2048, l’odyssée du nouveau jeu mobile qui met la tête au carré

 |   |  643  mots
Une semaine après le lancement du jeu, près de 521 années ont été passées dessus.
Une semaine après le lancement du jeu, près de 521 années ont été passées dessus. (Crédits : La Tribune)
Fondé sur un concept simple, "2048" a attiré plus de 7 millions de joueurs depuis sa mise en ligne le 9 mars. Malgré les seulement 1% de victoires, nombreux sont ceux à vouloir atteindre la case ultime.

Depuis l'avènement de Candy Crush, nombreux ont été les candidats pour succéder au titre de "jeu qui rend le plus accro". "2048" est de ceux là. Le jeu consiste à faire s'entrechoquer au sein d'un carré de 16 cases, des multiples de 2 afin qu'ils s'additionnent (2 avec un 2, 4 avec un 4,...) jusqu'à atteindre le nombre 2048.

Le principe est simple en apparence et n'a demandé à son créateur, Gabriele Cirulli, qu'un week-end de travail, comme il l'expliquait dans une interview publiée samedi sur le site de développeur BrainJar.

Il faut toutefois savoir que seules 1% des 75 millions de parties jouées ont été gagnées. Le jeune développeur Italien âgé de 20 ans a même récemment reconnu n'en avoir remporté aucune.

Plus de 7 millions de joueurs

Malgré ce faible taux de victoire, nombreux sont ceux à passer leur temps libre dessus. Sorti le 9 mars, "2048" connaît rapidement le succès. À peine trois jours après, Gabriele Cirulli déclare dans un tweet que 28.000 personnes sont en train d'y jouer, ajoutant avec humour que "le nombre d'heures de travail passé à jouer à ce jeu ne sera jamais rendu à l'humanité".

Et une semaine après le lancement, Gabriele annonce même (à la louche en partie) que ce sont 521 années qui ont été «perdues» sur son jeu.

Le développeur web de 20 ans, originaire du Frioul, en Italie, clame désormais plus de 7,2 millions de joueurs.

Absence d'application mobile pour "raisons éthiques"

Un succès important, d'autant plus que le jeu n'est disponible que sur le Net ou sur la version mobile du site. De nombreuses applications s'en inspirant ont toutefois fait leur apparition sur Google Play ou iTunes. Et pour cause, Gabriele Cirulli a affirmé que son jeu ne sortirait jamais en tant qu'application native (développée spécialement pour les systèmes d'exploitation mobiles).

Le fait qu'il soit largement inspiré des jeux mobiles payants Threes et 1024 (et du jeu gratuit homonyme 2048) y est pour quelque chose.

"Pour des raisons éthiques, je m'interdis de gagner de l'argent avec mon jeu, simplement parce que je n'en ai pas vraiment inventé le concept et aussi en raison de la nature open source et parce que "2048" n'a pas de copyright", reconnaissait récemment le jeune Italien dans une interview par courriel avec l'AFP.

Une envie constante de recommencer

Finalement, ce qui fait la réussite de ce jeu, c'est qu'une défaite n'est due qu'au joueur derrière l'écran. Les éléments aléatoires sont réduits au maximum : le positionnement des nouveaux carrés et leur valeur (comprise entre 2 et 4).

Comme le créateur du jeu à succès Flappy Bird (avant qu'il ne soit retiré des app stores et remplacé par une légion de clones), Gabriele Cirulli explique la réussite de son jeu par la volonté de réaliser un meilleur score :

"La défaite ne te fait pas passer l'envie de jouer, au contraire l'écran "Game Over" t'incite encore plus à retenter ta chance."

Le jeu ne s'arrêtant que lorsque la partie est bloquée, il est possible d'obtenir des cases avec une valeur bien supérieure à 2048. Pour les plus courageux, un matheux a calculé sur le site Reddit qu'il est possible d'obtenir (avec beaucoup de chance) une case d'une valeur de 217 soit 131.972. En prenant une seconde pour réaliser chaque mouvement, il faudrait passer 35,5 heures sur le jeu. Un travail à temps plein, somme toute.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/04/2014 à 9:24 :
Aprés ce sucés fulgurant, une forte déconvenue est a prévoir.
Certes ce jeu est simple comme bonjour donc accessible à tres grand nombre. En revanche avec -1% de réussite les utilisateurs vont se décourager. Ce jeu ne permet pas de progression intermédiaire, mais juste d'atteindre un objectif unique sur la base d'un fonctionnement aléatoire.
Moi après 15 jours de jeux, j’arrête d'y jouer.
a écrit le 01/04/2014 à 5:12 :
Autrement il y a le jeux2048.fr ou il y a des lots à gagner
a écrit le 27/03/2014 à 15:19 :
Autant pour moi, après relecture il apparait que j'avais sauté un paragraphe. Esperons juste que ça fera plus de plus que d'ombre au créateur originel.
a écrit le 27/03/2014 à 15:16 :
Hum, facile de dire qu'il n'a fallu qu'un week-end de travail quand il s'agit d'un clone de Threes :|

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :