« Pourquoi je vends Virgin Mobile à Numericable » (Roux de Bézieux)

 |   |  538  mots
Le fondateur de l’opérateur mobile, en passe d’être racheté par Numericable pour 325 millions d’euros, invoque le manque de taille critique, dans un marché bousculé par Free, et la nécessité de réinvestir massivement. Avec la vingtaine de millions d’euros qu'il va empocher, Geoffroy Roux de Bézieux envisage de racheter ou créer une autre entreprise, mais pas dans les télécoms.

« J'ai créé l'entreprise il y a dix ans, j'ai pensé que c'était le moment de passer la main à un acteur plus puissant » explique Geoffroy Roux de Bézieux, le président et fondateur de Virgin Mobile. L'entrepreneur, également vice-président du Medef, a en effet annoncé le 16 mai l'entrée en négociations exclusives avec Numericable - sur le point d'avaler aussi SFR - en vue de la cession de l'opérateur mobile virtuel, pour 325 millions d'euros. Interrogé sur BFM Business ce mardi, le dirigeant d'Omea Telecom, maison-mère de Virgin Mobile, a justifié cette vente par le manque de taille critique:

« Dans une industrie de coûts fixes, la taille compte. Or la taille que nous avions ne nous permettait pas de nous développer sans réinvestir massivement. » a expliqué Geoffroy Roux de Bézieux.

Il estime qu'il aurait fallu que Virgin Mobile «  à la fois rachète d'autres MVNO, peut-être postule à une licence, et que la politique pro-concurrentielle soit dans l'air du temps et ce n'est plus le cas. » Pour autant, il assure que le rachat de Virgin par Numericable ne sera pas la fin de la concurrence : « c'est un retour de balancier. C'est la vieille loi du capitalisme quand il y a trop de concurrence, les prix baissent, les marges se contractent, il y a concentration. »

 Une nouvelle aventure entrepreneuriale, mais pas dans les télécoms

« Les actionnaires, dont je fais partie, ont décidé de mettre la société en vente. Le prix était correct et c'était le meilleur moyen de pérenniser l'entreprise et ses salariés » justifie-t-il. L'opérateur, qui compte 1,7 million de clients et emploie environ 200 personnes, a réalisé un chiffre d'affaires de 468 millions d'euros. Virgin Mobile est détenu par le groupe Virgin de Richard Branson (46%), par le groupe britannique Carphone Warehouse (46% également) et par son management (8%), principalement Geoffroy Roux de Bézieux, qui devrait empocher environ 25 millions d'euros. Que compte-t-il faire de cette coquette somme ?

« Des fiscalistes me conseillent de partir tout de suite. Moi je reste en France, j'aime ce pays. Je compte soit racheter une entreprise pour la développer, soit créer une autre entreprise. Mais pas dans les télécoms : une clause du contrat m'interdit de travailler dans les télécoms pendant deux ans » a confié le fondateur de Virgin Mobile.

La concentration, pas seulement due à un « effet Free »

Geoffroy Roux de Bézieux ne considère pas que Free soit responsable de cette concentration du marché français du mobile, même s'il observe qu'il avait prédit, à l'arrivée de Free, que « cela se terminerait par des rapprochements. »

« Ce n'est pas seulement l'effet Free, cela se passe partout en Europe. Il y a un autre effet important: les consommateurs n'achètent plus comme avant. Tous les réseaux de boutiques, construits dans les années 2000, n'ont plus la même pertinence aujourd'hui. Avec Internet, les consommateurs ont compris comment cela fonctionne. On a désormais un smart consommateur » relève Geoffroy Roux de Bézieux. 

D'ailleurs, il est convaincu que les prix ne remonteront pas, car les consommateurs « sont désormais habitués à payer 2 euros pour 2 heures. »

> Revoir l'interview de Geoffroy Roux de Bézieux

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/06/2014 à 8:36 :
Le titre aurait pu être: "Pourquoi je me contente d'une plus-value de 600%".
Parce que d'avis de salarié qui a des oreilles, la motivation est "financière". Pour les actionnaires j'entends.
Pour les salariés, en l'état pas d'engagement sur le maintien de l'emploi; pas de prime de transfert, absolument rien !
Et quand on sait qu'une des caractéristiques de ce mvno est d'etre "full" cad multi-opérateurs, mais que numericable achete sfr, il s'agit bien d'une opration qui tient en un mot: plus-value.
a écrit le 11/06/2014 à 11:43 :
Je me suis trompé d'article auquel je répondais c'était sur les milliers de millionnaires et non à Roux bézieux qui n'a rien avoir, vous demande de supprimer mon commentaire précédent d'y a une minute précédente .
a écrit le 11/06/2014 à 11:40 :
Ils se sont servis pendant la crise et ils sont nombreux nous dit-on ! l'argent n'est jamais perdu . Une crise rapporte autant qu'une grande guerre .
a écrit le 11/06/2014 à 11:15 :
amusant .. critiquer la concurrence quand meme , si il n'y a pas de concurrence cela s'appelle un monopole ou une rente .. publique ou privée mais c'est pareil au meme , non vendre son entreprise afin de ne pas ce soucier de la faire grandir était le meilleur choix vu le nombre restreint d'acteurs majeurs en france .. la logique est la meme dans la TV TNT ou toutes les petites chaines qui faisaient de l'ombre aux grandes implantées se sont fait dévorer par ces dernières .. rien a voir avec la concurrence , non c'est le monopole le danger du capitalisme quand on concentre tous les acteurs du marché
a écrit le 11/06/2014 à 11:04 :
Jusqu'où ira l'appétit de Numéricable ? à part les "grands", reste-t-il encore des indépendants en France ?
Réponse de le 12/06/2014 à 10:43 :
Juste derrière virgin Mobile, il y a l'opérateur Euro Information Telecom (propriété du groupe crédit mutuel - CIC), qui regroupe les marques NRJ Mobile, Crédit Mutuel Mobile, CIC Mobile et Auchan Telecom. Il reste encore un peu de concurrence en France, aux pouvoirs publics de faire le nécessaire pour ne pas la tuer. Si demain il n'y avait que 3 opérateurs et plus aucun MVNO, les prix remonteraient en flèche (Cf. la Freebox qui est passée de 29.99€ à 38€).
a écrit le 11/06/2014 à 9:53 :
Quand on détient 8%, on ne dit pas JE vends Virgin Mobile, mais je vends ma participation dans Virgin Mobile!! Surtout avec deux actionnaires à 46%!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :