Drones : le français Parrot perd une bataille de brevets aux États-Unis

 |   |  219  mots
Dans le détail, le groupe français a été condamné avec sa filiale américaine à verser 3,8 millions de dollars au titre de dommages et intérêts passés et quatre millions pour des dommages-intérêts futurs.
Dans le détail, le groupe français a été condamné avec sa filiale américaine à verser 3,8 millions de dollars au titre de dommages et intérêts passés et quatre millions pour des dommages-intérêts futurs. (Crédits : DR)
Le groupe a été condamné à verser 6,95 millions d'euros de dommages intérêts à la société américaine Drone Technologies. Celle-ci accusait Parrot d'enfreindre deux brevets avec sa gamme de drones loisir.

Lourde sanction contre Parrot aux Etats-Unis. Le groupe français, spécialiste des périphériques sans fil pour téléphones mobiles, a annoncé lundi 4 mai avoir été condamné en première instance par un jury américain à verser 7,8 millions de dollars (6,95 millions d'euros) de dommages et intérêts dans le cadre d'un procès qui l'oppose à la société américaine Drone Technologies.

Dans le détail, le groupe français a été condamné avec sa filiale américaine à verser 3,8 millions de dollars au titre de dommages et intérêts passés et 4 millions pour des dommages-intérêts futurs.

Une mauvaise nouvelle pour Parrot, qui, en dépit d'un chiffre d'affaires annuel en progression de 4%, à 243,9 millions d'euros, a connu une perte nette de 2,6 millions d'euros en 2014, contre un bénéfice net de 1,6 million en 2013.

La gamme de drones de loisir de Parrot en cause

Pour rappel, Drone Technologies a initié en janvier 2014 aux États-Unis une action contre Parrot assurant détenir deux brevets que Parrot enfreindrait avec sa gamme de drones de loisir.

Ce litige, portant sur le marché américain, uniquement, concerne notamment la technologie utilisée par Parrot pour contrôler ses drones via smartphone, un système qui intègre des magnétomètres et des accéléromètres.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/05/2015 à 20:33 :
En tout chez moi cas il fonctionne parfaitement le modèle de vol en "absolute control".
Merci Parrot !
a écrit le 04/05/2015 à 14:40 :
Rien ne changera,
et bientôt la chine et les usa se partageront le monde
diviseront l'europe pour mieux régner en faforisant l'allemagne et l'uk
notre destin français est de devenir une italie bis...
a écrit le 04/05/2015 à 10:39 :
Toujours dans le même sens, Vive l'UE qui se laisse marcher dessus le sourire aux lèvres.
Réponse de le 04/05/2015 à 15:38 :
je vois pas le rapport avec l UE: ici : comme l ecrit l auteur "Ce litige, portant sur le marché américain, uniquement"

la debilite c est la gestion des brevets aux USA qui generent des patents trolls. Mais ca n a jamais ete le cas en europe car on a une legislation differente (et pas grace a la france d ailleurs. La france , poussee par nos zayant droits, voulait se rapporcher de la conception americaine de la propriete intellectuelle

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :