La polémique sur la dangerosité des ondes relancée par la loi Abeille

 |   |  1096  mots
L'installation des antennes-relais de téléphonie mobile sera davantage encadrée et un comité national de dialogue sera mis en place.
L'installation des antennes-relais de téléphonie mobile sera davantage encadrée et un "comité national de dialogue" sera mis en place. (Crédits : DR)
La proposition de loi de l’écologiste Laurence Abeille a été adoptée ce jeudi en deuxième lecture à l’Assemblée. Elle interdit le Wifi dans les crèches et met en place une instance de concertation sur l’installation d’antennes-relais de téléphonie mobile. Les opérateurs redoutent un effet anxiogène qui ralentirait le déploiement de la 4G notamment.

On l'appelle « loi Abeille », du nom de la députée EELV qui a défendu le texte, déposé initialement en décembre 2013. La proposition de loi « relative à la sobriété, à la transparence et à la concertation en matière d'exposition aux ondes électromagnétiques » vient d'être définitivement adoptée, en deuxième lecture à l'Assemblée nationale, sans modification par rapport à la version approuvée par le Sénat en juin dernier. Ce texte interdit par exemple l'installation du Wifi dans les établissements d'accueil d'enfants de moins de trois ans (crèches et garderies), et non les maternelles comme prévu dans le texte initial. Toutefois, dans les écoles primaires, le Wifi devra être désactivé en dehors des activités pédagogiques numériques. Tout établissement proposant au public un accès Wifi devra le signaler clairement à l'entrée au moyen d'un pictogramme.


Une campagne de sensibilisation et d'information concernant « l'usage responsable et raisonné » des terminaux mobiles ainsi que les précautions d'utilisation des appareils utilisant des radiofréquences (kit mains libres) sera lancée dans un délai d'un an. La publicité pour un téléphone mobile devra mentionner la recommandation de l'usage d'un dispositif limitant l'exposition de la tête aux émissions radioélectriques.


Plus de sobriété et plus de dialogue


La loi pose le principe de la « sobriété de l'exposition du public aux champs électromagnétiques », qui devient un des objectifs de la politique des télécoms (il sera inscrit dans le code des communications électroniques), et durcit le cadre réglementaire d'installation des antennes-relais de téléphonie mobile. Elle prévoit la création d'un « comité national de dialogue relatif aux niveaux d'exposition du public aux champs électromagnétiques », associant les différentes parties prenantes, au sein de l'Agence nationale des fréquences (Anfr).

Le gendarme des fréquences devra aussi établir un recensement national des « points atypiques », lieux où le niveau d'exposition du public aux champs électromagnétiques «dépasse substantiellement celui généralement observé à l'échelle nationale », et définira la « trajectoire de résorption » de ces poches de surexposition.

« La juriste que je suis trouve satisfaction avec cette version de la proposition de loi » avait déclaré Axelle Lemaire, la secrétaire d'Etat au Numérique, en juin dernier au Sénat. « Il faut créer des espaces de dialogue pour que le numérique soit compris, et non anxiogène » avait-elle estimé.

 La dernière étude du Credoc, qui remonte à juin 2014, montre une certaine défiance de la population à l'égard des antennes-relais et des téléphones mobiles : à la question de l'éventuelle nocivité des équipements, 74% des Français interrogés ont répondu qu'ils jugeaient les antennes "plutôt pas sûres pour la santé humaine", 73% ont le même sentiment à l'égard des portables et 62% pour le Wifi.

Une « première avancée » pour les anti-antennes

« La loi permet d'introduire un peu plus de transparence et de démocratie dans le développement des nouvelles technologies. Elle ouvre la voie à une réduction de l'exposition de la population aux radiofréquences, classées cancérigènes possibles par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) » s'est félicitée l'association Robin des Toits.

« C'est peu par rapport à l'ambition initiale de la proposition de loi de Laurence Abeille (EELV). C'est pourtant une première avancée qui a une grande portée symbolique dans un contexte où le lobbying industriel a été spectaculaire contre ce texte de loi - le parcours législatif de ce texte a pris plus de 2 ans ! »indique Robin des Toits dans un communiqué.


L'association, qui bataille régulièrement contre l'installation d'antennes-relais et la généralisation du Wifi, salue aussi la demande d'un rapport sur l'électro-hypersensibilité prévue par la loi. « Première avancée » parce que l'abaissement des valeurs limites d'exposition en vigueur à 0,6 Volt/m a disparu du texte initial.

Frein à la dynamique numérique ?


Sur l'interdiction du Wifi dans les crèches, l'association française pour l'information scientifique (AFIS) estime que « cette mesure dénuée de fondement objectif, que les professionnels de la petite enfance n'ont d'ailleurs pas réclamée, va inquiéter inutilement la population et légitimer des discours alarmistes », poussant les parents à s'interroger sur le wifi à la maison, celui des voisins, etc.

De leur côté, les opérateurs mobiles ont fait part de leurs préoccupations. La Fédération française des télécoms (FFT) regrette l'adoption de cette proposition de loi qu'ils ont âprement combattue et redoute un retour de la violente polémique de 2009 qui avait conduit au démontage d'une antenne-relais sur décision de justice, une première.

« Ce texte risque d'entretenir dans la population une inquiétude infondée et développer un effet anxiogène tout en discréditant le travail des agences sanitaires et des scientifiques » écrit la FFT dans un communiqué, « alors que le seul effet sanitaire reconnu par la totalité des agences sanitaires sur la base de milliers d'études scientifiques publiées depuis plus de 40 ans est celui d'un effet thermique. »


La loi « multiplie les obstacles à l'équipement de la France en réseaux à très haut débit, pourtant indispensables à l'attractivité des territoires », à l'heure où les opérateurs font la course pour terminer le déploiement de la 4G (un peu plus de 70% de la population couverte par Orange et Bouygues Telecom). Cela devrait les inciter à accélérer la mutualisation des réseaux, comme l'ont fait Bouygues et SFR en dehors des grandes villes. Mais cette loi risque plus généralement d'être un frein « au développement des usages et des équipements numériques qui sont essentiels pour la croissance économique de notre pays. Le ralentissement qui en résultera pèsera négativement sur le développement et la dynamique du numérique, notamment dans le domaine des objets connectés. »


Un argument inaudible pour le camp des « anti-ondes » : Robin des Toits a ainsi fustigé « la désinformation de certains députés » et leur « frénésie pour le tout-connecté. » Les élus sont souvent pressés de demandes contradictoires des citoyens, entre méfiance à l'égard des ondes et problématique d'aménagement numérique du territoire et de compétitivité.


La députée UMP Laure de la Raudière, spécialiste des questions numériques, a, elle, parié une tournée de champagne que le gouvernement supprimerait certains passages de la loi d'ici un an...

>> L'intégralité du texte de loi

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/10/2015 à 17:49 :
Très bonne loi pour les malades des CEM ,dont je suis .J'ai fait 5 fibrillations auriculaires ,toujours en contact avec des diffuseurs de CEM ,ligne éléctrique ,antenne téléphone ,et émetteur de TV même ascenseur en allant faire un test d’effort .Ceci c'est les gros coups d'ailleurs le SAMU Cerdagne m'a envoyé aux urgences de Perpignan et la bas ,aucune anomalie cardiaque décelée .Moralité il faut s'éloigner des lieux de diffuseurs de CEM.A la maison aussi il faut faire le ménage sur certains outils "modernes ".En extérieur repousser au moins à 1km des les lieux habités ,dans mon village de montagne :Err 66800 les antennes sont à vue directe à près de 400m de ma maison :résultat à ce jour 2 fibrillations !! Amicalement
a écrit le 10/02/2015 à 16:19 :
Il n'y a que le temps qui démontrera à celles et ceux, des deux bords, que les ondes électromagnétiques ne sont pas dangereuses ou le sont. Et en qualité d'électrosensible d'un certain âge, j'ai bien peur que le temps de vie qu'il me reste ne soit pas suffisant pour avoir une vérité claire sur le sujet reconnue par les uns et les autres.
a écrit le 09/02/2015 à 12:45 :
Avec corrections...
Bonjour, j'étais PRO téléphone sans fil! J'attendais ça depuis mon enfance, quand j'ai eu mon premier talkie-walkie à 6 ans ! Je disais déjà à l'époque, en 1962 que ce serait génial des téléphones dans la voiture ! Durant mon adolescence, mon oncle, Robert Daranc directeur de RTL Lyon avait un téléphone embarqué, (Autre système de connexion qu'aujourd'hui) et je rêvais un jour d'en avoir un.
Seulement patatras, je suis électrosensible, je ressens épouvantablement le Wifi, les ondes des Iphones et autres connexions sans fil. Maux de tête à vomir dès 1998 avec mon premier téléphone portable suite aux appels. J'ai la chance de vivre dans une maison au centre de 5000 mètres carrés de terrain, sans aucun appareil connecté, pas une zone blanche, mais presque. Lorsque je vais à Brest, j'y reste le moins longtemps possible, surtout dans les magasins. Pour aider à comprendre d'une autre façon, depuis 15 ans je fais une comparaison toute simple, mais qui me semble d'une logique implacable, l'argent ! En 1968, lors des jeux Olympiques de Grenoble, les sponsors étaient le vin KIRAVI, le COGNAC, l'alcool tue 49.000 personnes par an en France. Depuis la publicité a été réglementée. Sur tous les circuits automobiles, sur les F1, il était inscrit GITANES,MARLBORO, CAMEL, le tabac tue 60.000 personnes par an en France, et maintenant sur les paquets il est inscrit "FUMER TUE !" Aujourd'hui, quels sont les sponsors du sport ? VODAFONE,ORANGE, TELEFONICA, SFR...Quelles sont les plus grosses pages de publicité dans les journaux ? LES OPERATEURS, LES INDUSTRIELS DE LA TELEPHONIE. L'alcool, le tabac, c'était il y a 45 ANS...et durant 30 ans auparavant les industriels ont mis en avant les bienfaits du tabac et de l'alcool, malgré les alerteurs de l’époque, comme le sont aujourd’hui, les électrosensibles des "témoins alerteurs."
Depuis 15 ans je préviens que j'ai des ennuis personnels avec les ondes, et qu'il faudra encore 30 ans pour en arriver au même constat que pour les publicités du siècle dernier. En résumé : ARGENT FACILE ET RAPIDE = ARGENT DANGEREUX.
a écrit le 09/02/2015 à 12:36 :
Bonjour, j'étais PRO téléphone sans fil! J'attendais ça depuis mon enfance, quand j'ai eu mon premier talkie-walkie à 6 ans ! Je disais déjà à l'époque, en 1962 que ce serait génial des téléphones dans la voiture ! Durant mon adolescence, mon oncle, Robert Daranc directeur de RTL Lyon avait un téléphone embarqué, (Autre système de connexion qu'aujourd'hui) et je rêvais un jour d'en avoir un.
Seulement patatras, je suis électrosensible, je ressens épouvantablement le Wifi, les ondes des Iphones et autres connexions sans fil. Maux de tête à vomir dès 1998 avec mon premier téléphone portable suite aux appels. J'ai la chance de vivre dans une maison au centre de 5000 mètres carrés de terrain, sans aucun appareil connecté, pas une zone blanche, mais presque. Lorsque je vais à Brest, j'y reste le moins longtemps possible, surtout dans les magasins. Pour aider à comprendre d'une autre façon, depuis 15 ans je fais une comparaison toute simple, mais qui me semble d'une logique implacable, l'argent ! En 1968, lors des jeux Olympiques de Grenoble, les sponsors était le vin KIRAVI, le COGNAC, l'alcool tue 49.000 personnes par an en France. Depuis la publicité a été réglementée. Sur tous les circuits automobiles, sur les F1, il était inscrit GITANES,MARLBORO, CAMEL, le tabac tue 60.000 personnes par an en France, et maintenant sur les paquets il est inscrit "FUMER TUE !" Aujourd'hui, quels sont les sponsors du sport ? VODAFONE,ORANGE, TELEFONICA, SFR...Quelles sont les plus grosses pages de publicité dans les journaux ? LES OPERATEURS, LES INDUSTRIELS DE LA TELEPHONIE. L'alcool, le tabac, c'était il y a 45 ANS...et durant 30 ans auparavant les industriels ont mis en avant les bienfaits du tabac et de l'alcool, malgré les alerteurs de l’époque, commesont aujourd’hui, les électrosensibles des témoins alerteurs.
Depuis 15 ans je préviens que j'ai des ennuis personnels avec les ondes, et qu'il faudra encore 30 ans pour en arriver au même constat que pour les publicités du siècle dernier. En résumé : ARGENT FACILE ET RAPIDE = ARGENT DANGEREUX.
a écrit le 02/02/2015 à 18:39 :
Les antennes relais ont été réhaussé de 3 fois la dose de microwatt/m2 en 1 an de fin 2013 à fin2014,passage 3G à 4G et maintenant 4G à 4G+.
Vous vous baladez dans Lyon 2 ,3,7avec vos gosses,c'est comme si vous aviez un portable allumé sur tout le corps chose qui n'était pas le cas il y a encore pas longtemps:RDV dans 10 ans...
a écrit le 02/02/2015 à 18:28 :
Tombé dans l'EHS grâce à mes 6 heures de téléphone pro par jour,un docteur m'a dit:
"vous avez de la chance de ne pas avoir une tumeur ou un cancer du cerveau à 6 heures de portable/jour...".
Quel manque d'information dans ce pays de "députés lobbystes" qui vont envoyer dans un cerceuil un bon nombre de gosses qui commencent à taper sur un portable à 10 ans.
J'ai commencé le portable à 23 ans,malade à 36...
EHS: protégez-vous,on a tous un quota d'onde à ne pas dépasser et vos gosses avec le wifi ils vont trinquer...
"cancer,cancer qui est le suivant..."
a écrit le 02/02/2015 à 12:42 :
Dommage que la loi soit presque vide....
Ils ont peur que ça alerte la population ?
On a même entendue que ça risquait de créer des inégalités inacceptables pour le 4G, mais attendez, le fait que des milliers de personnes soient à la rue, sans possibilité de refuge, de logement, ni de soins, ça c'est acceptable ?

Il faudrait justement légifèrer sur les box et les DECT, car au final, même les jeunes enfants, après la crèche, vont retrouver les endroits publics et les logements pollués...

Est-ce normal qu'on ne puisse pas s'en protéger si on en est malade (ou même sans en être malade, si on le souhaite, tout simplement), dans son propre logement ????
Actuellement un EHS n'a pas d'autre choix que de voir son état se dégrader lentement et sûrement, ne pouvant se mettre à l'abri nulle part, perdant logement et travail, même si il a de l'argent, alors qu'en se mettant à l'abri il y aurait des possibilités d'amélioration.

Le fait que la population accepte le meurtre de ces personnes pour pouvoir se connecter partout, tout le temps, n'importe comment, et de façon inutile la plupart du temps, me semble abhérant.
Et tout cela au non de l'égalité !
La priorité en ce qui concerne l'égalité ne devrait-elle pas être de permettre à tout le monde de vivre en bonne santé ???
a écrit le 01/02/2015 à 22:12 :
Je suis extrêmement heureux de vous nnoncer que j'ai trouvé une solution pour ne plus souffrir, pour récupérer et me sentir en pleine forme, même si ça ne dure que la journée. Il y a près de 10 ans que je n'avais plus fait de grasse matinée. Grace au film "recherche zone blanche desesperement" j'ai essayé de dormir dans ma camionnette: O miracle (et je ne plaisante pas): acouphènes disparu au matin, douleur articulaire disparue des genoux, je me lève et me redresse, le plus agréable fût d'avoir récupéré en dormant. Ca fait 3 semaines que je le fait, malgré le froid (bien couvert ça va, l'idéal est de rentrer son duvet dans la maison, ça évite d'avoir à le réchauffer lorsque je vais dans mon camion), je suis content de voir que je récupère un peu plus toutes les nuits que je ne dépense dans la journée.
Dès qu'on commence à parler du problème, on se rend compte qu'environ 1 personne sur 2 ou sur 3 a des symptômes, mais n'ose pas en parler: informez, sans saouler (c'est parfois le plus dur), et inciter les gens à le faire (personnellement je suis aussi concerné par le 50Hz, c.a.d le courant électrique). Et je suis très content de savoir d'où ça vient car je peux mieux m'en protéger.
La loi, c'est bien qu'elle soit passée, c'est bien dommage qu'elle ait été tellement édulcorée par les lobbies et les leurs valets.
Bon courage à tous.
a écrit le 01/02/2015 à 15:20 :
Je ne suis pas un électrohypersensible mais je connais bien le problème.
Je me pose une question juridique. Les opérateurs ont-ils le droit de vous rendre malade impunément ?? La loi ne protège-t-elle pas contre de tels agissements ?? Es-ce au malade de démontrer que les ondes le rendent malade ou bien juridiquement es-ce aux opérateurs de prouver que leurs ondes ne sont pas nocives ??
La première des choses à mettre en place en France est de supprimer immédiatement l'existence de toutes le boites de lobbying officiellement autorisées dans tous les domaines et de supprimer toutes les lois scélérates. Ensuite créer des groupes de recherches INDEPENDANTS et fiables qui ont le courage de dire la vérité sur tous les sujets qui fâchent.
Dans l'état actuel des choses il ne m'est plus possible de voter pour des politiques dont une majorité est sous influence.
Réponse de le 01/02/2015 à 17:41 :
Je suis tout à fait d'accord avec vous. Personnellement, je suis père de famille, et je me sens assez isolé dans ma tentative de convaincre les autres membres de ma famille des méfaits des ondes sur l'être humain. Je ne suis pas EHS moi même mais je n'ai plus aucun doute sur la nocivité de ces ondes: sinon est ce à croire que toutes ces personnes EHS sont des affabulateurs(trices) ... ? A moins d'être complètement parano, ce n'est pas raisonnable. Mais le fond du problème est la confiance aveugle que les gens (dont ma famille) font à nos politiques. Leur raisonnement est simple: "puisque ce n'est pas interdit, c'est donc qu'il n'y a pas de danger". Ca peut se comprendre aussi. Et c'est pourquoi je les vois se ruer dans les magasins (maintenant ouverts le dimanche ...) pour acheter la dernière tablette connectée à leurs enfants !! En Angleterre, il est interdit de vendre un téléphone mobile à un enfant de moins de 12 ans. Pas en France. En Suède, l'EHS est reconnu par la Sécurité social, pas en France où on dit que "ça se joue dans leur tête". Bah voyons ...
Mais malgré tout j'ai confiance car la vérité finira par percer un jour: ce sera peut être votre voisin, votre frère ou votre collègue de travail qui deviendra EHS et alors il faudra bien se poser des questions et s'informer. La clé, c'est l'information: certes il existe de nombreuses études disant que les ondes des téléphones portables (et des antennes) sont inoffensives, mais elles sont commanditées par les industriels eux mêmes !
OUVRONS LES YEUX.
Réponse de le 02/02/2015 à 10:30 :
Richard, on peut toujours imaginer supprimer tout ce que la France compte comme lobbies, agence de santé, politiques etc. ça ne changera rien à la question, étant donné que l'état des connaissances scientifiques est international. Il y a consensus entre l'OMS, le SCENIHR en Europe et les agences sanitaires de tous les pays du monde.

Thomas, vous écrivez que "l'EHS est reconnu en Suède". Ce qui est reconnu en Suède est le fait que ces personnes (qui se disent électrosensibles) sont malades. C'est leur état qui leur permet d'avoir éventuellement le statut de handicapé, pas parce qu'elles disent que ça viendrait des ondes. Pour la HSEM la Suède s'accorde avec les données de l'OMS : aide mémoire OMS 296, 304, 193, 322.

Thomas sur la question des études : on peut prendre n'importe quel sujet, on trouvera toujours des études "a charge" et des études "a décharge", et dans les deux cas : des études de bonne qualité et des études de mauvaise qualité. A t-on le droit de piocher celles qu’on veut ? Non ! que fait l’OMS ? elle prend toutes les études en compte, (même bioinitiative) puis effectue des méta-analyses pour vérifier la conformité à la méthodologie scientifique. C’est là que le bât blesse. Beaucoup d’études présentent des biais, des problèmes de dosimétrie etc. c'est assez frappant quand on lit le rapport Anses par exemple.
Réponse de le 02/02/2015 à 18:33 :
Tout à fait d'accord avec vous,les operateurs se dégagent de problème de santé liés aux portables si une seule de vos communication de téléphone a dépassé les: 6MINUTES.
C'est écrit en tout petit...
On nous prend pour des moutons!!!
Réponse de le 02/02/2015 à 19:02 :
Je suis électrosensible, en revanche pas d'accord avec vous sur l'histoire de la sécurité sociale en Suède. Ne croyez pas tout ce que l'on raconte sur le sujet sans vérifier par vous mêmes. Je me bats depuis des années contre toutes ces informations qui se promènent au gré de la toile. Le wifi n'est pas interdit en Allemagne, en revanche dans une région de l'Allemagne, une proposition a été faite dans ce sens. mais la Bavière se démarque toujours du reste du Pays ! Parole de mon épouse allemande ! En revanche, oui, je suis électrosensible et d'autres personnes le sont sans doute puisqu'elles le disent. Mais je suis uniquement dans mon corps et pas dans celui des autres. Je dis honnêtement ce que je ressens, mais cela n'a jamais été après telle ou telle lecture. Les expériences me sont personnelles. Celui qui dit que l'électrosensibilité n'est pas prouvable, dit ou écrit ce qu'il veut. Mais je sais que je suis électrosensible. La loi Abeille, ne va en aucun cas changer ma vie, en revanche elle risque de faire prendre conscience qu'il y a un problème existant, et qu'il vaut mieux prévenir que mourir à cause des ondes dans 30 ou 40 ans.
a écrit le 01/02/2015 à 14:13 :
Ingénieur en Informatique à la retraite, je me suis effondrée en 2011, en un seul jour: maux de tête, difficulté à s'endormir, insomnies, acouphènes violents, saignemenst de nez ,douleurs à la nuque, muscles tétanisés, perte de mémoire, une grande fatigue inexpliquée et le cerveau qui crépitait.
J'ai consulté de nombreux médecins: généralistes, cardiologues, neurologues, gastro-entérologues, dentistes, kinésithérapeutes, ORLs. On m'a ordonné des électro-cardiogrammes, des tests d'effort, des scanners, des IRMs, des examens auditifs, des analyses de sang et d'urine. Tout cela en pure perte: tout était "normal" pour tous les spécialistes de la médecine officielle.

Une amie biologiste de l'INRA, bien informée, m'a alertée sur les effets nocifs des ondes électromagnétiques. Il faut dire que je vivais dans une pollution électromagnétique intense: Box en WIFI , ordinateur et imprimante connectée en WIFI, Téléphone DECT, deux téléphones portables, sans compter un WIFI voisin avec amplificateur que je captais 5/5 même dans ma cave et des antennes relais proches.

J'ai été diagnostiquée atteinte du SICEM (syndrome d'intolérance aux champs électromagnétiques ) par le Pr Belpomme - ARTAC - Paris

Voici ce qu'atteste ce certificat médical": Ce syndrome a été mis en évidence objectivement grâce à l'existence d'un déficit de vascularisation cérébrale à l'encéphaloscan (écho Doppler cérébral pulsé) et à des tests sanguins et/ou urinaires perturbés induisant une souffrance cérébrale.
Le Pr Belpomme certifie l'existence de cette hypersensibilité aux champs électromagnétiques nécessitant impérativement la mise de cette malade à l'abri de toute source électromagnétique même de faible intensité sous peine d'atteinte à sa santé sous forme d'une détérioration cérébrale sévère."

J'ai du quitter ma maison, ma famille, ma ville pour fuir vers une zone moins polluée électromagnétiquement et petit à petit, mes symptomes ont baissé et après trois ans de protection extrème, je commence à aller un peu mieux et à revivre.

La France se doit de prendre en charge les personnes atteinte de cette maladie environnementale emergente, hélas peu connue du grand public, du monde médical, de nos élus et gouvernants et des médias.
La France se doit aussi d'appliquer le principe de précaution ( appliqué que 90 ans après pour l'amiante... ). Elle se doit de protéger tous les concitoyens et priorité nos enfants.

Si l'électrosensibilité est déja reconnue et soignée dans d'autres pays européens ou dans certains états des Etats-Unis, elle est hélas encore trop souvent ignorée en France ou niée... ce qui est encore plus dangereux....

Cette loi est un premier espoir pour des malades comme moi... et pour tous nos concitoyens, qui sont exposés même si ils n'ont pas encore de problèmes de santé.

Quand à la députée Laure de la Raudière, demandez lui si elle accepterait de s'enfermer dans une cage de Faraday en étant exposée pendant 24 heures à plusieurs sources d'ondes électromagnétiques, respectant chacune les limites actuelles en vigueur.
Réponse de le 01/02/2015 à 18:44 :
En France c est une habitude de nier tous les problemes de santé causés par la technologie et meme les centrales nucleaires. Rappelez-vous Thernobyl, le nuage radioactif s est arreté a la frontiere et le professeur Pellerin de Toulouse qui avait mis en garde Mitterand et sa clique a ete prié de se taire ainsi que les journalistes de l epoque qui voulaient denoncer les dangers ont ete menacés d etre renvoyés et de ne jamais retrouver de travail.
Maintenant en ce qui concerne les ondes electromagnetiques, Madame Laurence ABEILLE , deputée du val-de-marne a remporte un vif succes apres passage au Sénat de sa proposition de loi (531) Elle assure qu elle defendra cette cause par une mise en place rapide et je lui fait confiance.
Esperons qu elle pourra faire proteger tous les EHS dont je fais partie, dans les meilleurs delais.
Réponse de le 02/02/2015 à 11:06 :
Limiter les nuisances, prendre enfin en considération les personnes qui souffrent d'électro hypersensibilité, c'est une bonne chose. Il suffit de lire ces témoignages pour comprendre dans quelle galère ces personnes se trouvent alors que pour beaucoup elles utilisaient aussi le téléphone et l'ordinateur. Ce n'est pas un choix de leur part de se résoudre à s'en passer, mais bien une obligation. On ne peut admettre qu'elles se retrouvent au banc de la société sans bouger rien que pour le "confort" de certains qui refusent de passer des fils pour avoir internet. D'ailleurs ce "confort" risque de ne pas durer, un jour peut-être que chez eux, ils constateront aussi les effets néfastes des ondes sur eux mêmes mais aussi sur leurs proches. Je leur souhaite juste de s'en rendre compte à temps, c'est à dire avant que ne survienne une tumeur au cerveau ou l'électro hypersensibilité. Personnellement j'ai travaillé en informatique pendant pas mal d'années et j'ai vu un collègue utilisant un téléphone sans fil (pour le côté pratique), juste avant l'an 2000. Les programmes devaient être ajustés pour le passage à l'an 2000 et en mai, tumeur au cerveau, décès en début 2001. Voilà le résultat.
Ouvrez vos yeux, soyez compatissants pour ceux qui vous alertent et vous éviteront ainsi beaucoup de déboires.
a écrit le 01/02/2015 à 14:09 :
Principe de precaution, faites mesurer votre exposition aux ondes soit par un géobiologue ou par l 'etat gratuitement. La vous pourrez réellement voir si vous etes exposés ou pas suivant les normes françaises ( a comparer avec celle de nos voisins qui sont beaucoup plus basse). Il ne faut pas oublier que les assureurs ont supprimé ce risque de leur couverture . Pour ceux que les fautes derangent, j ai ecrit avec mon téléphone ;) .
a écrit le 01/02/2015 à 11:16 :
J'ai échu en habitat à loyer modéré en province après un parcours difficile en région parisienne. Et cela fait une petite décennie que mon mari et moi vivons au dernier étage d'un immeuble sis absolument à quelques mètres seulement (juste espace petit parking entre les deux bâtiments) d'un autre bâtiment arborant sur son toit un gros lot d'antennes-relais avec deux ou trois caissons . les antennes griffant l'horizon en face donc de quelques unes de nos fenêtres. Nous sommes les personnes les plus exposées. Eh bien, je peux vous dire, que - chacun mon mari et moi - nous souffrons de plus en plus d'un état de malaise général éprouvant au quotidien : avec surtout acouphènes, particulièrement sifflements devenus en permanence absolument stridents dans les oreilles, cela nous vrille le cerveau et retentit sur le coeur (sensations) ; sensibilité cardiaque anormale décelée depuis cinq ans environ (apparitions d'anormalités dans l'électrocardiogramme à surveiller) ; nous avons deviné que nous ne sommes pas les seuls (AVC) et quant aux cancers, ils ne sont pas rares dans le quartier. Mon mari et moi nous privons vraiment au maximum au quotidien depuis que nous sommes ensemble pour pouvoir être mieux lotis bientôt. Je dirais que le simple fait de vivre mal avec des sifflements stridents dans le fond des oreilles - si ce n'est pas grave pour les experts - m'amène cependant à leur soutenir que toute perturbation/gêne durable au quotidien n'est pas acceptable (nuisances polluantes de toutes sortes qu'elles soient générées par des causes externes ou internes telles celles dues à des voisinages irrespectueux des autres ou des locaux). Par ailleurs suffit d'ouvrir les yeux et les oreilles en arpentant une ville pour réaliser à quel point certains habitants ne sont pas à l'aise dans leur lieu d'habitat (pas d'isolation acoustique par rapport à la rue, par rapport à d'autres sources extérieures bruyantes, antennes relais trop proches, fumées de cheminées qui retombent au niveau de fenêtres, logements sombres nécessitant un éclairage diurne permanent, voisins générant des problèmes divers - bruits, saletés etc...). Et alors tandis que certains arrivent tout frais tout reposé à l'école ou au travail, d'autres s'y pointent avec déjà une forte déperdition d'énergie (sans parler des problèmes personnels qui s'y greffent et alors plus difficiles à gérer). L'évolution altruiste c'est ce qui demandera le plus de temps à notre humanité.
a écrit le 01/02/2015 à 10:44 :
Darlington encore une fois vous pratiquer de la désinformation et vous faite des amalgames scandaleux. En effet concernant le mort du Lycéen, le Procureur de la République en charge de l’enquête en cours a été très clair dans ses extériorisations médiatiques : ceux qui auront à répondre devant la justice, se sont contrairement à ce que vous dites, ceux qui sont responsables, si leurs responsabilités est établie par l’enquête en cours, c’est-à-dire, ceux qui en charge des consignes strict de sécurité ne les ont pas appliqué. Votre polémique est totalement hors sujet dans le cas présent, si la personne décédée était EHS ce qui semblerait le cas, elle a fait un choix personnel ce qui en droit est totalement différent, par exemple de ceux qui en téléphonant au volant provoquent chaque années officiellement plus de 420 morts qui n’y étaient pour rien.
Je rajoute en plus que l’autopsie du corps est en cours afin de déterminer si la personne est ou pas décédée suite à traumatisme crânien contre les rochers, cette hypothèse conduirait non pas à clore l’affaire de toutes poursuites judiciaire, mais à diminuer la part de responsabilité de l’encadrement, dans le cas contraire l’encadrement devra assumer l’intégralité de ses responsabilités au pénal, et en ce qui concerne le civil, les dédommagements, cela sera vous et moi qui paierons, c’est à dire l’État puisque nous sommes dans le cadre d’un action placée sous la responsabilité de l’Éducation Nationale.
a écrit le 01/02/2015 à 1:07 :
Je maintiens que certaines associations militantes qui déforment les données de la science et de l'état des connaissances scientifiques pourraient un jour devoir en répondre devant la justice pour diffusion de fausses informations, susceptibles de provoquer des situations de danger, comme ce lycéen mort de n'avoir pas pris son ARVA (émetteur d'alarme avalanche) par "peur des ondes". Ou encore toutes ces personnes qui souffrent sans que la médecine arrive à déterminer clairement l'étiologie et à qui ces associations militantes suggèrent sur des bases non scientifiques que les ondes en seraient la cause 1) éloignant ainsi ces personnes des circuits thérapeutiques 2) provoquant des situations de stress aggravant l'état de ces personnes.
Réponse de le 27/02/2015 à 18:47 :
Les associations militantes sont peu nombreuses, il y a Priartem, Robin des Toits et le Criirem. Ensuite Next Up, mais qui est une ONG ! Elles ont toutes le même discours. Les ondes électromagnétiques pulsées sont dangereuses pour le vivant ! Au départ, il me semble que Priartem a été créée suite à l'implantation d'une antenne relais chez un particulier. Puis Robin des toits est née de la mésentente des deux responsables de la première. Next-Up a vu le jour, suite également à une implantation d'antennes relais à Crest, dans la Drôme. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il y avait depuis 3/4 ans des personnes qui se plaignaient de nouvelles sensations depuis que des antennes avaient été installées près de chez eux. La majorité qui, certainement n'a rien senti du tout, mais en était persuadé, puis ceux qui réellement, physiquement ont ressenti les effets. Individuellement ces personnes ont expliqué les mêmes symptômes, dans le monde entier. Le Mexicain lambda ne discute pas avec le français lambda, l'Italien lambda ne parle pas avec l'Espagnol lambda, le Chilien lambda ne parle pas avec le Russe Lambda...et pourtant, tous parlent du même ressenti. Qui a copié qui ? Le Chilien aurait dit d'un seul coup : Vous avez vu ce qui se passe en France, les électrosensibles ont des maux de têtes, ils ressentent une sorte de vibration dans le corps, une barre au niveau du front, quelque chose au niveau des gencives qui est indéfinissable, la difficulté à trouver leurs mots...etc...Allez les gars, nous aussi, on fait la même chose !!! Darlington, Papy Claironne vous le dit, vraies ou fausses informations, le ressenti, lui, est bien existant. Quant à ce garçon qui ne portait pas son ARVA, en effet, c'est terriblement stupide. S'il était capable d'être dans une station de ski, avec le wifi, et les milliers d'Iphones, de supporter ces ondes, alors il aurait dû avoir son ARVA sur lui. Son choix était-il en rapport avec ce qu'il a pu lire sur les sites des associations, franchement non, les jeunes n'ont pas besoin d'aller sur ce genre de site. Dans n'importe quelle série, on parle du danger des ondes, sur Youtube combien de vidéo sur le sujet qui viennent du monde entier ? Ceux qui iront en justice, n'existent pas, car les décideurs d'aujourd'hui seront tous sous terre, et les jeunes qui seront en place et face au problème dans 30 ans, diront : "Ben ce n'est pas nous, vous savez, nous sommes en 2050 et à la fin du siècle dernier on faisait un peu n'importe quoi !" Elle est là, la vérité ! Tout simplement. Alors vous pourrez écrire tous les articles que vous voulez, dans un sens pour vous dans votre journal ou une autre personne dans un autre sens dans un canard différent, vous ne changerez rien du tout.
a écrit le 31/01/2015 à 11:39 :
En réponse à bah qui désinforme : Toutes les ondes des communications mobiles sont issus du spectre artificielles des Hautes Fréquences micro-ondes, ce spectre n’existe pas à l’état naturel, c’est l’homme qui l’a introduit dans l’environnement il y a quelques décennies. L’irradiation par ces rayonnements micro-ondes est extrêmement dangereuse pour la santé humaine notamment par rapport à la longueur d’onde (pénétration du radiatif dans le cerveau et les tissus) sur la durée d’exposition et la puissance (ex. normalisé à 2W maxi pour un mobile), ceci en fonction de la distance de la source radiative (l’antenne relais, soit du mobile, soir de la Station de base) c’est pour cela qu’il existe des normes d’expositions très strictes.
D’abord pour l’utilisateur du téléphone mobile, c’est inscrit EXPLICITEMENT et CLAIREMENT dans tous les manuels fourni lors de l’achat, rubrique santé, mais très peu d’utilisateur en prennent connaissance ! : une distance de sécurité variable suivant le DAS (Débit d’Absorption Spécifique des tissus humains) doit être respecter de 12 à 27 mm. Pour un BlackBerry, 0,98 pouces soit 25 mm, pour un iPhone 3G, 5/8 de pouce soit 15 mm de toute partie du corps, pour un iPhone 4G la zone de sécurité stipulée sur le manuel d’Apple est de 0,39 pouce soit 10 millimètres. Le problème est que quasiment personne ne respecte cette zone de sécurité, en conséquence il a été imposé aux manufacturiers la livraison systématique de kit d’oreillettes pour tous les acheteurs de téléphones mobiles. La problématique est simple : le fait que les utilisateurs ne respectent pas ces distances de sécurité fait que les opérateurs sont dégagés de leurs responsabilité en cas de tumeurs cérébrales, c’est ce qui est constaté aujourd’hui.
Pour les antennes relais c’est pareil, il existe des zones dites de sécurité strictement interdites pour toutes personnes, mêmes les intervenants elles sont définit en mètres en face de côtés dessous et dessus.
Les antennes relais doivent obligatoirement être désactivés pour toutes interventions dans ces zones.
Pour les riverains il existe une série de normes d’irradiation qui sont issues du Décret 2002-775, ce sont ces valeurs radiatives de ce décret que les associations environnementales souhaitent voir alignées aux valeurs compatibles avec la santé humaine issues du rapport BioInitiative soit 0,6 V/m out et 0,2 V/m in.
Je rajoute en ce qui concerne les Répéteurs Hertziens, qui n’y a pas de normes d’exposition, tout stationnement dans les Faisceaux en GHz est strictement interdite, ceci sans notion de puissance ou de distance.
En conséquences tous les rayonnements Hautes Fréquences micro-ondes des communications mobile impactent soit biologiquement ou sanitairement la santé humaine, c’est pour cela qu’il existe des normes d’exposition à ces rayonnements, il existe aussi plus de 20 000 études scientifiques validées (voir notamment le site gouvernement US NCBI) dont 90 % trouves des effets nocifs sur la santé humaine et généralement sur tout le vivant faune et flore incluses. Depuis peu l’impact (molécules d’eau) des micro-ondes dans les couches basses de l’atmosphère est étudié dans le cadre des phénomènes liés au dérèglement climatique.
a écrit le 31/01/2015 à 11:17 :
Les ondes électromagnétiques plus courtes sont, plus elles chauffent, voir les micro ondes!
a écrit le 31/01/2015 à 9:41 :
ayant habité sous des antennes-relais, j'ai pu constaté que les voisins et moi-même, souffrions de maux de tête, d'insomnies, d'acouphènes. Une fois ces antennes enlevées,( à la fin du bail notre santé à tous s'est améliorée spectaculairement. Nous avons vite compris que nos maux venaient des antennes relais.
a écrit le 31/01/2015 à 8:34 :
Autrefois, on pensait que les trains allaient faire avorter les femmes enceintes. Maintenant on croit que le wifi donne le cancer....
L'obscurantisme gagne du terrain, il suffit de lire certains commentaires. Aucune étude scientifique ne montre un danger, et la prétendue électrosensibilité n'a jamais pu être reproduite: les études là le montrent, les personnes qui se disent électrosensibles sont incapables de déterminer si le générateur d'onde qu'ils accusent est allumé, ou éteint.
On exploite les peurs irrationnelles des gens pour en tirer un bénéfice politique, et financier, il suffit de voir tous les attrapes-gogos en vente pour "se protéger des ondes"!
a écrit le 30/01/2015 à 23:16 :
ayant habité sous des antennes-relais, je suis persuadée de la nocivité des ondes. Les habitants de l'immeuble dormaient mal, avec des maux de tête et acouphènes. Beaucoup ont du déménager et leur santé s'améliorait. Il n'est pas nécessaire d'attendre la fin des études interminables , voir la réalité sur le terrain : c'est certain ,les gens sont malades sous les antennes.l
a écrit le 30/01/2015 à 22:39 :
Je cite Darlington : "Elles pourraient un jour devoir rendre des comptes devant la justice". Il semblerait que vous soyez totalement plus que sous-informé. Ceux qui engendrent la surmortalité se sont les opérateurs et en plus ils ne s’en cachent pas, renseignez-vous sur qui a dit en pleine réunion en mairie devant un député-maire, par rapport aux faisceaux radiatifs de nouvelles antennes relais situées en pleine ville, sic : "Regardez, nous avons fait au mieux, bien sûr qu’il y aura des SACRIFIÉS comme cette maison isolée". La suite de cette affaire on la connaît elle est disponible intégralement sur internet, l’affaire est allée à la Cour d’Appel de Versailles et l’opérateur a préféré se désister de la procédure sur conseil de ses avocats pour éviter un jugement.
Pourquoi ? Simplement par le Juge avait ordonné une enquête in situ par PJ et les résultats étaient sans équivoque possible, sur les 12 premiers mois d’activation des antennes relais, la surmortalité constaté par rapport aux années précédentes sur la zone était impressionnante. Dit autrement la vie d’un nombre important des personnes en état de faiblesses ou âgées a été raccourcie, c’est ce que l’on appelle la surmortalité.
D’ailleurs il est très facile de mettre en évidence les clusters de surmortalité dus aux antennes relais par des études épidémiologiques, mais bien évidemment tout est fait pour que cela ne se réalise pas, c’est ce qui est constaté encore à ce jour.
a écrit le 30/01/2015 à 22:02 :
pour l'inquiétude infondée, il suffit de constater les dégâts. Aujourd'hui France 3 et le Parisien nous apprennent la mort d'un lycéen de 17 ans dans une avalanche faute d'avoir été retrouvé parce qu'il n'avait pas pris son ARVA (émetteur d'alarme) ayant "peur des ondes nocives" ! Je cite aussi un lien donné par la tribune (AFIS) : "Il est démontré que les informations inquiétantes sur les dangers des ondes favorisent l’apparition et l’aggravation de troubles chez des sujets se croyant exposés". Bref, il semble que certaines associations militantes jouent avec le feu (selon magazine Que Choisir de janvier 2015) . Elles pourraient un jour devoir rendre des comptes devant la justice.
Réponse de le 17/02/2015 à 10:34 :
Darlington, Il était très bien votre article que vous avez écrit dans Que choisir. Pour une fois, nous avions une version non orientée !!!
a écrit le 30/01/2015 à 16:42 :
encore une comité bidon avec des fonctionnaires grassement payé à rien faire pendant que le privée se meurt... de la réglementation ok, mais arrêtons d'embaucher des inutiles pour surveiller de grâce....
a écrit le 30/01/2015 à 13:59 :
LES OBJETS CONNECTEZ RESTE UNE UTOPIE INUTILE ET DANGEREUSE POUR LA LIBERTEZ INDIVIDUELLES ET COLLECTIVES ?TOUS LE MONDE PEUT ESPIONNEZ LES AUTRES AVEC SES NOUVELLES TEKNOLOGIES?// 2// LES DEGATS DE LA MUTIPLIQUATIONS DES ONDES A DEJA ETTAIS PROUVEZ? MAIS LES LOBYSTES DE CES NOUVELLES TEKNOLOGIES SONT TRES PUISSANTE ? CAR IL SAGIE D EMPLOIES NOUVEAUX???
Réponse de le 30/01/2015 à 20:51 :
Toujours aussi calé en orhographe, et en plus vous criez pour bien vous faire remarquer...
Réponse de le 17/02/2015 à 10:25 :
Orthographe... un petit oubli, le T. Sinon, il y a des personnes qui n'écrivent qu'en lettres majuscules sans savoir que cela veut dire : CRIER ! Il est vrai que VERITE fait fort, mais il a le mérite d'oser, car bien des gens n'ayant pas eu la chance d'apprendre à écrire correctement, préfèrent se taire que de dire. Donc...;-)
a écrit le 30/01/2015 à 12:27 :
On a déjà vu les écolos à l'oeuvre avec Duflot et sa loi sur le logement qui a produit les effets que l'on connait! Maintenant une loi abeille qui pourrait avoir des conséquences comparables. le PS devrait peut être se poser la question de l'apport des écolos à l'action gouvernementale!
Réponse de le 30/01/2015 à 17:00 :
belle argumentation. On se retrouve bientot à l'asile hein ?
a écrit le 30/01/2015 à 12:08 :
Qu’en est-il du WIFI dans la sphère privé ?
A la maison, j’ai 2 PC reliés à ma box en WIFI. Et lorsque les enfants sont là, il faut ajouter les téléphones portables, tablettes, voir PC (plus rare car depuis qu’ils sont équipés en tablettes, ils se déplacent plus rarement avec leur PC portable) De plus quand je regarde le trafic du voisinage, je me rends compte que je capte 5 ou 6 box, certes faiblement, ainsi que des bornes relais des FAI. J’habite en maison individuelle.
Et depuis peu, j’ai connecté en Wifi mon décodeur Canalsat à la box. Jusqu’à présent j’utilisai la TNT pour regarder les chaines Canalsat du minipack. Mais récemment Canalsat a enlevé Eurosport de ce minipack et il ne reste que très peu de chaines toutes peu intéressantes. En remplacement Canalsat propose la connexion WIFI à la box. Je connaissais cette solution mais je ne l’avais pas mise en route car je n’étais pas sûr d’avoir le débit suffisant et j’hésitais à cause des ondes WIFI
J’avais envisagé de m’équiper d’une antenne satellite mais il faut remplacer mon câble TV reliant l’antenne à la TV. Et suite à un aménagement de mes combles, ce câble n’est plus accessible. Autre solution, la connexion CPL. Mais le crains que cela ne soit pas performant car mon installation électrique a 30 ans.
Le WIFI est donc la solution miracle avec l’inconvénient des ondes électromagnétiques.
Est-ce qu’une box qui reste allumé produit des ondes électromagnétiques lorsqu’il n’y a aucun trafic ?
Réponse de le 30/01/2015 à 12:28 :
Toutes ces gesticulations alors qu'il est très simple de dérouler du câble réseau Ethernet raccordé à un switch (ou commutateur en français) Gigabit (important pour les transfert de fichiers entre machines) pour une somme dérisoire tout en évitant l'insécurité physique (piratage) et biologique (cancer) des ondes-électromagnétiques. Savez-vous que votre équipement "sans fil" en possède au moins pour fonctionner: le câble électrique.

Concernant le CPL, si votre installation électrique est ancienne votre disjoncteur magnétothermique permet à vos voisins de vous pirater car il est électriquement transparent pour un réseau CPL.
Réponse de le 31/01/2015 à 8:17 :
de plus les CPL utilisés avec des cables electriques non blindé sont une source tres importantesd'onde radio hautes fréquences a partir de ces cables....
et puis n'oubliez pas les telephone sans fils DECT,qui emettent en permanence ,et pas qu'un peu...
Réponse de le 31/01/2015 à 8:17 :
de plus les CPL utilisés avec des cables electriques non blindé sont une source tres importantesd'onde radio hautes fréquences a partir de ces cables....
et puis n'oubliez pas les telephone sans fils DECT,qui emettent en permanence ,et pas qu'un peu...
Réponse de le 02/02/2015 à 0:32 :
@deplus

Quand bien même les câbles électriques dans les parpaings seraient blindés, cela ne changerait rien au phénomène d'émission électromagnétique modulée sur un réseau EDF de 50 Hz dont le champ électromagnétique dépend du courant drainé par la charge sur le réseau (congélateur, réfrigérateur, etc). Le blindage d'un câble électrique ne protège que des rayonnements électromagnétiques extérieurs par effet type cage de Faraday mais pas de l'induction interne subie par le blindage.
a écrit le 30/01/2015 à 11:35 :
je propose une loi qui interdise au soleil de se lever et d'emettre ses ondes lumineuses et au cosmos d'arreter de nous envoyer des affreux rayons gamma !
Réponse de le 30/01/2015 à 11:42 :
Vous êtes héritier du Professeur PELLERIN?
a écrit le 30/01/2015 à 11:25 :
Dieu a créé toutes les ondes naturelles du spectre électromagnétique, ces ondes sont une nécessité vitale pour la vie de l’homme bioélectromagnétique. D’autres personnes qui se prenne pour Dieu sont des profanes qui ne savent pas ce qu’est le spectre électromagnétique artificiel notamment celui des irradiations non ionisantes issues du hautes Fréquences micro-ondes présent en pollution dans notre environnement depuis seulement quelques décennies. En conséquence si l’on évoque Dieu, donc le religieux, on peut aussi parler de Satan et de ses OEM micro-ondes.
a écrit le 30/01/2015 à 10:59 :
des tas d'études peines à retrouver le début d'un commencement d'effet sur l'homme et on continu à s'en préoccuper comme si il s'agissait 'une urgence.
On devrait apprendre aux politiques à prioriser leurs actions
a écrit le 30/01/2015 à 10:11 :
J'ai créé les ondes électromagnétiques pour votre bien : ondes lumineuses, ondes cosmiques, ondes radio. elles sont toutes le reflet du même phénomène. Pourquoi détester les ondes radio, une partie de ma création ? Je vous les ai envoyées dès le début de la création du monde.
Vous y êtes habitués depuis la nuit des temps. Mais les forces de la nuit veulent vous faire retourner dans les ténèbres originelles. Si vous y tenez, suivez les. Je vous ai laissé le libre arbitre.
a écrit le 30/01/2015 à 10:03 :
J'
a écrit le 30/01/2015 à 10:00 :
[La loi « multiplie les obstacles à l'équipement de la France en réseaux à très haut débit, pourtant indispensables à l'attractivité des territoires », à l'heure où les opérateurs font la course pour terminer le déploiement de la 4G (un peu plus de 70% de la population couverte par Orange et Bouygues Telecom).]

Et pourquoi ne font-ils pas la course sur le développement de la fibre optique? Probablement parce que cela coûte moins cher d'inoculer le cancer pour une population non avertie des dangers des ondes-électromagnétiques plutôt que de déployer de la fibre optique dont l'énergie est canalisée et nettement moins polluante pour l'environnement.
a écrit le 30/01/2015 à 9:59 :
Un "comité national de dialogue" : comprendre "une pirouette de plus pour se défausser de ses responsabilités". Ou "c'est pas ma faute, c'est la démocratie".

Comme par exemple avec l'alcool, le tabac, les pesticides...

Quel admirable sens des responsabilités !
a écrit le 30/01/2015 à 9:10 :
On "baigne" en permanence dans des ondes dont la puissance n'a rien à envier aux ondes de la téléphonie mobile:
Les ondes des satellites GPS
Les ondes des satellites de radio-télécommunication
Les ondes des satellites de télévision
Les ondes de tout les satellites militaires ou scientifiques
Les ondes des télévisions hertziennes
Les ondes des radios FM
Les ondes des télécommunications des services officiels ou publiques
Les ondes radios des systèmes de communications et radars des avions
Les ondes radios de l'ensemble des radars militaires ou privés
Les ondes des radars météo
Les ondes WIFI
Les ondes Bluetooth
Les ondes des systèmes de télécommande
Les ondes des caméras de surveillance sans fil publiques ou privées
Les ondes des systèmes d'alarme publiques ou privés
Etc
Etc
Alors pourquoi seulement le téléphone mobile ?
Réponse de le 30/01/2015 à 9:53 :
Réponse: la fréquence du rayonnement électromagnétique détermine sa dangerosité notamment en ce qui concerne son aspect pénétrant ou cassant des corps biologiques (brins d'ADN). De plus, cela ne concerne pas uniquement la téléphonie mobile si vous aviez pris le temps de lire l'article mais plutôt l'ensemble des hyperfréquences (essentiellement des micro-ondes). A propos l'énergie mise en cause, il est possible de prendre une analogie très simple à comprendre au commun des mortels telle que celle d'un couteau et d'un marteau dont pour une faible énergie le premier outil tranchera la chair mais pas le second.
Réponse de le 30/01/2015 à 19:36 :
Tous est question de fréquence/puissance. Plus on en reçois fort plus le danger augmente; plus la fréquence augmente et plus elle est pénétrante. Mais on ne peux pas utiliser que les plus basses car plus elles sont basse et plus elles sont sensibles au perturbations (moins pénétrante oblige) comme montagne, météo... et moins on peux passer de données rapidement aussi.
Réponse de le 30/01/2015 à 21:42 :
CRC, la Fréquence est liée à la profondeur de pénétration, mais pour ce qui est de la dangerosité, seule la DOSE compte. Que celle ci varie avec la fréquence pour la détermination des seuils sanitaires ne change rien au problème. C'est toujours et encore la DOSE qui importera et qui sera adaptée à la bande de fréquence considérée. Rien de plus. Suggérer qu'il existerait une mystérieuse dangerosité des "micro-ondes" est une imposture ! Oui on peut casser des brins d'ADN et bien d'autres choses... avec des ondes, mais il faut être honnête : on utilise pour ça des niveaux d'énergie qu'on ne rencontre nulle part dans le public. par exemple dans une étude, Lai, a utilisé une puissance crète de 600 Watts (rapport Zmirou), pas étonnant qu'on trouve un effet délétère dans ces conditions !
Réponse de le 02/02/2015 à 0:16 :
@Darlington

Et selon vous une dose de micro-ondes a le même effet biologique chez l'adulte et chez l'enfant? De plus, vous n'êtes pas sensé ignorer que la réglementation n'évolue pas aussi rapidement que la technologie et les opérateurs de téléphonie mobile développent actuellement la 5G dont la fréquence de fonctionnement s'orienterait très probablement sur la bande des 5 GHz.
Réponse de le 17/02/2015 à 16:16 :
Bonjour CRC32. Ce qui se passe avec Darlington, c'est qu'en seulement quelques mois, il a tout appris de l’innocuité des ondes électromagnétiques, on va donc lui laisser le temps de mieux comprendre le problème des électrosensibles. Environ une quinzaine d'années sera nécessaire.
a écrit le 30/01/2015 à 9:01 :
Démontez les émetteurs TV de la tour Eiffel qui crachent des mégaWatts depuis 60 ans! Tous les parisiens exposés à cette surpuissance ont le cancer!
Réponse de le 30/01/2015 à 9:39 :
Visiblement, vous êtes gravement touché...
Réponse de le 31/01/2015 à 11:20 :
oui apparemment il est très gravement touché,
a écrit le 30/01/2015 à 6:43 :
Loi sur les Ondes électromagnétiques, Réglementation Thermique 2012, Loi sur les logements, chantiers de développement économique bloqués (Center Parc)… Une assemblée nationale qui s’ennuie, qui légifère à tout va sur des faux problèmes (Occultant les vrais, merci les oligarques)… Combien de Cancers sont scientifiquement prouvés concernant les ondes? On parle des Télécoms mais quid des émetteurs TNT? Et tous les risques sanitaires liés à ce qu’on mange ou on respire ?
Bref sous couvert de soi-disant réglementations vertueuses la France est en train de crever économiquement, qui voudrai investir dans un pays pareil… Reveillez-vous ou partez… Pour moi c’est déjà fait !
Réponse de le 30/01/2015 à 7:06 :
Bon vent !
Moi j aime mon pays et j y reste.
Réponse de le 30/01/2015 à 7:12 :
On a cas faire a nouveau exploser une centrale nucléaire; rien ne prouve que le nuage de Tchernobyl a fait des morts...
a écrit le 29/01/2015 à 22:43 :
Ces ondes sont dangereuses. Plusieurs études l'ont prouvé. Elles vous traversent le crane
Réponse de le 30/01/2015 à 0:13 :
Je propose de couper toutes les emetteurs d'ondes de France pour revenir à l'âge de pierre. Ceci sera donc mon dernier message envoyé d'un portable... Pfff
Réponse de le 30/01/2015 à 7:14 :
Ce serait bien. Moi je suis pour car on a jamais été aussi isolé que depuis que les portable sont là. Tous le monde marche a côté et personne ne vous voit. Et comme je ne suis pas "connecté" je suis en plus la bête étrange...
Réponse de le 30/01/2015 à 10:15 :
@Marc Goldberg, c'est vraiment faux, les micro-ondes ne sont dangereuses qu'a courte distance, de l'ordre du mètre. Au delà elles n'ont pas d'effet notable en dehors de la production d'élévation de température, essentiellement par agitation des molécules d'eau. Ce qui se produit dans les fours à micro-ondes qui sont dans la même gamme de fréquence que les ondes de téléphonie mobile et du WiFi, mais avec des puissances de l'ordre de mille fois plus grandes.
Réponse de le 30/01/2015 à 10:35 :
@Marc : vous n'êtes pas un scientifique vous... Les ondes électro magnétique frappent la Terre depuis sa création. Nous ne faisons que les controler. Mais vous faites parti de ces naifs qui vont prendre pour parole d'évangile le moindre article paru dans la Parisien, le moindre discours populiste et démago...
Réponse de le 30/01/2015 à 11:16 :
@Abeille

"les micro-ondes ne sont dangereuses qu'a courte distance, de l'ordre du mètre"

Cela correspond exactement à l'usage d'un téléphone portable.

"Au delà elles n'ont pas d'effet notable en dehors de la production d'élévation de température, essentiellement par agitation des molécules d'eau."

Tiens donc, il n'y aurait que les molécules d'eau qui seraient électrosensibles... vous avez eu où votre doctorat en science physique?
Réponse de le 30/01/2015 à 16:47 :
@CRC32
Tout simplement : les micro-ondes d'un four ont une fréquence particulière qui correspond à la fréquence de résonance d'une molécule d'eau. Les autres molécules n'ayant pas la même fréquence de résonance sont donc insensibles à ces ondes.
Les ondes émises par les portables ont une fréquence assez proche de celles d'un four, mais comme le disait Abeille plusieurs milliers de fois moins puissantes. Et comme la puissance reçue dépend du carré de la distance, si vous doublez la distance entre vous-même et la source des ondes vous divisez par quatre la "dangerosité".
Réponse de le 01/02/2015 à 14:31 :
C'est surement par cela qu'un steak cuit au micro onde est immangeable... Y a qu'a le passer sous l'eau et il redevient mangeable, si vous avez raison bien sûr !
Réponse de le 02/02/2015 à 0:42 :
@Hydulphe

Pouvez-vous m'expliquer pourquoi je reçois la radio FM avec une simple fourchette faisant office d'antenne bien qu'elle ne soit pas accordée à la bonne longueur d'onde? Selon votre théorie tout ce qui n'est pas en parfaite résonance, est insensible...
a écrit le 29/01/2015 à 19:35 :
gabegie !
Réponse de le 03/02/2015 à 19:12 :
Je témoigne: ingénieur de 50 ans, j'ai travaillé ces dernières années en open space avec wifi, dans une des tours exposée aux antennes à LA DEFENSE, sur l'iphone 4h par jours et lors de mes déplacements en train je travaillais sur mon ordinateur avec une clé 3G. J'avais remarqué que mon oreille 'chauffait' lors de mes conversations téléphoniques trop longues mais je ne m'en suis pas inquiété, j'avais souvent de violent maux de têtes et des acouphènes mais je suis quelqu'un 'dur au mal'.. puis un jour, dans le train alors que je travaillais en 3G, un douleur fulgurante dans le crâne, suivie d'une tachycardie. A partir de ce jour là, il y a 6 mois, impossible d'utiliser mon i-phone, i-pad, le wifi, ordinateur 3G... sans re-déclencher immédiatement une crise. Mes analyses sanguines et scanner ont révélés les même taux, similaires chez toutes les personnes devenues electro-hyper-sensibles. Depuis, je suis en arrêt maladie, je veux reprendre mon travail (je ne suis pas encore prêt de la retraite et j'ai une famille à nourrir) mais dès que je retourne au bureau, mon corps s'effondre. Alors, on fait quoi?
Réponse de le 27/02/2015 à 18:05 :
A Alain Cadier. Tout le problème est là, comme vous l'écrivez ! On fait quoi ? Si on lit un journaliste qui au départ fait des comparaisons de produits qui vont de la saucisse belge au papier toilettes breton, quand il se retrouve avec un produit incomparable, c'est à dire les ondes électromagnétiques pulsées, il se contente de dire qu'il n'y a aucun danger, rien n'est prouvé. Si j'écoute le ressenti dans mon corps, je suis en mesure de déclarer, je ressens ces ondes, elles me font mal à la tête et me fatiguent. Ensuite, ces ondes font elles réellement des dégâts sur la santé au point de déclencher des cancers et autres maladies, en ce qui concerne la mienne, je n'en sais rien, et pour ce qui est des autres, ce ne sera qu'avec le temps, sans doute une trentaine d'années de plus, que la relation sera faite par des scientifiques qui comme je l'écris depuis plus de 15 ans, comptent sur le temps qui s'écoule pour prouver la dangerosité de ce produit au fur et à mesure de la vie qui passe...Il faut 35/45 ans de tabagisme pour avoir un cancer des poumons, 35/50 ans pour avoir une cirrhose du foie en buvant de l'alcool, ma foi, attendons 35 à 60 ans de téléphonie pour s'apercevoir qu'on meurt à cause des ondes. Le principe est simple. Et en attendant ça discute, ça fait du chiffre, ça crée des emplois nouveaux dans la protection des ondes, comme autrefois des inventeurs proposaient des systèmes pour retirer entièrement le goudron et la nicotine des cigarettes !!! Nous sommes dans le même schéma. Alors, vous savez, Internet vous permet de vous exprimer monsieur Cadier, mais après, on fait quoi ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :