En difficulté, Go Pro va licencier 7% de son effectif

 |   |  421  mots
L'action du fabricant de caméras a perdu 75% de sa valeur depuis août.
L'action du fabricant de caméras a perdu 75% de sa valeur depuis août. (Crédits : © Mike Segar / Reuters)
Plombé par des ventes décevantes, notamment pendant les vacances de fin d'année, le spécialiste des "caméras d'action" a également vu son titre chuter en bourse, à 11,20 dollars mercredi soir.

La fulgurante ascension de l'américain GoPro vient de subir un net coup d'arrêt. Le pionnier des mini-caméras à porter sur soi a annoncé la suppression de 7% de ses effectifs et des ventes de fin d'année très décevantes selon un communiqué publié mercredi. En Bourse de New-York, son titre avait terminé la séance officielle sur un léger gain de 0,07%, s'effondrait de 23,34% à 11,20 dollars vers 22h00 GMT. C'est une véritable hécatombe pour le fabricant, dont l'action a perdu pas moins des trois quarts de sa valeur en six mois.

77 millions de dollars de moins que prévu

Sur les quelque 1.500 salariés que GoPro comptait fin 2015, une centaine de postes vont être supprimés. Le groupe souligne dans son communiqué que ses effectifs ont augmenté de plus de 50% par an sur les deux dernières années et dit vouloir "mieux aligner les ressources avec les initiatives de croissance clé". Il dévoile parallèlement un chiffre d'affaires provisoire pour le quatrième trimestre amputé d'environ un tiers comparé à la même période de 2014 et bien en-dessous des attentes des analystes: environ 435 millions de dollars quand la prévision moyenne était de 512 millions. Soit 77 millions de moins qu'attendu.

GoPro s'en justifie en invoquant des ventes plus faibles que prévu de ses appareils, ainsi que les conséquences financières de la baisse des prix par laquelle il avait tenté de réveiller la demande pour sa dernière caméra Hero4 Session. En mai dernier pourtant, l'optimiste semblait être de mise avec l'annonce par GoPro du prochain lancement de son propre drone en 2016, "accessoire ultime de la GoPro". Cette révélation faisait gagner 6% au titre en Bourse.

Une expansion trop rapide?

Les mini-caméras de la marque GoPro avaient été popularisées par les adeptes de sports extrêmes qui les utilisaient pour filmer leurs exploits, avant de séduire les adolescents et jeunes adultes voulant partager des vidéos sur YouTube et les réseaux sociaux. Le groupe s'était lancé en Bourse en juin 2014, avec un prix initial de 24 dollars, et s'était envolé dans les mois suivants, dépassant même en septembre-octobre 2014 la barre des 90 dollars.

Mais les investisseurs ont ensuite commencé à s'inquiéter des perspectives de croissance du groupe et d'une éventuelle saturation de son marché, et la baisse boursière s'est accélérée l'été dernier: l'action a perdu pas moins des trois quarts de sa valeur depuis le mois d'août.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :