La Tribune

Tendances 2014 : des "pétaoctets" de données à gérer !

Pour General Electric, nous entrons dans la grande aventure de « l'Internet industriel »./ Reuters
Pour General Electric, nous entrons dans la grande aventure de « l'Internet industriel »./ Reuters
Philippe Mabille  |   -  649  mots
La Tribune vous propose sa sélection des 14 tendances destinées à nous aider à innover encore plus en 2014. Aujourd'hui, dans le nouveau monde connecté, on veut pouvoir stocker de façon sécurisée. Le cloud data sera, avec l'explosion du nombre de données, la prochaine révolution de l'informatique. Avec des enjeux économiques colossaux.

Comme Monsieur Jourdain faisait de la prose, nous faisons du cloud sans le savoir. La révolution des smartphones nous a fait entrer dans un nouveau monde aux possibilités presque infinies. Le cloud computing, ou informatique dans les nuages, est un des ingrédients de cette révolution de l'ultramobilité. Il permet l'accès, via le réseau de communication mondial qu'apporte l'Internet généralisé (WiFi ou mobile 3G, 4G, 5G demain), à des ressources informatiques partagées et en libre service.

Plus besoin de stocker des fichiers ou des données chez soi dans son disque dur : tout est dans des data centers de plus en plus gigantesques (qui posent d'ailleurs de sérieux problèmes énergétiques). Déjà dominé par les géants de la nouvelle économie américaine (Apple, Google, Microsoft, Amazon, Facebook), le cloud va connaître en 2014 de nouvelles ruptures, avec l'entrée en scène en février d'IBM, qui a racheté en 2013 SoftLayer pour 2 milliards de dollars.

L'« Internet industriel » pour demain

Le cloud, General Electric en a fait un de ses axes stratégiques. Selon le groupe américain, nous entrons dans la grande aventure de « l'Internet industriel », qui va bouleverser la relation de l'homme à la machine. Et entraîner, par la magie de l'IOT (Internet of things) un univers de smart technologies.

« L'Internet industriel est le prolongement logique de la révolution industrielle et de la révolution Internet. Il les fait se rencontrer. La puissance du data et de l'analyse passe à présent au stade industriel et constitue le carburant de la croissance de l'économie mondiale », explique Marco Annunziata, économiste en chef de General Electric.

Pour Paul Hermelin, le patron de Cap Gemini, rencontré à la World Policy Conference début décembre à Monaco, 2014 sera l'année du Smac (Social, Mobility, Analytics, Cloud). La multiplication des solutions de cloud va entraîner une mutation considérable du monde des services avec, à la clé, des économies et un changement radical du comportement des clients et des consommateurs. Un des grands sujets pour le monde informatique sera de faire communiquer les différentes interfaces entre elles face à une surabondance d'offres cloud.

Cette possibilité de stocker dans les nuages permettra à vos données de vous suivre partout, quel que soit le lieu ou le support. À la maison, dans la voiture, chez des amis ou en vacances, nous aurons un libre accès à une bibliothèque de données potentiellement illimitée. L'explosion des données, qui se compteront en pétaoctets (10 puissance 15 octets) sera aussi une source inépuisable pour les « data scientists » et le big data, avec de lourds enjeux en termes de protection de la vie privée.

Mais le jeu en vaut peut-être la chandelle, par l'ampleur des services nouveaux proposés. Chacun pourra devenir un média, diffuser soi-même des spectacles, des événements sportifs et autres, l'université deviendra numérique, et la presse en ligne, si elle sait saisir l'opportunité, se réinventera. Pour le meilleur, comme pour le pire. 2014, année de la fin de la presse papier ? Espérons que non, mais Ross Dawson prédit que cela arrivera avant 2020 aux États-Unis. Ce n'est pas pour rien que Jeff Bezos a racheté le Washington Post, ou Xavier Niel Le Monde...

____

Lire aussi :

1>> LA LIBERTÉ DU NET MENACÉE ?

2>> GARE À L'E-COLÈRE DE L'E-CITOYEN !

3>> LA FIN DE LA PROPRIÉTÉ ?

4>> SUR-MESURE ET ME.COM

5>> TOUJOURS MIEUX, ET PLUS VITE

6>> ANTICIPER FACE À L'IMPRÉVISIBLE

7>> TOUT CONTRÔLER À DISTANCE

8>> ÉNERGIE : L'ÈRE DE LA SOBRIÉTÉ

9>> DES PÉTAOCTETS DE DONNÉES

10>> TRAVAILLER PLUS, OU MIEUX ?

11>> VIVRE LONGTEMPS EN BONNE SANTÉ

12>> L'ÉPOQUE DU ROBOTCÈNE

13>> VIVRE UNE VILLE CONNECTÉE

14>> DU TEMPS, POUR QUOI FAIRE ?

 

Réagir

Commentaires

Partage  a écrit le 03/01/2014 à 18:14 :

"Plus besoin de stocker des fichiers ou des données chez soi dans son disque dur"
-
C'est tellement plus intererant de partager ses données financieres, medicales, etc, avec le monde entier !

Photoscope  a écrit le 31/12/2013 à 12:55 :

"Plus besoin de stocker des fichiers ou des données chez soi dans son disque dur : tout est dans des data centers de plus en plus gigantesques (qui posent d'ailleurs de sérieux problèmes énergétiques). " : incroyable ! La 1ière idée qui me vient à l'esprit en lisant çà, c'est la panne d'électricité qui a retardé le dernier Super-Bowl d'une demi-heure. Rien que le rapprochement de ces 2 faits devraient faire frémir n'importe personne un peu sensée ... et bien non, rien, tout le monde fait semblant de ne rien voir, l'important, c'est que le business continue à croitre !!