Maison connectée : Netatmo étoffe son offre dans l'économie d'énergie

 |   |  296  mots
Commercialisées fin 2016, ces vannes de radiateur seront vendues 69,99 euros pièce.
Commercialisées fin 2016, ces vannes de radiateur seront vendues 69,99 euros pièce. (Crédits : Netatmo)
Avec ses vannes de radiateur connectées, l'entreprise française spécialisée dans les objets connectées pour la maison veut séduire un nouveau marché. Elle garantit 37% d'économie d'énergie avec cet appareil dessiné par Philippe Starck.

Trois ans après son thermostat connecté, Netatmo repart à l'offensive dans l'économie d'énergie. Le spécialiste français de de la domotique a présenté lors de la Foire international d'électronique (IFA) de Berlin jeudi 1er septembre des vannes connectées pour radiateurs (à eau).

Du thermostat, cet objet connecté reprend l'essentiel. Même designer - Philippe Starck -, mêmes algorithmes de régulations et donc même réductions d'énergie garanties (37%), même compatibilité avec l'écosystème HomeKit d'Apple. Le public cible diffère toutefois : il s'agit cette fois-ci des résidents d'immeuble ou maison partagée en chauffage collectif, a expliqué à La Tribune Fred Potter. Si le directeur général et fondateur de Netatmo assure que thermostat et vannes peuvent très bien se combiner, son entreprise n'a pour l'heure pas encore mesuré les effets cumulés des deux sur la facture énergétique des utilisateurs.

Permettant de régler le chauffage pièce par pièce avec une durée de temps, les vannes de radiateur de Netatmo offre des fonctionnalités intéressantes, comme leur capacité de s'arrêter temporairement si elles détectent une fenêtre ouverte ou le contrôle du chauffage par la voix via Siri et Home Kit, que Netatmo estime être "seul en Europe à utiliser avec des solutions de chauffage". Pour les utilisateurs d'Android, il faudra par contre se limiter à l'application Energie.

Si Legrand a récemment fait son entrée au capital de Netatmo, Fred Potter assure que les vannes ont été développées sans l'aide du groupe industrie français. Les deux entreprises ont certes vocation à collaborer ensemble mais cela "n'empêche pas Netatmo de développer des produits sous sa propre marque, qui garde son indépendance".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/09/2016 à 20:07 :
S'il s'agit des vannes auxquelles je pense, l'UFC Que Choisir a déjà mis en garde : des frais mais aucune économie !
Pas de vannes connectées chez moi, je ne suis pas encore gaga !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :