Apple : la promesse du renouvelable

 |   |  353  mots
Nous nous sommes (...) mis au défi un jour de ne plus du tout dépendre de l'exploitation minière, explique entre autres Apple.
"Nous nous sommes (...) mis au défi un jour de ne plus du tout dépendre de l'exploitation minière", explique entre autres Apple. (Crédits : © Regis Duvignau / Reuters)
Dans son rapport annuel sur l'environnement, le producteur d'iPhone, iPad et iMac se donne comme objectif de mettre en place être une chaîne d'approvisionnement en boucle fermée. Il ne précise toutefois pas de date.

Apple s'engage à faire un grand pas dans la direction de l'économie circulaire. Le géant informatique américain s'est donné pour but de ne plus utiliser "un jour" que des matériaux recyclés pour fabriquer ses appareils, lit-on dans son Rapport sur l'environnement 2017, publié jeudi 20 avril.

"Les chaînes d'approvisionnement traditionnelles sont linéaires. Les matériaux sont extraits, fabriqués sous forme de produits et finissent souvent dans des décharges après utilisation. Le processus recommence ensuite et davantage de matériaux sont extraits de la terre pour faire de nouveaux produits", constate le groupe.

Or, "nous croyons que notre objectif doit être une chaîne d'approvisionnement en boucle fermée, où les produits seront construits en utilisant uniquement des ressources renouvelables ou des matériaux recyclés", affirme-t-il.

"Nous nous sommes [...] mis au défi un jour de ne plus du tout dépendre de l'exploitation minière", annonce notamment Apple, sans toutefois préciser de date ni dévoiler la proportion de matériaux recyclés qui entrent actuellement dans ses produits.

"Un objectif ambitieux qui exigera de nombreuses années"

Tous les appareils que produit le groupe - iPhone, iPad ou autres iMac - sont en effet de grands consommateurs d'aluminium, de cuivre, d'or, d'argent, d'étain, de cobalt, de tungstène, de tantale... La promesse d'"une chaîne d'approvisionnement en circuit fermé", qui n'exigerait plus de solliciter davantage les ressources naturelles, est donc "un objectif ambitieux qui exigera de nombreuses années de collaboration entre plusieurs équipes chez Apple, nos fournisseurs et recycleurs spécialisés", reconnaît donc Apple, qui souligne toutefois que "le travail a déjà commencé".

En attendant, il rappelle qu'il encourage ses clients à lui ramener leurs vieux appareils et qu'il travaille à "de nouvelles techniques de recyclage", comme son robot Liam qui décortique les iPhone 6 pour en récupérer les matériaux. Le groupe s'engage parallèlement à diminuer davantage la consommation de ses produits, notant au passage que 96% de l'électricité qu'il a utilisée dans le monde l'an dernier était renouvelable, et 100% aux Etats-Unis et en Chine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/04/2017 à 7:20 :
Ils restent l’un des groupes parmi les plus innovants (et les plus performants) au monde.
On peut donc avoir confiance en leurs capacités à tenir leurs objectifs.
Et même si cela ne réussit pas, ils auront essayé et cela aura fait le buz.

Leur nouveau siège/campus, voulu par Steve Jobs, est érigé comme un symbole. C'est une belle réussite. D'après le communiqué de presse, le bâtiment est performant en termes d’intégration des énergies renouvelables et est quasiment autonome à 100 %.

C’est un projet coûteux, mais exemplaire (à l’image de leurs produits, diraient les publicitaires).
a écrit le 20/04/2017 à 14:45 :
Les promesses en période électorale sont toujours largement inflationnistes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :