La Tribune

Twitter s'apprête-t-il à se lancer dans le e-commerce ?

Le site de e-commerce Fancy.com aurait élaboré une maquette de proposition dénommée Twitter Commerce
Le site de e-commerce Fancy.com aurait élaboré une maquette de proposition dénommée Twitter Commerce
latribune.fr  |   -  405  mots
Le réseau social étudierait un moyen d'intégrer une fonction de vente en ligne à son fil d'actualité, selon des documents découverts par le site spécialisé Re/Code. L'intérêt porté par Twitter à la question du e-commerce n'est pas une nouveauté.

L'oiseau bleu en aura parcouru, du chemin, depuis ses premiers battements d'ailes en 2006! Si l'on en croit les captures d'écran dénichées par le blog d'informations Re/Code, Twitter serait en train d'étudier des scénarios pour se lancer dans le e-commerce.

A noter que ces informations sont à prendre avec beaucoup de prudence, car elles proviendraient d'une page web de Fancy.com - un site de e-commerce aux allures de Pinterest très populaire aux Etats-Unis - et n'ont été confirmées ni par ce dernier, ni par la plateforme de micro-blogging.

Les maquettes de Twitter Commerce

Les différentes maquettes ainsi dévoilées semblent être la proposition de Fancy.com pour intégrer une fonction d'achat en ligne au site de micro-blogging créé par Jack Dorsey.

Les tweets destinés à la vente apparaîtraient dans le fil d'actualité des utilisateurs, affublés de la mention "Twitter Commerce". En cliquant sur le tweet, la photo du produit s'agrandirait et serait accompagnée d'une description détaillée comprenant son prix. L'utilisateur n'aurait plus qu'à cliquer sur "Acheter avec Fancy". S'en suivrait alors un processus de paiement, au cours duquel il faudrait enregistrer données bancaires et adresse. Une fois l'achat validé, les magasins partenaires s'occuperaient de gérer la commande, et il serait possible de suivre l'évolution de la livraison.

Le e-commerce, une question récurrente chez Twitter

S'il ne s'agit là que d'une maquette, dont on ne sait si elle aboutira un jour, ce n'est pas la première fois qu'on entend parler d'une possible offre de e-commerce chez Twitter. L'hypothèse a notamment été soulevée à l'occasion de l'entrée en bourse de la plateforme en novembre 2013. Plusieurs analystes l'avaient évoquée comme l'une des solutions pour que Twitter a génère des revenus. 

En outre, peu de temps après l'opération, le site de micro-blogging a embauché Nathan Hubbard l'ex PDG de Ticketmaster, un site de vente en ligne de billets de spectacle, comme directeur commercial. Ce dernier avait alors confié à Bloomberg vouloir travailler "en partenariat" avec les détaillants pour les aider à "utiliser Twitter de façon plus efficace pour vendre leurs produits".

Par ailleurs, en octobre 2013, la firme a mis sur pied un partenariat avec Starbucks Coffee. Le programme Tweet A Coffee permet d'offrir à un ami, via le réseau social, une carte-cadeau d'une valeur de 5 dollars chez le géant du café.

Réagir