Cinéma et séries : SFR « va passer à la vitesse supérieure »

 |   |  386  mots
Michel Combes, le directeur général d'Altice (SFR).
Michel Combes, le directeur général d'Altice (SFR). (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
Michel Combes, directeur général d'Altice, maison-mère de SFR, annonce que le groupe va "passer à la vitesse supérieure dans le cinéma et les séries" en lançant une chaîne qui leur est dédiée, dans un entretien au Figaro mercredi.

La fringale de l'opérateur au carré rouge pour les contenus ne s'arrête pas. Michel Combes, directeur général d'Altice, maison-mère de SFR, annonce que le groupe va "passer à la vitesse supérieure dans le cinéma et les séries" en lançant une chaîne qui leur est dédiée, dans un entretien au Figaro mercredi. "Nous allons passer à la vitesse supérieure dans le cinéma et les séries. Nous lancerons à la fin de l'été SFR Studio, une chaîne dédiée aux séries et au cinéma qui s'adressera à toute la famille", déclare Michel Combes au journal.

"Y seront disponibles chaque année plus de 400 films et séries par an dont deux séries inédites chaque mois. Cette chaîne complétera au sein de SFR Play notre plateforme SVOD constituée de 10.000 programmes dont 40% d'œuvres françaises", précise le responsable. Michel Combes rappelle que l'an dernier, "SFR a posé les premières bases" en créant "un studio de production, Altice Studio", qui a "cofinancé et coproduit des séries comme Medici, Riviera, Taken et The Same Sky".

De nouveaux partenariats

"Nous allons annoncer dans les prochaines semaines les projets d'œuvres françaises et européennes sur lesquels nous travaillons. Nous sommes aussi en discussions très avancées pour nouer des partenariats avec d'autres majors américaines comme avec des acteurs de la création française", confie, au Figaro, Michel Combes. "C'est un secteur nouveau pour nous, où nous construisons pas à pas, mais notre ambition est d'accélérer." La semaine dernière, Altice, le groupe de Patrick Drahi qui contrôle l'opérateur SFR, a frappé un grand coup en annonçant avoir arraché les droits de la Ligue des champions et de la Ligue Europa de football de 2018 à 2021.

Avec un chèque d'un montant estimé à 370 millions d'euros par an, il va s'emparer, dès l'été 2018, des matchs les plus prestigieux du football européen, aujourd'hui diffusés par Canal+ et BeIN Sports qui n'ont pu miser des montants aussi importants pour les conserver. SFR s'était déjà assuré les droits du championnat anglais de football, de l'athlétisme français ou des matchs de l'équipe d'Angleterre de rugby.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/05/2017 à 9:29 :
Donc SFR ne vend plus des télécom, mais des séries et des films ? Il serait peut-être temps de penser que si on allait chez eux, c'était d'abord pour se raccorder au réseau.. Le contenu, on va l'acheter a divers fournisseurs de contenu..
On constate que le carré rouge tente de verrouiller encore plus ce qu'il lui reste de clients en leur fourguant des packages totalement insécables... Ca ne va clairement pas dans le bon sens pour le consommateur, c'est de la vente liée, et ca va leur péter à la gueule...
a écrit le 18/05/2017 à 8:24 :
on comprend mieux pourquoi ils demandent de l'argent a tt le monde!!!!
ca serait marrant qu'ils achetent des droits ( sportifs p ex) et que les autres portent plainte en exigeant d'en profiter aussi a titre quasi gratuit, vu qu'il s'agit de monopole!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :