Lima, le boîtier connecté anti-cloud déjà récompensé deux fois à New York

 |   |  404  mots
À l'heure où la plupart des entreprises ne parlent plus de l'hébergement de données en ligne via le cloud, Lima se pose en garant des données de son utilisateur en les laissant en sécurité à leur domicile.
À l'heure où la plupart des entreprises ne parlent plus de l'hébergement de données en ligne via le "cloud", Lima se pose en garant des données de son utilisateur en les laissant en sécurité à leur domicile. (Crédits : Lima)
Branché à un disque dur et à un modem, le boîtier de la start-up française Lima permet d'unifier les données de tous les appareils en utilisant Internet mais sans les stocker en ligne.

La French Tech saluée. Après avoir levé 1,2 million de dollars sur Kickstarter en septembre 2013, et 2,5 millions de dollars auprès du fonds d'investissement Partech Ventures, la start-up française Lima a été récompensée de deux prix de l'innovation mardi 11 novembre lors du CES Unveiled New York (pour Consumer Electronics Show).

Avec son produit qui "unifie la mémoire de tous les appareils", la jeune entreprise s'est imposée dans les catégories "Logiciel et application mobile" et "Accessoires d'ordinateur". Organisé deux mois avant le salon internationalement renommé consacré à l'électronique et à l'innovation CES Las Vegas (6 au 9 janvier 2015), cet évènement donne un aperçu de ce qui s'y déroulera.

"C'est un symbole fort de la qualité de notre produit, de la pertinence de notre vision et du caractère innovant de Lima, en totale rupture avec le marché grâce à sa capacité à unifier les données stockées sur différents appareils", commente Séverin Marcombes, co-fondateur et PDG de Lima cité dans un communiqué.

      | Lire Séverin Marcombes, l'entrepreneur sans limites

Un seul et même appareil

À l'heure où la plupart des entreprises ne parlent plus que d'hébergement de données en ligne via le "cloud", Lima se pose en garant des données de son utilisateur en les laissant en sécurité à leur domicile. Le boîtier, vendu 149 dollars (une offre limitée propose toutefois une réduction de 50 dollars), se connecte à un disque dur externe et se branche sur un modem afin de garantir un accès à distance. Il suffit ensuite d'installer l'application sur un ordinateur, un smartphone ou une tablette (Windows, Mac OS, Ubuntu et Android sont supportés) afin de pouvoir lire, modifier, déplacer et même supprimer les mêmes documents.


Comment brancher le Lima, par MeetLima.

En l'absence de connexion Internet, seuls les documents stockés localement seront accessibles. En cas de fausse manipulation, il est par ailleurs possible de récupérer les anciennes versions d'un document , la start-up recommande toutefois d'utiliser des services hébergés dans le cloud afin de garantir une sécurité supplémentaire.

Pour la suite, l'entreprise compte développer "début 2015" la possibilité de travailler à plusieurs sur le même Lima et concurrencer ainsi les offres de géants de l'Internet comme Google ou Microsoft. Juste à temps pour que les "backers" de Kickstarters en profitent, pour les autres, il faudra attendre le printemps.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/09/2015 à 17:42 :
On lit toute sorte de chose sur le LIMA. De notre côté chez Demooz, les retours sont bons. Si vous souhaitez vous faire votre avis et l'essayer avant de l'acheter, vous pouvez contacter un #demoozer ici : https://demooz.com/#!/landing/Lima%20Technology%20Inc/LIMA
a écrit le 12/11/2014 à 17:51 :
Le cloud ne sera jamais sécurisé, un point c'est tout. Il faut être plus que naïf, il faut être très irresponsable, et accessoirement incompétent, pour faire confiance au cloud
Réponse de le 14/11/2014 à 23:51 :
Parfaitement exact
a écrit le 12/11/2014 à 16:38 :
Pour être un peu plus complet (et donc faire le boulot des journalistes) il faut savoir que Lima a connu une route plus que sinueuse avant cette récompense. Des bugs en pagaille ont repousé régulièrement la sortie de ce petit boitier (et il reste encore des bugs non résolu à ce jour) et ont provoqué la colère de milliers de "backers" un peu impatient certes mais surtout énervé par l'absence de communication de la part de nos petits français. La colère peut se comprendre quand on voit le succès qu'a eu Lima sur Kickstarter par rapport au montant demandé au départ (je n'ai plus les chiffres exacts en têtes mais il y a facilement un rapport de 1 à 20) et le peux d'engouement qu'on mis les dévellopeurs à sortir à temps le produit et surtout à expliquer clairement la raison de ces retards. Tout ca pour dire que tout n'est pas rose, que le produit n'est pas encore sorti (aucune date de prévue, une simple fourchette) et qu'une récompense ne sert qu'à se faire mousser et ne garantie en rien la qualité réelle du produit. Wait and see donc. On attend et on observe pour les allergiques aux anglicismes.
Réponse de le 12/11/2014 à 21:30 :
En même temps, un consommateur avertit doit savoir que là plupart des projets lancés sur Kickstarter sont des produits à peine au stade du prototype qui ont souvent du retard et qui sont issus de sociétés jeunes avec peu de structures...
Réponse de le 13/11/2014 à 1:24 :
Rien de tel qu' un bon NAS même en raid 1.....les plus petits de Synology seront sans doute plus efficaces et surtout plus flexible. Quant au Lima, ce ne sera pas le Perou surtout s'il pretend être en or massif....mais à moins de 50 € on y regarderait.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :