG, a annoncé que le réseau 4G d'Orange couvrirait la moitié de la population fin 2013.
Stéphane Richard, le PDG, a annoncé que le réseau 4G d'Orange couvrirait la moitié de la population fin 2013. (Crédits : DR)
Stéphane Richard, le PDG, a annoncé que l’opérateur allait encore accélérer le déploiement de son réseau à très haut débit mobile, quelques jours après la polémique lancée par l’UFC Que Choisir.

Rattraper Bouygues Telecom le plus vite possible. « Pour la 4G, on a décidé d'être les premiers, de mettre le paquet. On a plus que doublé nos investissements prévus en 2013 » a déclaré ce jeudi Stéphane Richard, le PDG d'Orange, après avoir annoncé que le réseau très haut débit mobile de l'opérateur couvrirait 50% de la population d'ici à la fin de l'année, davantage que les plus de 40% prévus jusqu'ici.

A fin septembre, Orange était à 32%, soit moitié moins que Bouygues Telecom qui couvre 63% de la population depuis le 1er octobre, grâce à l'autorisation obtenue de basculer une partie de ses antennes GSM en 4G (dans les fréquences 1800 Mhz). Le premier opérateur mobile français espère donc se rapprocher un peu du challenger qui bénéficie ainsi d'un avantage compétitif important et distancer le numéro deux, SFR, qui a annoncé une couverture à 35% puis à 40% à la fin de l'année.

L'objectif reste pour Orange d'atteindre 1 million de clients 4G à cette échéance. Il pourrait s'agir en grande partie d'abonnés existants ayant accepté de payer 1 euro de plus par mois pour accéder à la 4G (s'ils ont un smartphone compatible). 

Une enquête de terrain du régulateur avant l'été 2014

Même si ces déclarations et ces cartes de couverture ne sont pas certifiées par le gendarme des télécoms, l'Arcep, l'accélération est visible dans les dernières statistiques de l'Agence nationale des fréquences au 1er novembre.

Selon cet observatoire, Bouygues Telecom avait le plus d'antennes 4G en service soit 4.655, suivi d'Orange à 3.439 sites (35% de moins), loin devant SFR à seulement 718 sites (même en 800 Mhz, Orange en a plus du double), sans parler de Free Mobile qui demeure à 14 antennes 4G en service. Ceci dit, on demeure là aussi sur des « déclarations des opérateurs à l'ANFR » précise l'Agence.

Le PDG d'Orange n'a pas dit mot sur la mise en cause de l'UFC Que Choisir, qui a porté plainte contre l'opérateur et contre SFR pour « pratiques commerciales trompeuses », leur reprochant d'affirmer que leur réseau 4G couvrait Paris, alors que les mesures de terrain de l'UFC ont montré que 20% à 25% de la capitale ne l'était pas. En réaction à la polémique, l'Arcep a indiqué qu'elle allait procéder à sa propre enquête de terrain, d'abord en testant le protocole de mesures au premier trimestre 2014 puis en effectuant des relevés avant l'été, avec un prestataire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/11/2013 à 18:35 :
C'est bien 'BÔ' tout ça , mais pour le petit peuple ,nous payons 18€/mois pour une ligne 'fixe' france-télécom et 21€ +3 pour un minimum internet -orange ,ça fait cher pour pas grand chose ...
Oh ! pardon de vous importuner ' mes seigneurs' ...
Réponse de le 07/11/2013 à 19:08 :
Z'êtes pas obligé de rester chez des filous... En France, vous avez la chance d'avoir le choix...pas comme chez nous (Belgique)...
a écrit le 07/11/2013 à 18:14 :
Et de plus les fréquences 4G pertubent les fréquences de la TV TNT
Réponse de le 08/11/2013 à 0:13 :
Tant que cela ne pose pas de problème de santé publique...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :