Orange signe avec Tesla pour accélérer dans la voiture connectée

 |   |  541  mots
Stéphane Richard, le PDG d'Orange, est fan de la Tesla Model S, « un bijou de technologie. »
Stéphane Richard, le PDG d'Orange, est fan de la Tesla Model S, « un bijou de technologie. » (Crédits : DR)
L’opérateur va équiper de puces 4G les berlines électriques du constructeur américain. Un partenariat surtout symbolique et moins rentable que celui conclu avec Renault notamment.

C'est un joli coup en termes d'image pour Orange, a fortiori à la veille de l'ouverture officielle du Mondial de l'Auto. L'opérateur a annoncé ce jeudi qu'il avait été retenu par l'américain Tesla Motors pour connecter sa voiture électrique haut de gamme en France. La Tesla Model S, «la star des berlines électriques » comme le résume Orange, est la coqueluche des riches californiens et plus généralement des passionnés d'auto et d'innovation, avec son très grand écran tactile vertical de 17 pouces. A l'issue d'un appel d'offres, Orange a été choisi pour équiper sur le marché français tous les Model S de cartes SIM 4G et fournir des services machine-to-machine (« M2M », communications entre machines): divers services de navigation, l'accès à des radios Internet et de nombreuses fonctions activables à distance depuis son smartphone (localisation en temps réel, état de la charge, verrouillage des portes, contrôle de la climatisation, etc). Dommage, il n'y avait pas de Tesla sur scène ni dans l'espace de démonstration du palais de Chaillot où l'opérateur a tenu ce matin son show « hello. »

« Tesla est une très belle référence. Je n'en possède pas mais je l'ai essayée en Californie, c'est un bijou de technologie ! » a confié Stéphane Richard en aparté à l'issue de sa présentation. « C'est stimulant de travailler avec des gens aussi innovants, ils nous ont appris beaucoup de choses sur la voiture connectée. »


7 Gigas d'Internet mobile inclus par mois

Afin de fournir la connectivité dans ses véhicules, comprise dans le prix, Tesla s'est associé à AT&T aux Etats-Unis et à Telefonica en Espagne, privilégiant généralement le premier opérateur du pays. « C'est le premier contrat M2M où l'on nous demande autant de "data": 7 Go de données par mois, car cela inclut toutes les données de supervision du véhicule, le guidage GPS, les webradios, etc. » indique un des dirigeants de l'opérateur. Le constructeur fondé par Elon Musk - également à l'origine du lanceur de satellites SpaceX - a écoulé à ce jour en France un peu plus d'une centaine d'exemplaires de sa berline à 80.000 euros et a commencé à déployer cinq bornes de rechargement des batteries dans l'Hexagone. « C'est l'avenir, c'est important pour l'image d'Orange, mais c'est plus symbolique » relève ce membre du comité exécutif, qui reconnaît que « nous ne réalisons pas une grosse marge et ce n'est pas un très grand contrat, par rapport à celui signé avec Renault, dont nous équipons tous les véhicules, puisque il sera obligatoire d'embarquer une carte SIM à partir de 2015 en Europe. »

Stéphane Richard a d'ailleurs fait valoir que « Tesla entre dans le cercle des constructeurs qui ont choisi Orange comme Renault, Smart ou PSA. » L'opérateur a aussi annoncé qu'il était en train de développer une application pour smartphone, Orange Drive, proposant « du guidage préventif et contextuel, un accès aux radios numériques du monde entier. » aux automobilistes, quel que soit leur modèle de véhicule. La bataille s'annonce rude face à une multitude de startups et les géants du Web comme Google qui veulent eux aussi leur part du gâteau de la voiture connectée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2014 à 13:32 :
Essai
a écrit le 03/10/2014 à 15:01 :
La voiture électrique, notamment la Tesla, est (peut-être) la réponse à un vrai problème. La voiture connectée (notamment la Tesla), est une ÂNERIE MONUMENTALE, surtout au niveau de la sécurité. Quand on voit comment les voleurs se sont "appropriés" les ordinateurs embarqués depuis une dizaine d'année, on peut sans peine imaginer que d'ici quelques temps ils n'auront aucune peine à les ouvrir à distance avec leur smartphone (sans compter les malveillants qui téléchargeront un système vérolé avec lequel il prendront le contrôle de la voiture à distance. Bonjour l'avenir du terrorisme !). Mais bon, tout le monde s'en fout, c'est la crise, l'essentiel est de faire repartir la croissance à tout prix, quitte à sortir n'importe quelle connerie ....
Réponse de le 04/10/2014 à 11:59 :
A part la première de vos lignes, ce que vous dites dans les 6 derniers mots s'applique à l'ensemble de ce que vous avez écrit.
Réponse de le 21/12/2014 à 16:02 :
Eh !! Le répète surtout pas mais les avions sont connectes !!! Ainsi qu a peut près tous les sites industriels toutes les entreprises et bien sur les Pc et téléphones du monde entier .... Mais chuuuttttt les terroristes pourraient nous entendre
a écrit le 03/10/2014 à 12:39 :
L'opérateur est Téléphonica ES : quand on tape google sans suffixe dans le navigateur embarqué dans la voiture, c'est la page espagnol qui s'affiche ;)
a écrit le 03/10/2014 à 11:07 :
Eeet... avec autant de gadgets, tu as le temps de conduire, toi..?? Déjà que le menu de ma renault me gonfle quand je roule...
a écrit le 03/10/2014 à 7:28 :
Bonjour. Toute petite précision : Tesla a ouvert hier son 12ème supercharger en France. Possesseur d'une Model S depuis avril, je me demande du coup quel est l'opérateur actuellement utilisé pour la connexion 3G. Bonne journée
Réponse de le 03/10/2014 à 12:13 :
@Elroll, l'opérateur actuel est Telefonia ES pour toute l'Europe. On est donc en roaming permanent avec nos Model S en France...
Réponse de le 04/10/2014 à 12:50 :
Bonjour,
Il y a actuellement 71 superchargeurs en Europe, bientôt 90, environ 140 fin hiver 2015 et près de 200 fin 2015.
Effectivement 12 actuellement pour le France, 15 prochainement, environ 25 fin hivers 2015 et une trentaine fin 2015
Fin 2015 il sera très facile de traverser l’Europe dans tous les sens, de Lisbone à Istambul et Tromsø (Norvège) au détroit de Gibraltar. Cet été, j’ai croisé un Norvégien venu recharger à la succursale Tesla d’Aix en Provence, j’y faisais un essai. Comme quoi, c’est déjà possible. Nissan et BMW discutent avec Tesla pour un accord d’utilisation des superchargeurs.
@+.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :