Objets connectés : Sony achète le fabricant de puces Altair

 |   |  411  mots
En achetant Altair, la marque d'électronique japonaise Sony veut améliorer les performances de ses puces capteurs d'images Cmos et se renforcer sur le marché de l'Internet des objets.
En achetant Altair, la marque d'électronique japonaise Sony veut améliorer les performances de ses puces capteurs d'images Cmos et se renforcer sur le marché de l'Internet des objets. (Crédits : © Albert Gea / Reuters)
Le géant japonais de l'électronique, surtout connu pour ses produits audiovisuels et de divertissement, est aussi numéro 1 mondial des puces capteurs d'images Cmos. Le montant de l'acquisition s'élève à 212 millions de dollars.

Sony compte bien profiter de l'essor du marché de l'Internet des objets. Le géant japonais de l'électronique a annoncé mardi dans un communiqué le rachat du concepteur israélien de puces de télécommunications Altair Semiconductor, afin de renforcer ses capacités à profiter de l'envolée de l'internet des objets. Cette acquisition, qui devrait être bouclée en février, coûtera à Sony 212 millions de dollars, et l'impact sur les comptes de l'année en cours sera négligeable.

   Lire Internet des objets : qui seront les gagnants et les perdants ?

De plus en plus d'objets connectés à l'avenir

Altair est une société de 220 personnes basée en Israël qui conçoit des puces à la norme de transmission de données de 4e génération appelée LTE (Long Term Evolution), notamment utilisées dans les téléphones mobiles, ainsi que les logiciels associés.

"De plus en plus d'objets vont à l'avenir être dotés de puces de télécommunications, créant un environnement où ils pourront être connectés à un réseau de façon stable et sûre", a souligné Sony pour justifier l'importance de disposer de telles technologies clefs.

    Lire aussi l'opinion Il faut sécuriser l'internet des objets !

Et le communiqué ajoute: "En combinant les technologies de détection de Sony - telles que le GNSS (système de positionnement par satellites) et les capteurs d'image - avec les hautes performances d'Altair, sa faible consommation d'énergie et ses prix compétitifs sur les technologies de puces de modem, (...) Sony va s'efforcer de développer une nouvelle génération de capteurs dotés de fonctions de communication.

Des puces capteurs d'images Cmos améliorées

L'internet des objets (IoT) désigne un ensemble d'objets qui communiquent à travers des réseaux et transmettent des données sur eux-mêmes ou l'environnement dans lequel ils se trouvent, de façon autonome, sans action humaine. Il peut s'agir par exemple de bracelets connectés, de colis équipés de puces transmettant la localisation de chacun, de véhicules, de drones, de robots ou encore de compteurs électriques communicants.

Sony, surtout connu du grand public pour ses produits audiovisuels (consoles Playstation, téléviseurs...) et de divertissement numérique, est aussi le numéro un mondial des puces capteurs d'images Cmos auxquelles il pense, grâce à Altair, ajouter des fonctions nouvelles et dont il espère aussi améliorer les performances.

(Avec AFP) .

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :