Quand Xavier Niel (Free) veut inventer « un autre capitalisme »

 |   |  926  mots
« Je ne crois pas en l’héritage, c’est le contraire d’un bon mode de distribution » estime Xavier Niel.
« Je ne crois pas en l’héritage, c’est le contraire d’un bon mode de distribution » estime Xavier Niel. (Crédits : Reuters)
Dixième fortune de France, le fondateur et premier actionnaire de Free, qui se déclare opposé à l’héritage, défend une vision atypique du business.

Alors qu'il prépare un nouvel assaut sur l'opérateur américain T-Mobile pour une quinzaine de milliards de dollars, Xavier Niel, le fondateur et premier actionnaire de Free, pense-t-il avoir la recette miracle pour secouer le marché américain, le plus important au monde en valeur ? Le quadra à la tête de la dixième fortune de France (5,4 milliards d'euros du fait de ses 55% du capital d'Iliad, la maison-mère de Free) a défendu sa vision, atypique, de l'entreprise, dans une interview diffusée dans le cadre de l'émission Vox Pop sur Arte.

« Il existe un certain nombre de monopoles ou d'ententes dans différents secteurs et on peut essayer de les péter ou d'inventer un modèle de capitalisme qui soit différent, dans lequel l'entrepreneur s'enrichit, l'entreprise aussi, le consommateur lui-même fait des économies et les trois sont gagnants », a plaidé Xavier Niel, s'opposant à « un capitalisme pur où l'on cherche à enrichir au maximum l'entreprise qui à long terme sera tuée par un nouvel acteur n'ayant pas ce modèle-là. »

Casser les monopoles et ses propres marges!

Ce capitalisme différent, « c'est notre modèle dans toutes les régions où nous sommes présents : être rentable et rendre aux consommateurs » des gains de pouvoir d'achat. Free n'est pour l'instant présent qu'en France mais Xavier Niel a investi à titre personnel dans un opérateur en Israël (Golan Telecom, quasi copier-coller de Free Mobile) et à Monaco. Or l'entrepreneur, qui répète qu'il n'a « qu'un seul métier dans la vie, c'est Free, le reste ce sont des activités connexes », à savoir ses participations dans la presse (Le Monde, le Nouvel Obs) ou son école gratuite de programmation informatique 42, veut effectivement aller casser le quasi duopole existant dans le mobile aux Etats-Unis (AT&T et Verizon contrôlant les deux tiers du marché), « un paysage concurrentiel beaucoup moins agressif sur les prix que ce à quoi nous sommes habitués en France », avait-il souligné dans une interview au Wall Street Journal le mois dernier, assurant qu'il pouvait faire « beaucoup plus » que ce que le patron de T-Mobile USA a initié pour animer le marché.

Xavier Niel illustre aussi son propos avec l'exemple du « roaming » (les frais d'itinérance facturés quand on utilise son téléphone à l'étranger) : il a préféré anticiper la réglementation européenne et inclure des destinations.

« Qui est assez fou pour aller casser ses marges aujourd'hui alors qu'il pourrait ne les casser que dans 20 mois ? Nous ! Et ça entraîne tout le monde dans ce sens-là et c'est bon pour le consommateur. C'est bon pour nous aussi car ça fait du marketing ! » relève le vice-président du conseil d'Iliad.


Rentable même à 2 euros

Celui qui traitait les clients de ses concurrents de « pigeons » n'a pas perdu son goût de la provoc' : lorsqu'on lui demande « comment fait-il ? » pour gagner de l'argent avec des prix tellement bas, il répond :

« Il faut tenter de réfléchir autrement et de vivre avec des marges différentes, comme un métier grand public. Accepterait-on que Carrefour ou une autre marque de grande distribution ait un niveau énorme de marge ? Non. Si on les compare avec les niveaux de marge de Carrefour, les opérateurs ont des marges 6 à 8 fois plus élevées ! »

Sa structure de coûts est beaucoup plus légère, peu d'externalisation, la majorité des effectifs consacrée au service clients, pas de larges équipes marketing. Du coup, Free est lui-même un des opérateurs télécoms les plus rentables d'Europe, dans le fixe en particulier. Xavier Niel se flatte d'avoir une marge moyenne entre « 30% et 35% » en Ebitda (excédent brut d'exploitation), y compris sur son forfait à 2 euros. Ce forfait low-cost est rentable car les abonnés qui ont droit à deux heures d'appel et SMS illimités se font appeler par leurs contacts qui peuvent être abonnés à d'autres opérateurs, lesquels doivent payer à Free la « terminaison d'appel » (un tarif de gros réglementé). C'est en fait un produit d'appel qui lui permet de recruter massivement des abonnés qu'il essaie ensuite de migrer vers son forfait à plus forte valeur ajoutée à 19,99 euros.

Contre l'héritage et le gagner plus

Celui que ses fans aiment appeler le « Robin des bois des télécoms » - mais qui aurait « acheté le château de Sherwood à la fin de l'histoire » persifle un concurrent - critique la taxe à 75% sur les rémunérations de plus de 1 million d'euros qu'en réalité « personne ne paie : c'est une loi marketing exécrable. » Toutefois, lui qui a déjà présenté la France comme « un paradis fiscal » a enfoncé le clou :

« Le coût du travail est plus cher en France mais prenons l'exemple d'un ingénieur sortant de 42 : en France, il touchera 45 à 50.000 euros bruts par an, aux Etats-Unis 110.000 dollars avec des charges moins élevées ; au total, il coûtera moins cher en France. Les charges sociales ne sont qu'une partie de l'équation. »


Cette vision d'un autre capitalisme se traduit aussi dans une conviction, à la Bill Gates, le fondateur de Microsoft à l'origine de l'initiative The Pledge incitant les milliardaires à léguer au moins 50% de leur fortune personnelle à des organismes caritatifs.

« Je ne crois pas en l'héritage. J'ai assez d'argent pour vivre comme j'en ai envie, je n'ai rien à transmettre. L'héritage est le contraire d'un bon mode de distribution, il donne une légitimité à ceux qui cherchent à gagner toujours plus » a lancé le multimilliardaire français.

_______

>>> INTERVIEW INTEGRALE

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/09/2014 à 11:41 :
Moi je dis Niel Président et tout ira mieux
a écrit le 24/09/2014 à 10:10 :
L'heritage est l'une des plus grandes cause des inégalités sociales.
il faudrait réguler cela, mettre un plafond maximum par enfant
Pour les parents, il est normal de gardez un peu d'argent pour la sécurite de leur enfant.
Mais quand la somme devient trop importante, alors l'enfant quelque soit son niveau scolaire ou ces capacités intelectuels ou physique aura une fortune tout cru sans méme l'avoir mérité.
Ce qui est anormal
Réponse de le 28/09/2014 à 7:00 :
Bravo pour cette mise au point.
Réponse de le 28/09/2014 à 8:42 :
Tout à fait d' accord; voilà une des principales causes de déséquilibre et d' injustice
en France !
a écrit le 23/09/2014 à 18:00 :
Un "pisseur de code" sortant d'une école non reconnue à 45K€ en France ? C'est où qu'on signe, vite !
a écrit le 23/09/2014 à 16:53 :
C'est l'éternel question, "il n'y a pas assez pour moi ou il y a assez pour tout le monde ?"
a écrit le 23/09/2014 à 16:51 :
Il est contre l'héritage et contre les impots redistributif.... Le tout acclamé par ses fan boys qui ne voit là aucune contradiction. Le seul patron français qui fait de l'optimisation fiscale, et arrive a se faire passer pour un robin des bois. Ce modele arrivera til a le transmettre?!
a écrit le 23/09/2014 à 16:41 :
Un peu facile d'être contre l'héritage, quand de bons conseillers vous ont dit comment transmettre au mieux....mais c'est vrai que quelqu'un qui meurt riche est quelqu'un qui a échoué dans sa vie...
a écrit le 23/09/2014 à 16:26 :
2€ pour de la merde, c'est vrai que ce n'est pas être un pigeon.

Il vaut mieux en payer 5 pour un truc qui fonctionne vraiment, non ?
Réponse de le 24/09/2014 à 15:39 :
Pardon, mais ce forfait "de merde" fonctionne, je l'utilise depuis maintenant deux ans et je n'ai jamais eu à me plaindre.
Réponse de le 24/09/2014 à 17:18 :
@Clotaire : De même et son forfait à 5€ n'aurait jamais existé sans Free. Bref.
Réponse de le 25/09/2014 à 11:36 :
chez moi ça marche très bien, pas de soucis.
Réponse de le 26/09/2014 à 17:15 :
Idem, jamais eu de souci et +1 pour Visiteur231
Grâce a Free, et c'est indéniable, le prix des forfaits, tout opérateur confondu, a fondu comme neige au soleil.
Merci Free
Réponse de le 01/10/2014 à 15:47 :
Idem pour moi, en plus comme j'ai la free box, ça me cout 0€ !!!
a écrit le 23/09/2014 à 15:49 :
Si Xavier Niel ne veut pas laisser d'héritage ou ne sais pas quoi en faire moi je veux bien !! hihihi
a écrit le 23/09/2014 à 15:32 :
Rappelez moi qui est la femme de Xavier Niel... A oui l'héritière de la plus grosse fortune de France
Réponse de le 25/09/2014 à 9:26 :
Complètement juste, et n'oublions pas que Bernard Arnault voulait devenir citoyen Belge pour créer une foundation en Belgique et ainsi transmettre tout son patrimoine à ses enfants et ainsi économiser des frais de successions.
a écrit le 23/09/2014 à 14:24 :
Cet homme doit sa fortune à la quatrième licence en téléphonie qu'il a obtenue par relations. Ensuite il a cassé les prix et viré Bouygues. On va retourner à trois opérateurs. Il va remonter les prix pour reconstituer les marges. Il a déclaré aussi que la France est un paradis fiscal. Il veut déshériter ses enfants s'il en a? C'est son problème.
Réponse de le 23/09/2014 à 14:37 :
@Polo. Niel doit sa fortune a Free, qui a offert le premier internet sur le fixe a un prix nettement inferieur aux autres. Si vous ne payez plus un abonnement mensuel + x € la minute sur internet, c est a free que vous le devez.
Voyagez un peu et vous verrez qu internet est bien moins cher en frace qu ailleurs.
Pour finir, Free perd encore del argent sur la telephonie mobile (normal car ils ont de lourd investissements)
Réponse de le 24/09/2014 à 13:07 :
"Voyagez un peu et vous verrez qu internet est bien moins cher en frace qu ailleurs." Euh tu n'est jamais allé en Corée du sud toi non ?
a écrit le 23/09/2014 à 13:40 :
le problème n'est pas la marge, mais plutôt comment celle ci est redistribuer entre le travail, l'investissement et le capital

Il y a 40 ans c'était plus ou moins 33% / 33% / 33%

aujourd'hui on est a 10% / 10% et 80% pour le capital.

Le capital étant détenu par une pogné de personne, il ne faut pas s'étonner que le reste de la population n'a plus aucun pouvoir d'achat et qu'on est entrain de rendre insolvable le consommateur. ce système se tire une balle dans le pied tout seul.
Réponse de le 23/09/2014 à 14:29 :
Qu'attendez-vous pour vous enrichir? Achetez des actions en bourse. Ensuite gavez vous sur le dos des travailleurs. Bizarre, en France où on fustige le capital et ses profits, on a la trouille d'investir en bourse. Serait-ce par "moralité" ou par peur d'y laisser sa chemise? Faudrait savoir!!!!! Le capital rapporte ou pas?
Réponse de le 28/09/2014 à 8:45 :
On veut des sous - un capital de base - pour " s' enrichir " ...
a écrit le 23/09/2014 à 12:11 :
Xavier Niel entrepreneur Français, propose de buter le capitalisme de connivence, appellation édulcorée de la corruption qui caractérise notre pays pour proposer un capitalisme de concurrence saine ou les entreprises gagnent de l'argent en rendant leurs client eux même gagnant, et ça, en définitive ça s'appelle le libéralisme. Mais il ne peut utiliser ce terme car nos élites formatent depuis de nombreuses décennies le peuple contre ce mot "libéralisme" qui en France décrit .... (devinez ..?) le capitalisme de connivence.... cette maladie si caractéristique des pays socialistes étatistes dirigistes bourrés de règlementations et charges / taxes diverses et variées servant le plus souvent à financer / protéger des corporatismes qui vous font des leçons de solidarité & chantage à l’emploi.
Réponse de le 23/09/2014 à 14:03 :
Si ce M. Niel est libéral, pourquoi a t-il soutenu Hollande ? On peut se poser la question... Je ne dis pas pour autant qu'il aurait du soutenir Sarkozy, mais il y avait d'autres candidats au 1er tour me semble t-il !
a écrit le 23/09/2014 à 11:34 :
Etre contre l'héritage c'est être contre la possibilité de s'élever ou de permettre à ses enfants de le faire.
Il est aisé de dire cela quand on a des revenus qui permettent tout...
Tout le monde ne peut pas créer une entreprise que fait fortune. Certains n'ont que l'épargne sur plusieurs génération pour monter les échelons.
Réponse de le 23/09/2014 à 13:19 :
en gros la rente.. les rentiers... c' est çà qui tue le monde, l' économie.. c' est le pourquoi en 1789...
Réponse de le 23/09/2014 à 14:39 :
L heritage, ca permet a des Lagardere de planter leur boite qu ils ont recu de papa. Et si vous detaxez les heritages, comme il faut bien prendre l argent a queque part, il faut donc taxer le travail. En france, vous heritez de 300 000 € vous ne payez rien. vous travaillez et gagnez 300 000 €, on vous en prend la moitie au moins (voire plus si on ajoute les cotisations sociales)
a écrit le 23/09/2014 à 11:27 :
J'aime assez quand l'autodidacte réussit alors que les héritiers et l'élite sortie des grandes écoles font tout pour le démolir plus habitués à "réussir" en fréquentant les anti-chambres du pouvoir qu'a innover.
a écrit le 23/09/2014 à 10:58 :
Vieille lune que l'héritage qui favorise que celles et ceux qui ont hérité et accumulé toujours plus dans quel esprit? favorisons l'héritage indexé au nombre d'emploi créé. Pour les autres un logement par héritier point barre.
a écrit le 23/09/2014 à 10:51 :
Ceux qui sont contre l'héritage ne comprennent pas la nature humaine. Lêtre humain est la seule espèce douée de raison, où l'acquis est plus important que l'inné. Sans héritage (matériel ou immatériel) l'espèce humaine aurait disparu de la planète Terre, ou serait resté à l'age de pierre. Voilà ce que prommette à l'humanité ceux qui sont "contre" l'héritage ...
Réponse de le 23/09/2014 à 14:43 :
On parle la d heritage financier, pas culturel. Si vous heritez d une maison ou de l entreprise de papa, ca ne vous rend pas plus intelligent ou plus competant. Par contre avoir lu des livres ou etre alle a l ecole si !
L heritage c est la negation de la notion de merite. Vous etes riche car papa etait riche car pepe etait riche (comme on heritait d un titre de noblesse). Si vous etes mal né, vous ne pourrez pas vous elever socialement car c est vous qui va eter matraque d impot (car il en faut bien un qui paie)

Pire le capitalisme d heritier, c est un capitalisme de rente: pas de risque afin de limiter les pertes. Tout ce qui nous fait crever en ce moment
a écrit le 23/09/2014 à 10:31 :
« Le coût du travail est plus cher en France mais prenons l'exemple d'un ingénieur sortant de 42 : en France, il touchera 45 à 50.000 euros bruts par an, aux Etats-Unis 110.000 dollars avec des charges moins élevées ; au total, il coûtera moins cher en France. Les charges sociales ne sont qu'une partie de l'équation. »

Normal le développeur et non pas l'ingénieur est considéré comme un ouvrier des temps modernes corvéables à merci, à pisser du code chez le client, facturé au plus bas.
De plus 45ke à 50ke à la sortie de l'école faut arrêter de rêver , voilà ce qu'on vend aux jeunes...
Réponse de le 23/09/2014 à 12:01 :
42 ne "produit" pas des ingénieurs. Sauf a en usurper le titre... Même combat que l'Epita... C'est du PQ maison... Sans que cela n’enlève rien pour autant a la valeur des gars qui en sortent...
Réponse de le 23/09/2014 à 14:47 :
Je pense que niel ne pensait pas qu aux eleves de son ecole. Un inge en france, c est souvent vendu a la journee par une SSII (dite marchand de viande dans le metier) et en effet c est pas tres bien paye (je dirait 35-40 au mieux).
Si Niel paie ses inges 45-50, il est genereux. Surtout si on considere qu ils seront mieux traite qu en SSII
a écrit le 23/09/2014 à 10:26 :
Tout le contraire de la plupart de nos dirigeants et helas de la majorite de la population : L heritage c est sacré. C est pas pour rien que Sarkozy a detaxe la majeure partie des heritages et que Flanby n est jamais revenu la dessus. Si on sait qu en plus l heritier moyen a plus de 60 ans, on se dit que taxer les jeunes (car il faut bien que quelqu un paie a la fin) afin de preserver les heritages c est vraiment un boulet pour l economie

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :