« Tout le monde a peur de se faire Uberiser » Maurice Lévy

 |   |  259  mots
Le patron de Publicis évoque les craintes des clients de voir leur activité historique disparaître.
Le patron de Publicis évoque les craintes des clients de voir leur activité historique disparaître.
Le patron de Publicis explique dans une interview au Financial Times que ses clients sont très inquiets de voir leur activité historique soudainement disparaître, victime du « tsunami numérique. »

Uber fait la une des journaux depuis le début de l'année et semble en passe de devenir un verbe : Maurice Lévy, le président du directoire de Publicis, confie dans une interview au Financial Times que la nouvelle inquiétude des patrons est de « se faire uberiser », du nom de la startup californienne connue pour son application mobile de mise en relation avec des chauffeurs de véhicules de tourisme sans licence de taxi.

« Tout le monde commence à craindre de se faire Uberiser. C'est l'idée qu'on se réveille soudainement en découvrant que son activité historique a disparu... Les clients n'ont jamais été aussi désorientés ou inquiets au sujet de leur marque et de leur modèle économique » déclare Maurice Lévy dans cet entretien au FT.

Recruter des geeks pour résister au « tsunami numérique »

Le publicitaire de 72 ans reconnaît que le « tsunami numérique » a causé des bouleversements inédits dans son propre secteur depuis l'apparition de la radio et de la télévision. L'arrivée de concurrents tels que Google et Facebook ont changé la façon dont les gens consomment l'information, et partant la publicité. La réponse du groupe publicitaire : « nous employons des geeks, des fondus d'informatique, des joueurs de jeu vidéo », autrement dit des mathématiciens et des « data scientists ». Publicis vient aussi d'annoncer l'acquisition de l'Américain Sapient, cabinet de conseil en technologie et marketing au secteur de la finance pour 3,7 milliards de dollars.

Les voeux 2015 de Maurice Lévy :

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/12/2014 à 13:47 :
ca s'appelle la destruction créatrice de schumpeter en management ! Il semblerait que ce Monsieur ne connaît pas ! C'est le progrès...
a écrit le 17/12/2014 à 21:14 :
D'un coté la vieille droite Européenne veut forcer les citoyens a se serrer la ceinture pour payer les subprimes et la crise systémique qu'elles ont déclenché.

D'un autre cotés les USA , l'Angleterre, le Japon mettent le cout des subprimes dans le bilan négatif de leur banque centrale et continuent d'investir sur le numérique qui permettra aux citoyens Européens de serrer la ceinture en gardant un minimum de pouvoir d'achat.
J'étais anti-américain, mais devant le niveau de connerie de la vieille bourgeoisie ringarde Européenne , j'avoue changer d'avis et devenir pro-américain.

Le pragmatisme est visiblement meilleur conseiller que les vieux dogmes crétins.
a écrit le 17/12/2014 à 17:34 :
Il y a le numérique et il y a le physique. Les pure players vont disparaître. Les aciennes activités purement physiques et déconnectées vont disparaître. Toute l'innovation actuelle consiste à conjuguer les deux volets.
Réponse de le 21/12/2014 à 14:43 :
Bien écrit.
a écrit le 17/12/2014 à 16:38 :
Est ce que UBER crée du travail ou en détruit? Est ce que la libéralisation des marchés est une réponse possible au chomage? Est ce que UBER peut s'ériger en tant que modele? ... L'opportunité exitse t elle réellement? Est ce que UBER crée de la demande ou simplement permet de repondre à la demande.
Réponse de le 17/12/2014 à 19:06 :
Pas difficile de créer de la demande sur du travail au noir... Ca sera forcément moins cher qu'un travail chargé, pas besoin de sortir de st cyr. Uber c'est une intermédiaire sur du travail au noir (uberpop)
Réponse de le 17/12/2014 à 22:39 :
surtout si il est interdit
Réponse de le 17/12/2014 à 23:23 :
Questions inutiles. Les outils sont déjà là, et il faudra faire avec ! Mais rien n'est forcément appelé à disparaître, mais il faudra partager. L'arrivée du téléphone n'a pas fait disparaître le courrier, l'arrivée du mail n'a pas fait disparaître le téléphone. L'arrivée des e-books n'a pas fait disparaître les livres papiers. Etc. Par contre, le partage fait que les anciens acteurs ne vivront plus aussi facilement de leurs rentes qu'avant. On l'a vu avec la musique, le CD, depuis le streaming. Aujourd'hui, les acteurs numériques déterminent la règle du jeu. Il faudra, soit s'associer avec eux, soit utiliser leurs règles.
a écrit le 17/12/2014 à 16:17 :
Comme les palefronniers et machand de cariolle se sont fait uberiser au siecles derniers.
Comme Nokia Leader Numéro un du marché du mobile s'est fait détronner par deux fabricants de smartphone venu de nulle part et qui n'ont pas créer la technologie ( Apple et Samsung.
C'est ce que l'on appelle le progrès, et meme si vous etes leader, il ne faut jamais s'endormir ou croire que votre marché est captif. Reveil! On ne parle même de notre état et ses emplyés resté au siécle dernier
a écrit le 17/12/2014 à 15:59 :
bah tant mieux il faut tout uberiser comme sa enfin débarrasser de ces débiles de baby boom ils vont tous disparaitre et on aura pas à payer leur retraite

de toute façon il y a l expatriation au pire
a écrit le 17/12/2014 à 15:55 :
Et c'est tant mieux car vu l'état de nos progressions de PIB au sein de l'UE nous avons bien besoin d'une révolution numérique pour faire suite à la révolution industrielle qui fêtera bientôt ses deux siècles.
a écrit le 17/12/2014 à 14:32 :
Excellent !!
« nous employons des geeks, des fondus d'informatique, des joueurs de jeu vidéo », autrement dit des mathématiciens et des « data scientists ».

Enorme ! L'un == l'autre !!

Si c'est comme ça que le monsieur voit et considère ses propres employés, je pense que l'avenir va mal se passer pour lui.
Des "joueurs de jeux vidéos", il y en a pleins dans les chaumières, mais très peu d'entre eux sont capables d'accomplir des tâches informatiques du niveau de Google.
Réponse de le 17/12/2014 à 21:05 :
"Enorme ! L'un == l'autre !!" : Même stupéfaction... Le développeur vu par un commercial dans toute sa splendeur.
Qu'ils ne s'étonnent pas si ceux qui jouent à programmer des jeux vont ailleurs...
Réponse de le 18/12/2014 à 12:29 :
Il a 72 ans le Monsieur, alors il ne faut pas trop lui en vouloir, il mélange tout !
Rappelez-vous le " c'est quoi une souris ? " de Chirac inaugurant la TGB
Réponse de le 18/12/2014 à 13:28 :
"Il a 72 ans le Monsieur, alors il ne faut pas trop lui en vouloir, il mélange tout !" : Le hic, c'est que cette vision lui est probablement transmise par sa chaine de commandement.
Il faudra un jour expliquer à ces braves gens qu'il y a deux sortes de geek : Le geek "contemplatif", consommateur de technologies auxquelles il ne comprend rien et le geek qui a pour hobby de comprendre comment fonctionnent ces technologies et de voir ce qu'il peut créer avec.
a écrit le 17/12/2014 à 14:28 :
le datamining existe depuis 20 ans, la statistique depuis encore plus longtemps... maintenant certaines entreprises font semblant de decouvrir et recrutent des gens pas forcement competent a mon avis ( mais je leur laisse se casser les dents, ca leur fera un peu les pieds... ils decouvriront ' avec l'experience' ;-)))) )
a écrit le 17/12/2014 à 13:58 :
Monsieur Levy le chantre de la manipulation médiatique, enfumeur patenté, nous montre bien le fonds sa pensée, mettre tous les consommateurs en insécurité !
Pour vous Monsieur aux dents blanches de lapin, donneur de leçons de vertus économiques, sachez que la vertu c'est comme les dents blanches, plus elles sont blanches plus elles sont fausses !
a écrit le 17/12/2014 à 13:26 :
Continuons de favoriser ceux qui font des chaises à porteur et pensent qu'ils sauveront le monde. La concurrence et l'apport d'idées nouvelles ne serait-il plus à la mode ? Seigneurs, le futur va vers plus de partage, adaptez vous...
a écrit le 17/12/2014 à 13:11 :
Et ce mec est patron? ben oui quand la télé est apparue, ça a tout révolutionné....aprés ça a été internet.....maintenant les applis couplées au GPS et à la 4G+.....les rentes de situation s’arrêtent quasiment toutes à un moment, ça s'appelle l' évolution. Il me rappelle quand les ordis sont apparus au bureau: la CGT voulait les interdire car on n' allait plus recruter de secrétaires.....
Réponse de le 17/12/2014 à 13:49 :
oui et malgré les gens du monde entier continuent à prendre le taxi. Il ne reste plus qu a uber d inventer la téléportation!!!!
a écrit le 17/12/2014 à 11:53 :
ET QUI CONTINUENT A VIVRE
ET IL Y A LES POLITICIENS QUI NE COMPRENNENT RIEN AU MONDE QUI LES ENTOURENT CAR IL SONT AVEUGLÉS PAR EUX MEMES

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :