Nintendo fait grise mine

 |   |  260  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
C'est un premier semestre dans le rouge que publie ce jeudi Nintendo après avoir vu ses ventes chuter de plus d'un tiers. La force du yen face au dollar n'arrange rien.

Après avoir pulvérisé des records de ventes avec sa célèbre console de salon Wii, Nintendo fait le dos rond. L'engouement a diminué et les ventes ont chuté. Sensiblement même. Le chiffre d'affaires réalisé au premier semestre 2010-2011 tombe à 363 milliards de yen (3,2 milliards d'euros), soit 33,7% de moins qu'un an auparavant.

Effet de ses ventes en berne, un profit d'exploitation presque deux fois plus faible à 54 milliards de yen. Quant au résultat net, déjà dans le rouge au premier trimestre, il se réduit toutefois sensiblement. La perte est de 2 milliards de yen contre 25 milliards au premier trimestre.

La marge opérationnelle a de facto perdu des plumes tombant à 15% du chiffre d'affaires contre 19% un an plus tôt.

Ce coup de frein sur les ventes de ses consoles, de salon (Wii) comme de poche (DS) ne s'explique pas seulement par la hausse du yen face au dollar. Il est lié au fait que les nouvelles versions se font attendre et en particulier la nouvelle DS -la 3DS- dotée d' un écran affichant les images en trois dimensions. Initialement attendue à la fin de l'année, elle ne sortira finalement qu'après Noël, le 26 février 2011 au Japon. L'Europe, les Etats-Unis et l'Australie attendront le mois suivant. Ce retard, qui pèsera sur ses comptes annuels clos en mars, conduit Nintendo à abaisser dès le mois de septembre ses prévisions annuelles. Le groupe vise désormais un bénéfice net annuel de 90 milliards de yen pour un chiffre d'affaires de 1.100 milliards de yen.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :